Saint Nazaire Infos

Emissaire de rejet en mer : le chantier s'accélère

La pose de la partie maritime de l'émissaire de la future station des Ecossiernes devrait être terminée fin avril. Elle a nécessité la livraison d'une foreuse, arrivée dans la nuit depuis l'Allemagne.
La grue nécessaire à la mise en place de la foreuse a bloqué la route une grande partie de l'après-midi.
La grue nécessaire à la mise en place de la foreuse a bloqué la route une grande partie de l'après-midi.

Le convoi venu d'Allemagne s'est fait attendre toute la journée, ce mercredi. Finalement, il a fallu aller chercher l'unité de forage au Mans. Et l'installer dans la nuit, sur le chantier situé au bord du boulevard de l'Océan, au-dessus de la plage de la petite vallée.

La station d’épuration des Ecossiernes, dont la construction se termine à Saint-Nazaire ouest, sera équipée d’un émissaire qui rejettera les eaux traitées dans le chenal de l’estuaire, à 1,3 km au large de la pointe de Chemoulin. Le chantier de mise en place de sa partie maritime a débuté en janvier et devrait être achevé fin juin. L’utilisation de la nouvelle machine arrivée dans la nuit permet à l'entreprise Brunel, missionnée par la Carene pour ce chantier, de finaliser le forage.

La mise en place de l’émissaire par forage dirigé (sur 750 m depuis le littoral) sera terminée fin avril. Au-delà, l’émissaire sera installé « en souille », c'est-à-dire en tranchée ouverte dans la mer, sur 930 m. Au total, six kilomètres séparent le point de rejet de la future station, située à 500 mètres du cimetière de la Fontaine Tuaud.

En service début juillet

Le chantier des Ecossiernes a démarré en octobre 2009. L’équipement – d’une capacité de 102 000 équivalent-habitants – traitera les eaux usées collectées sur Pornichet, Saint-André-des-Eaux et Saint-Nazaire ouest qui arrivent actuellement à Sautron. « Les premiers effluents devraient arriver sur le site des Ecossiernes début juillet », indique Fabrice Le Henanff, responsable du bureau études de l'eau et de l'assainissement à la Carene. Chaque jour, 17 000 m3 d'eaux traitées devraient être rejetées au large.

Une autre station, sur le site du Grand port maritime, à Montoir-de-Bretagne, est en construction. Elle devrait être mise en service mi-2012. « Le système de traitement des eaux usées doit être mis en conformité avant 2015, explique Olivier Richard, vice-président de la Carene. La totalité de notre réseau sera refait l'année prochaine. »

Avec cette reconfiguration, la Carene augmente également ses capacités de traitement des eaux usées. Les équipements situés sur les dix communes de l'agglomération auront à terme une capacité de 190 000 équivalent-habitant, alors que 116 500 personnes vivent actuellement sur le territoire.

Auteur : CC | 16/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Propreté : du ménage dans le centre-ville »
Article suivant : « Station des Ecossiernes : une livraison hors normes »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter