Saint Nazaire Infos

Deux mois de prison ferme et mandat de dépôt pour trois manifestants

Mardi en début de soirée, les forces de l'ordre ont procédé à 14 arrestations suite aux heurts les ayant opposés à environ deux cents jeunes manifestants. Parmi les interpellés figuraient quelques mineurs et plusieurs adultes. Trois de ces derniers ont été au tribunal de Saint-Nazaire mercredi à 17 h 30 en comparution immédiate. Ils étaient accusés d'avoir participé avec arme à un attroupement, ayant occasionné des violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique. À 19 heures, le verdict sans équivoque est tombé : deux mois de prison avec mandat de dépôt pour un de 25 ans, et un de 23 ans. Quant au 3e âgé de 32 ans, il est placé sous mandat de dépôt jusqu'à sa comparution le 16 novembre prochain.

Ce soir, trois manifestants dormiront en prison. Deux d'entre eux qui prenaient part à une manifestation pour la première fois écopent de deux mois de prison ferme pour avoir volontairement jeté divers projectiles (canettes de bière, cailloux, fumigènes, pavés) en direction des forces de l'ordre, sans que cela n'ait occasionné de blessures. Le troisième qui est archiviste à la DRAC de Nantes a refusé la comparution immédiate, sollicitant un délai afin de préparer sa défense. Il a toutefois été placé sous mandat de dépôt jusqu'à la date de son jugement. Une décision corroborant les craintes du procureur qui craignait des risques de réitération lors de prochaines manifestations. Il est également reproché aux trois prévenus, un taux d'alcoolémie important, à savoir 0,40 mg/l, 0,51 mg/l et 0,70 mg/l.

 " L'image de Saint-Nazaire"

Dans son réquisitoire, le procureur Jacques Le Noguellou s'est montré particulièrement inflexible face à de tels agissements. Il a notamment déclaré : "l'image de Saint-Nazaire n'est pas particulièrement reluisante. L'imposante manifestation a été ternie par les agissements d'une minorité énervée. Des individus échauffés par les excès d'alcool s'en sont pris aux policiers et aux gendarmes. Ceux-ci n'ont pas vocation à servir de cible, de défouloir à quelques excités qui ont la bière ou le rhum mauvais. Ça suffit ! Il y a un dénominateur commun à tous, des comportements imbéciles et intolérables. Ça se répète à Saint-Nazaire. Les faits doivent être clairement dénoncés. On ne peut accepter que Saint-Nazaire se donne une image d'une ville où une manifestation ne peut se dérouler sans dérapage. Ce n'est pas un comportement normal, dans un pays démocratique. Je réclame donc trois mois de prison ferme avec mandat de dépôt".

 Saint-Nazaire laboratoire de Sarkozy

Malgré l'éloquente plaidoirie de Maître Erwann Le Moigne, qui a évoqué d'évidentes incohérences dans la procédure et l'absence de véritables preuves pour l'un des prévenus, le tribunal sous la présidence d'Alain Le Dressay est resté sourd aux arguments de la défense. Il a rendu sa délibération en moins de vingt minutes, condamnant les deux manifestants à deux mois ferme avec incarcération immédiate et plaçant le 3e sous mandat de dépôt jusqu'à sa prochaine comparution. À l'énoncé du verdict, les trois prévenus sont restés prostrés, tandis que la cinquantaine de sympathisants dénonçait des peines disproportionnées. À la sortie du tribunal, Claude Moreau représentant du Codelib ne mâchait pas ses mots : "C'est toujours la même justice. Il y a d'un côté, celle des riches et de l'autre celle du peuple qui est différente avec un procureur qui a demandé des peines exemplaires". À l’extérieur du palais de justice, des voix se sont élevées parlant de Saint-Nazaire comme d'un laboratoire de Sarkozy.

14/10/2010 | 5 commentaires
Article précédent : « L'intersyndicale appelle le sous-préfet à prendre ses responsabilités »

Vos commentaires

#1 - Le 14 octobre 2010 à 09h30 par seb
Prison c'est très bien mais vont-ils rembourser les dégâts?

Ces gens là savent bien trouver de l'argent pour se payer de l'alcool!
L'avocat qui l'a payé? L'aide judiciaire j'imagine.
#2 - Le 14 octobre 2010 à 11h13 par RIB, Neuilly Sur Marne
bah oui ! un jet de pierre ou d'une canette de bière provoque trop couramment
le décès d'une personne ou d'un gosse.

Le mieux, si certains ne sont pas encore
capable d'assimiler que les dommages à autrui, notamment corporels, sont quelque chose d'important, c'est de prendre des mesures strictes....d'autant
que l'actualité présente couramment ces excès.

Peut être, au bout d'un moment, leur cerveau discernera le bien et le mal de leurs actions. On peut éventuellement espérer un peu. Quant à les défendre ???
on se demande si c'est sérieux !!!
#3 - Le 17 octobre 2010 à 21h25 par geronimo, Saint Nazaire
Accuser et incarcérer lorsqu'il n'y a aucune preuve, c'est vraiment injuste.
Que fait-on de la présomption d'innocence.
Il est vrai que dans des cas comme ça, c'est comparution immédiate.

Par contre, lorsqu'un membre dépositaire de l'autorité publique lance une grenade qui ampute de deux orteils un citoyen allant faire ses courses, la plainte est classée sans suite.
Il est évident de comprendre que la justice n'est pas la même suivant que l'on soit simple citoyen ou porteur d'un uniforme.

Et des jets de grenades lacrymogènes sur des poussettes, est ce légal ou cela dépend de qui les lances?
#4 - Le 22 octobre 2010 à 20h04 par Vanessa
Je suis oki avec toi on juge sans avoir forcement de preuve et quand on y est pas sur les lieux quand on voit pas les fait de ses propres yeux vis a vis de ces personnes qui ont été areter on se garde bien de tout commentaires je pense je parle pour certain qui se permettent de juger ici.Les gens jugent trop sans savoir!Aprés je suis daccord qu'il faut prendre des mesures pour les dommages corporels mais encore faut il que ce soit reellement prouver et laisser a ces personnes le temps de preparer un minimum leur defense il y a pire que eux qui ont le temps alors pourquoi pas eux?C tout!
#5 - Le 23 octobre 2010 à 08h25 par Charles, Saint Nazaire
Excusez moi mais les forces de l'ordre et la justice ne sont pas responsables des lois votées par nos parlementaires. J'invite donc les électeurs à mieux réfléchir avant de mettre un bulletin de vote dans l'urne ! Je les invite aussi à demander des comptes à leurs députés !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter