Saint Nazaire Infos

Des musiciens dans la ville

À peine terminée la rentrée, le conservatoire à rayonnement départemental de Saint-Nazaire lance ses « Off » avec une nouvelle saison de Vibrations.

Le conservatoire à rayonnement départemental (CRD) de Saint-Nazaire se donne un coup de jeune. Pendant l’été, tandis que le centre-ville était aux prises avec les marteaux-piqueurs et les bétonneuses, l’entrée du conservatoire était en proie aux mêmes tourments. Dès la rentrée, professeurs, élèves et parents ont pu découvrir les locaux créés pour la nouvelle bibliothèque-partothèque. Du moins de l’extérieur, car elle ne devrait pas ouvrir ses portes avant le printemps 2012. La bibliothécaire du conservatoire doit d’abord récupérer, recenser et coder les 10 000 à 12 000 partitions disséminées aux quatre coins du conservatoire. L’ouverture de la bibliothèque va se faire par phases : « Elle va d’abord être ouverte à la consultation et plus tard au prêt pour tous. La base de données sera commune avec la médiathèque. Ça va permettre aux élèves de travailler différentes partitions sans avoir besoin de les acheter », précise Gilles Guilleux, directeur du conservatoire. Et les travaux continuent puisque la majorité des salles du conservatoire vont être rénovées au cours de l’année.

La rentrée 2011/2012
Que ce soit en musique ou en danse, les effectifs sont stables même s’ils ne sont pas encore définitifs, des élèves pouvant encore s’inscrire ou se désinscrire. Une situation jugée encourageante par Gilles Guilleux. Il recense trois nouveautés pour cette année :
- l’atelier création artistique, « un projet pédagogique croisé avec trois professeurs (musique, danse et arts plastiques). Proposant une vingtaine de places, il a été très vite complet. C’est transversal et passionnant ! » ;
- l’atelier d’expression corporelle pour les musiciens, « nous voulons être à la pointe en ce qui concerne la pédagogie. Des musiciens vont pouvoir prendre des cours de danse et lever les barrières d’appréhension du corps. Une quinzaine de places pour les 12/15 ans, toutes prises » ;
- l’apprentissage du violon par la méthode « coulourstrings » pour les élèves de six/sept ans, « nous avons proposé cette alternative à la douzaine d’élèves débutant l’apprentissage du violon cette année. Cinq élèves maximum vont se retrouver trois fois par semaine. L’apprentissage va prendre deux ans avant que les élèves ne basculent dans un cursus norma. »
Le conservatoire espère bien profiter du nouveau théâtre qui va ouvrir ses portes en 2012. Oui, mais condition de proposer des spectacles à la hauteur. « Le théâtre devrait être ouvert 300 jours par an. 150 vont être utilisés par le Fanal, il va falloir répartir le reste .»

Vibrations
Le thème de cette année est « Les musiciens dans la ville ». Vibrations s’étend sur quatre lieux : la Galerie des Franciscains, le Théâtre Jean Bart, l’église Notre-Dame de l’Espérance et le Life. Huit rendez-vous sont proposés entre le 4 octobre 2011 et le 12 juin 2012. Gratuits pour les élèves (au maximum 10 € pour les autres), ces concerts touchent « 2 000 à 2 300 personnes suivant les salles. Nous espérons plus de monde le 21 janvier, pour le groupe Brassage Brass Band », précise Bruno Yviquel, directeur adjoint et chargé d’actions culturelles.

Le petit livre de notes
Le petit livre de notes

Programme :

4 octobre à 20 h 30 (Galerie des Franciscains) : « Le petit livre de notes pour Anna Magdalena Bach » par Florence Aoustet (flûte traversière), Isabelle Lucas (alto), Pauline Queffelec (violoncelle) et Florence Maillet (clavecin). Tarif 3 € et 5 €.

22 novembre à 20 h 30 (église Notre-Dame de l’Espérance) : « Musiques baroques et romantiques pour hautbois, chant, trompette et orgue » par Thierry Bréhu (hautbois et chant), Claude Legal (trompette) et Christophe Gauche (orgue). Tarif 3 € et 5 €.

13 décembre
à 20 h 30 (Théâtre Jean Bart) : « Le spectre d’Ottokar » par Micha Passetchnik et Paul Bosseau (trompettes), Florent Abadie (saxophone), Philippe Meslet et Xavier Jamin (barytons), Hervé Dubois (hélicon) et Alain Durandière (percussions). Tarif 8 € et 10 €.
 

Le Spectre d'Ottokar
Le Spectre d'Ottokar
Emphasis
Emphasis

21 janvier à 20 h 30 (Life) : « Brassage Brass Band » par Mathias Chartron (direction musicale). Tarif 3 € et 5 €.

7 février à 20 h 30 (Galerie des Franciscains) : Musique de l’Est  par Sophie Thévenet (violon), Fabrice Arnaud-Xrémon (clarinette) et Marine Guilleux (piano). Tarif 3 € et 5 €.

  Tarif 8 € et 10 €.

25 mars à17 h 00 (Théâtre Jean Bart) : « Emphasis » : quatuor de saxophones par Bertrand Peigné, Laurent Blanchard, Jean-Yves Chevalier et Nicolas Woillard (saxophones), Mickaël Olivero (création lumière) et Flo Lopez (mise en scène). Tarif 8 € et 10 €.

22 mai à 20 h 30 (Théâtre Jean Bart) : « Les Nouga’s Potes » par Pascal Lantonnet (orgue Hammond et claviers), Guy Boistel (piano, claviers et sample), François Beranger (batterie) et quelques compères en chant. Tarif 3 € et 5 €.

12 juin à 20 h 30 (Galerie des Franciscains) : « Tango Nuevo » par Jacob Maciuca (violon), Cécile Grizard (violoncelle), Laurence Chiffoleau (piano), Christian Grimault (bandonéon) et Charles Arnault (contrebasse). Tarif 3 € et 5 €.

Renseignements et réservations 
: 02 44 73 43 40

 

Auteur : AP | 29/09/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Jim Jones Revue, Kévin Kelly et Les Irréductibles au VIP »
Article suivant : « Festival « Street Session » : Saint-Nazaire fête les cultures urbaines »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter