Saint Nazaire Infos

Deux entreprises labellisées grâce à IF

La coopérative culturelle IF a permis à deux entreprises locales d’obtenir le sésame du spectacle vivant : le label des prestataires de service du spectacle vivant

La vie des intermittents n’était pas facile tous les jours, c'est bien connu. Ce que l'on sait moins, c’est que celle des petits prestataires n’est pas toujours plus confortable. Lors des ateliers des acteurs culturels, les responsables de la coopérative culturelle Nazairienne IF ont été sensibilisés à leurs problèmes. « Surtout ceux des jeunes prestataires (qui ont moins de cinq ans) qui ne sont pas en mesure d’employer des intermittents. C’est un frein à leur développement économique », explique Marc Martinez, chargé d’études et de conseil à IF.
En effet, pour protéger prestataires et intermittents, un label (le label des prestataires de service du spectacle vivant) a été mis en place en 1998. Il permet d’embaucher des intermittents en toute légalité et autant de fois qu’ils en ont besoin. « Tant qu’on ne l’avait pas, on devait demander aux organisateurs d’engager le personnel. C’était légal mais pas très pro », souligne Wojciech Rola, gérant d’Altis. « C’était du bidouillage », renchérit Guillaume Tortey, associé et responsable technique de Spirit Live. Et, surtout, les intermittents préfèrent éviter ce genre d’emploi qui ne reconnaît pas leur statut et n’est pas pris en compte par les Assedic.

Huit mois d’attente

Il était donc important de trouver une organisation coopérative pour avoir ce label. Et c’est là qu’IF intervient. La coopérative a monté un groupe de travail : cela a permis de rencontrer le délégué national du syndicat SYNPASE en novembre 2011, de faire une formation de sécurité en février 2012 et de constituer des dossiers pour faire la demande de label. Une aide nécessaire pour les entreprises, pas forcément très à l’aise avec l’administration. Il faut dire que le dossier demandé pour l’obtention du label est plutôt épais et a demandé de gros efforts financiers de la part des entreprises. Et l’idée a pu marcher parce que les tous se connaissent et ont confiance ; il arrive même à Altis et Spirit Live de proposer des prestations groupées.
Sur les quatre entreprises locales, deux ont reçu le label début juillet dernier : Altis (sonorisation) et Spirit Live (éclairage, décoration et équipement scénique). « Nous sommes très fiers de l’avoir. ça nous permet de fournir des prestations clef en main », souligne Wojciech Rola. Présentes sur de nombreux événements (Les Escales, Marée Montante ou encore les Renc’arts), les deux entreprises sont déjà bien connues sur le territoire. « Nous allons pouvoir embaucher et prendre plus de projets », se réjouit Stfy Rabu, gérante de Spirit Live, « ça a déjà changé les choses, nous avons eu plus d’embauches en août ». Altis et Spirit Live ont obtenu le label pour un an qui sera ensuite renouvelable tous les deux ans.


Pour voir le travail d’Altis et Spirit Live : le festival Tribus d’ailleurs à Plessé.
 

Auteur : AP | 27/08/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Alain Geffroy est le seul propriétaire d'un troupeau d'Aubrac en Loire-Atlantique »
Article suivant : « Les commerçants ont fait un beau mariage »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter