Saint Nazaire Infos

Deux mois pour se trouver un repreneur

Le tribunal de commerce a donné à l’entreprise Baudet jusqu’au 4 avril pour trouver une solution

Deux mois de sursis (soit jusqu’au 4 avril). C’est tout ce que le tribunal de commerce de Saint-Nazaire a accordé à la société Baudet. Reprise en 2010 par Arnaud Marion, l’entreprise est en cessation de paiement. Les chantiers Baudet sont en difficulté depuis plusieurs années. Il reste à finir des travaux sur le Divina et sur l'ex paquebot lybien. Plusieurs fournisseurs n'ont pas été payés. Et pourtant, le remplissage du carnet de commande de STX a aussi regarni celui de Baudet qui est complet pour 2012. Ce qui n’est pas forcément pour aider l'entreprise. Son plus gros problème pour Gérard Bourguenolle, secrétaire général UL CFDT Saint-Nazaire ce sont « les difficultés à se diversifier ». « Quand ils ont un contrat hors STX, ils gagnent de l’argent mais pas avec… Ils ont des compétences à maintenir et à faire valoir ».
Les deux mois vont servir à chercher un nouveau repreneur pour Baudet et ses 92 salariés. Pas de quoi les rassurer. « C’est une durée vraiment courte pour chercher un repreneur et avoir des résultats économiques qui s’améliorent », souligne Gérard Bourguenolle. Mais ils ne baissent pas les bras : ils vont faire leur maximum pour rencontrer l’administrateur nommé pour les deux mois, mais aussi la Région pour voir toutes les possibilités possibles et envisageables pour Baudet. Si aucun repreneur n’est trouvé avec le 4 avril, peu d’options. La première, donner encore plusieurs semaines pour continuer à honorer les contrats et à chercher un repreneur. La deuxième, le tribunal peut demander la suppression d’une partie des emplois. La troisième, la cessation d’activité pure et simple.

Auteur : AP | 01/02/2012 | 1 commentaire
Article suivant : « Au menu : portes ouvertes »

Vos commentaires

#1 - Le 03 février 2012 à 11h33 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
inévitable et parfaitement logique ...

au début de la crise, l'état a aidé les chantiers de Saint Nazaire à coups de subventions, d'aides pour les grands chantiers ...
au détriment de tous les sous-traitants qui, eux n'ont pas eu la même attention ... pas meme des banques ...

donc inévitable et parfaitement logique ... totalement navrant également

espérons que les baudet, smco, smcn et autres s'en sortiront ...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter