Saint Nazaire Infos

Du grabuge chez les commerçants du marché

Plusieurs commerçants du marché se rebellent contre la nouvelle organisation. Les élus de Saint-Nazaire annoncent plus de fermeté pour faire respecter les nouvelles règles.

Depuis novembre 2011, une nouvelle manière d’organiser le stationnement des cent cinquante commerçants du marché est testé. La volonté de la Ville est de rendre le marché plus attractif et aussi faciliter le stationnement des commerçants. Pour cela, les jours de marché, les stationnements autour du marché et le parking Marcel Paul ont été réservés aux commerçants. Quarante-huit places sont même dédiées à ceux ayant fréquemment besoin de leur camion (par exemple les poissonniers ou les ostréiculteurs). Pour Éric Provost, maire adjoint en charge de l’attractivité et du rayonnement, « ce n’est pas une situation atypique, on la retrouve sur d’autres marchés ».

Quelques irréductibles

On pourrait se dire que les seuls à râler dans cette histoire sont les résidents du quartier et les aficionados du marché ayant du mal à se garer. Que nenni ! Ceux qui râlent sont des commerçants non sédentaires. Et plus particulièrement deux/trois abonnés du marché, des habitués de longue date qui voudraient que rien ne change et continuer à se garer sur le parvis. C’est lors d’une réunion avec les commerçants, vendredi dernier, que ces opposants se sont fait connaître et ont bruyamment manifesté leur désaccord. Présents sur le marché il y a quelques jours, ces irréductibles ont refusé de déballer et ont passé leur matinée à parler avec les autres commerçants, tentant de les allier à leur cause. « Ils ont fait de la désinformation », souligne Jean-Jacques Lumeau, maire adjoint en charge de la gestion urbaine et des espaces publics. Une tentation n’ayant que moyennement marché puisque « la majorité nous soutient. C’est l’intérêt général qui prime », précise Emmanuelle Bizeul, conseillère municipale en charge du commerce et de l’artisanat.

Vers plus de fermeté

Rira bien qui rira le dernier, car la mairie reste ferme, encouragée par le soutien et la compréhension de la majorité des commerçants. « Nous n’allons pas remettre en cause une évolution attendue, sur laquelle nous travaillons tous ensemble depuis presque deux ans », ajoute Jean-Jacques Lumeau. Il n’apparaît donc aux élus qu’une seule solution : se montrer encore plus fermes. Première mesure demain : tous les commerçants vont recevoir une notice et un plan de stationnement (qu’ils ont déjà eu). Une note personnalisée avec un emplacement de banc et de stationnement précis, pour éviter tout risque de nouvelle désinformation de la part des irréductibles. « Les placiers vont aussi patrouiller et se montrer très fermes demain mais aussi dimanche », explique Emmanuelle Bizeul. Et pour tous ceux ne se conformant pas à la nouvelle réglementation, une amende. Pas de discrimination d’ailleurs, commerçants et résidents mal garés seront logés à la même enseigne. Et pour les commerçants qui refusent définitivement de se plier aux règles, ça peut aller jusqu’au désabonnement pur et simple au marché.
 

L’avis de Claude Lacointe, président des commerçants non sédentaires

Sa fonction est de défendre les commerçants et l’intérêt général des marchés. « À l’arrivée du nouveau régisseur, la mairie s’est rendu compte que le parvis du marché était un mur de véhicules », explique Claude Lacointe. Une vision peu folichonne pour les clients. La mairie a donc décidé de dégager au maximum le parvis et l’entrée de la halle pour augmenter la visibilité. « Ce n’est pas pour pénaliser les commerçants mais bien dans l’intérêt du marché. D’ailleurs, je ne pense pas que cela va pénaliser les commerçants. C’est pour cela que je soutiens la mairie à l’instar de 90 à 95 % des commerçants », ajoute Claude Lacointe.
 

Auteur : AP | 26/01/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « Paroles de commerçants »
Article suivant : « Prud’hommes : la réforme en question ? »

Vos commentaires

#1 - Le 27 janvier 2012 à 08h53 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
oui, ca semble aller dans le sens de l'intérêt général tout ca

dommage que l'article ne donne pas la parole à ces irréductibles
on a qu'un seul son de cloche" la

maintenant, avis d'un fidèle client du marché. ne pas avoir de véhicules sur le parvis du marché est plus agréable effectivement

deux autres sujets sur le marché :
- il est dommage d'avoir autant de places libres à l'intérieur quand on en voit beaucoup à l'extérieur
- cela se justifie t il que certains commercants à l'extérieur paient leur emplacements quand d'autres ne le paient pas ?
#2 - Le 27 janvier 2012 à 16h28 par alex delwest, St-nazaire
Bonne initiative que de "dégager" la vue et l'accès du marché. Les commerçants récalcitrants n'ont pas compris que c'est dans l'intéret du commerce!

Par contre quid du parking sous-terrain sous les halles?
Jamais utilisé depuis 15-20 ans, il pourrait accueillir une partie des véhicules plutot que de sacrifier le parking Marcel-Paul qui devrait servir aux clients.
#3 - Le 27 janvier 2012 à 18h47 par GUILLARD France, Saint-nazaire-ouest
Depuis quand un placier se fait gendarme ??? cumul de fonction ? pour le même salaire? comme il est connu des comerçants et autres, s'il se retrouve avec sa voiture cassée! son logement tagué! voire agressé! vous serez responsables !
Laissez les commerçants travailler sereinement serait bien! ils se lèvent très tôt le matin, se couchent très tard le soir, vous voulez une ville dortoir, avec que des assistés ? ils seront dociles vous leur donnez de l'argent sans contre-partie !
Vous voulez une ville ou l'on vit bien! respectés! propre! accueillante!alors laissez les commerçants en PAIX !
N'y a t'il pas assez de commercesfermés! et pour un bout de temps, à part les franchisés qui viendrait perdre ses biens dans un tel endroit ??
Plutôt que de toujours ponctionner les mêmes, il serait bon que les " passe-droits" prennent fin !
ça n'est qu'un conseil circonstancié!
#4 - Le 28 janvier 2012 à 12h07 par alex delwest, St-nazaire
Madame Guilard n'a semble-t-il rien compris au sujet!
On parle justement de permettre au marché d'être plus dynamique, et, comme dans la majorité des villes, de dégager les verrues repoussantes que sont les camions!

Comme écrit, 90 à 95% des commerçants sont d'accord! Et ceux dont il y a nécessité d'avoir le véhicule à proximité pourront continuer à l'avoir.
Pour ceux qui sont entre les 2 situations, je propose que l'on ré-ouvre le parking sous-terrain!

En tant que client ou badaud, quand on arrive sur une "barre" de camions, on n'a pas envie d'aller voir ce qu'il y a de l'autre côté! CQFD.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter