Saint Nazaire Infos

Des conseillers peuvent accompagner les licenciés  

Le phénomène n'est pas nouveau, mais touche une large frange de personnels en voie de licenciement. Bien souvent, face à une telle situation le salarié se retrouve seul et démuni. Pourtant, des conseillers spécialisés sont là à leur disposition pour faciliter leurs démarches.

La CFDT a remarqué que dans lors d'un entretien préalable au licenciement, le salarié se retrouvait souvent seul face à son employeur. Laurent Daudin souligne : « En 2011, il y a eu 7000 ruptures conventionnelles sur la Loire-Atlantique. 90% d'entre elles l'ont été à l'initiative du patron ». Ce phénomène qui s'est amplifié ces dernières années montre que la précarité de l'emploi continue d'augmenter et notamment dans les TPE. Le salarié se sent démuni face à une situation le plus souvent irréversible. C'est ici qu'interviennent, ceux que l'on appelle des conseillers spécialisés, placés sous l'autorité de la direction du travail. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ils n'agissent pas en tant que salariés de l'inspection du travail, mais comme bénévoles habilités et assermentés à assister un salarié lors de l'entretien préalable au licenciement. Ils sont une trentaine sur le département et une petite quinzaine sur l'agglomération nazairienne.

Éviter les dérives

Leur rôle consiste à intervenir dans les entreprises où il n'y a pas d'élus syndicaux. Ils officient la plupart du temps dans les TPE notamment dans les commerces. Concrètement, ils sont là pour faciliter les démarches de l'employé et faire en sorte que le débat contradictoire entre le salarié et le patron soit respecté. Gérard Pasquier responsable CFDT souligne : « l'entretien préalable au licenciement est souvent vécu comme un drame par le salarié. Notre rôle est de le préparer s'il le souhaite, avant, pendant et après et notamment dans les démarches auprès de Pôle Emploi. Nous n'avons que peu de pouvoirs, mais on fait en sorte d'être présent pour éviter les dérives et inciter les patrons à respecter les procédures. Par la suite, un compte rendu est fait et nous établissons une attestation dans le cas où le salarié saisirait les Prud'hommes ». Gérard Pasquier attire l'attention sur le fait qu'une rupture conventionnelle pour un CDI ne doit pas remplacer un licenciement économique. La liste des conseillers est à votre disposition en mairie, à l'inspection du travail, sur internet au sein des organisations syndicales.

Auteur : YE | 11/02/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « HélYce : les commerçants souffrent »
Article suivant : « Chantiers Baudet : "sauver le savoir-faire de notre entreprise " »

Vos commentaires

#1 - Le 13 février 2012 à 09h37 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
parce que la CFDT découvre ca ?

mais c'est un dispositif qui existe déjà et qui est déjà à la disposition des salariés. y compris les TPE dans lesquelles il n'y a pas de représentation par un syndicat ou un délégué du personnel.
c'est meme une obligation de le stipuler dans la lettre de convocation à un entretien préalable au licenciement.

maintenant les salariés seraient démunis lors d'un entretien. c'est pas le monde des bizounours quand meme. nous sommes adultes et responsables. encore de l'assistanat.

CFDT ou l'art de faire croire à un nouveauté en faisant du réchauffé. eh eh eh

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter