Saint Nazaire Infos

Des marins d’eau douce au bois Joalland

Le SNOS voile organise le championnat national de voiliers… radio commandés. Une soixantaine de régatiers venus de toute la France sont attendus à la base nautique du Bois Joalland du 11 au 13 novembre.
De gauche à droite Sylvie Nicolas présidente du SNOS voile, Gilles Breton vice-président  et coureur du SNOS voile et Patrick Nicolas coureur du SNOS voile
De gauche à droite Sylvie Nicolas présidente du SNOS voile, Gilles Breton vice-président et coureur du SNOS voile et Patrick Nicolas coureur du SNOS voile

Ce sont des voileux d’un genre un peu particulier qui vont envahir les berges du Bois Joalland du 11 au 13 novembre. Ils vont régater sur des bateaux d’un mètre de long (classe 1 mètre). Pour les piloter, c’est exactement la même technique que sur un dériveur. Il faut jouer à la fois sur les voiles (le foc et la grand-voile en même temps) et sur la barre. Mais au lieu d’être à bord, les skippers manient leur navire à l’aide d’une radio commande, une sorte de joystick avec 2 voies. «Ça se rapproche un peu d’un jeu vidéo » explique Sylvie Nicolas, la présidente du SNOS voile. «En général les jeunes sont plutôt à l’aise avec le maniement de la manette. Mais après il faut bien sûr apprendre les techniques de navigation, comme tout le monde. » Mais apparemment dans ce domaine c’est moins facile car la moyenne d’âge des compétiteurs est assez élevée, entre 50 et 60 ans.
En cas de coup de vent, on ne peut pas prendre des ris dans la voile comme sur un voilier normal, mais on peut carrément changer tout le gréement. Les compétiteurs disposent de trois tailles différentes, alors évidemment il ne faut pas faire le mauvais choix avant le départ de la régate. Même les réglages très fins sont très importants. Comme les navires sont petits, la moindre erreur est amplifiée. «Ce type de compétition est très fatigant au niveau psychologique et de la concentration. Il faut tenir pendant trois jours sans commettre la moindre erreur. »

La tactique vue de l'extérieur

Parmi les régatiers, figurent même des navigateurs qui courent normalement sur des navires grandeur nature. Ils se servent de ce type de compétition pour affiner leur technique. «On a moins la tête dans le guidon que si on était dans le bateau » ajoute Patrick Nicolas. «On a plus de recul et ça aide pour mieux voir la tactique de l’extérieur. On voit aussi où sont les concurrents avec un champ de vision beaucoup plus important qu’à l’intérieur d’un dériveur. »
Ces navires sont de véritables bêtes de course. Il peuvent affronter des rafales de vent à 100 km/h, et à pleine vitesse ils frisent les 50 km/h (environ 25 noeuds).
Pour les spectateurs, les régates sont aussi intéressantes. Les courses se font par groupe de 16 bateaux, et comme le parcours est près de la terre (150 mètres du bord au maximum), le public peut aisément suivre l’évolution des navires et voir très rapidement qui est en tête, ce qui est beaucoup plus difficile sur des régates de voiliers traditionnels. À noter que nos compétiteurs locaux ont une belle carte à jouer lors de ces championnats nationaux. Les Nantais Olivier Cohen et Christophe Limouzin sont respectivement 1er et 3e au classement des coureurs français en 2011.
Les Nazairiens vont aussi tenter de tirer leur épingle du jeu. Ils jouent à domicile sur un plan d’eau qu’ils connaissent bien. La section voile radio commandée a quatre ans au sein du club. Elle regroupe 15 adhérents sur les 100 du SNOS voile, ce qui en fait le plus gros club de la ligue des Pays de la Loire. Au niveau national, le SNOS est le 7e club en terme de résultats et le 2e en terme d’activité.
Toutes les infos sur le championnat national de voiliers radio commandés sur le site internet du snosvoile.free.fr

Auteur : GG | 04/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Ambiance Géorgienne à l’hôpital »
Article suivant : « Forte mobilisation aux 24 heures du jeu de Saint-Nazaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter