Saint Nazaire Infos

Des personnels épuisés à la cité sanitaire

Environ 500 personnes ont manifesté à la cité sanitaire ce mardi après midi.

Les syndicats CGT-CFDT et FO avaient appelé à la grève. Ils réclament en urgence des effectifs supplémentaires pour ouvrir de nouveaux postes et pour assurer les remplacements. Ils répètent qu'ils ne peuvent pas  exercer leur métier correctement qu'ils sont  en  souffrance et ne veulent pas être « sacrifiés pour renflouer les finances du centre hospitalier ».
Si les emplois précaires sont en voie de résorption par la stagiairisation d'une centaine de contractuels, les autres questions concernant les effectifs n'ont pas reçu de réponses satisfaisantes pour les syndicats concernant les effectifs et les conditions de travail. « On nous répond ''optimisez vos organisations'',  il faut continuer à faire des efforts pour augmenter l'activité ».

Dangereux pour les patients

Les conditions de travail « sont déplorables » dit la CGT « les arrêts se  multiplient 100 sur la cité sanitaire, 50 dans  les EPHAD », pour des raison physiques « mais aussi pour de nombreux burn-out ».
Pour une infirmière en psychiatrie «je ne suis pas syndiquée, je suis là parce que ce n'est pas supportable...par exemple dimanche nous avons dû appeler la police pour nous aider, par manque de personnel masculin, nous ne pouvions pas intervenir auprès d'un patient violent en chambre d'isolement ». Une autre indique qu'en pneumologie «il manque une infirmière sur les deux ».
Plusieurs disent « nous devenons dangereux pour les patients ». « Aucun secteur n'est épargné » souligne la CFdT. FO exige « Aucune suppression de postes, de 100 postes, Remplacement à la hauteur des besoins, dénonciation du bail ».
Pour montrer leur épuisement les personnels se sont couchés par terre devant la cité, et on fait un sit-in sur le boulevard Charpak.
Épuisés mais déterminés, ils préparent la journée nationale de protestation le 15 juin.

Le partenariat public privé en question

C'est toujours la question de la santé financière de la cité sanitaire qui revient.
Marisol Touraine se serait dite « hostile à ce type de bail »..Le dossier est au ministère de la santé, des rendez-vous sont demandés.

La population pas concernée

Dans le cortège on parlait « rapport de force » « mobilisation », « il va vraiement falloir qu'ils nous entendent », « les élus s'en f.... ».
Des infirmières et aides soignantes étaient un peu déçues, « nous espérions un soutien de la population », « nous n'avions peut-être pas assez communiqué », « c'est pour elle que nous sommes là... ».

05/06/2013 | 3 commentaires
Article précédent : « STX : le fleuve est long, et pas si tranquille »
Article suivant : « STX Group sera-t-il lâché par un de ses actionnaires ? »

Vos commentaires

#1 - Le 07 juin 2013 à 08h16 par prigent, 44600
mais si la population est de tout coeur avec vous..
#2 - Le 07 juin 2013 à 16h14 par Robert, Saint Nazaire
On vous soutient !
Des décideurs se plantent, un bétonneur se goinfres
Les salariés ne peuvent pas compenser les mauvais choix et les loyers démesurés.
#3 - Le 07 juin 2013 à 18h56 par guillet, St.nazaire
C est bien de dirr que nous sommes de tout coeur avec le personnel hospitalier mais le mieux serait de le montrer en manifestant a keur cote ! Nous avons tous besoin d eux et vraiment ce n est pas un metier facile. Les pilitiques ne tonbent peut etre jamais malade, a moins qu ils n aillent pas se faire soigner a l hopital. En tous cas c est honteux d epuiser ces professuonnels de la sante et de ne pas bouger pour eux !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter