Saint Nazaire Infos

Départementales Lydia Meignen et Philippe Grosvalet en campagne

Philippe Grosvalet est président du conseil général, il se représente en compagnie de Lydia Meignen dans le canton qu’il a baptisé Montoir-Saint-Nazaire. Cette élection sera regardée à la loupe car l’exemple de Trignac interpelle la gauche.
Lydia Meignen, Philippe Grosvalet
Lydia Meignen, Philippe Grosvalet

Lydia Meignen a 58 ans et mère de deux enfants, elle est comptable et a travaillé dans la métallurgie à Méan. Conseillère municipale de Saint-Malo-de-Guersac, elle siège aussi à la CARENE.
Philippe Grosvalet a 56 ans et est père de deux enfants, il a fait une grande partie de sa carrière dans la vie associative, c’est ce qui l'a  progressivement amené à la politique.
En 1989, il est élu membre du conseil municipal de Saint-Nazaire, sur la liste de Joël-Guy Batteux, maire sortant issu du PS. Celui-ci le désigne adjoint après les élections municipales de 1995, puis Philippe Grosvalet remporte, trois ans plus tard, les élections cantonales dans le canton de Saint-Nazaire-Est. Il est réélu conseiller municipal en 2001, abandonnant à cette occasion son poste d'adjoint, et 2008. À l'issue des élections cantonales des 21 et 28 mars 2004, au cours desquelles il est réélu au second tour avec 74,3 % des voix face à l'UDF Emmanuel James, le conseil général bascule à gauche, sous la présidence de Patrick Mareschal. Il est alors désigné vice-président de l'institution, chargé de l'Agriculture, des Entreprises, de l'Emploi et de la Formation. Sa délégation est modifiée en 2008, il conserve les compétences de l'Économie et de l'Emploi. Il est réélu en 2011, et devient président du conseil général.
Les deux candidats titulaires ont été désignés par les militants socialistes, les postes de suppléants sont pour l’instant vacants car des discussions se poursuivent au niveau départemental avec le Parti Communiste. « Notre ambition est de rassembler les électeurs de gauche, car la gauche n’est pas uniquement les partis » précise Philippe Grosvalet. Ce dernier prend exemple sur Donges où la gauche était divisée et a perdu. La première étape sera de rassembler la gauche au niveau du département.
Quant au Front National Philipe Grosvalet a une réponse simple «  il prospère sur les difficultés de nos citoyens, mais il n’a rien à proposer. Regardez la pagaille à Trignac entre le FN et L’UMP. Ce qui m’intéresse aujourd’hui ce sont les électeurs du FN ».
Philippe Grosvalet précise qu’il n’a pas d’adversaire, que la seule réponse c’est son bilan au conseil général avec la panoplie de mesures pour aider la majorité des citoyens en difficulté :
- compétence sociale ;
- accompagnement vers l’emploi,
- protection de l’enfance.
« je suis fier de notre bilan ». Il espère que la gauche va gagner des cantons et restera ainsi majoritaire.

Philippe Grosvalet souhaite réhabiliter l’action politique locale. Évoquant l’agriculture « je connais toutes les vaches du canton » .
Mais ce sera à la fin de la campagne que l'on comptera les bouses.

 

Auteur : JBR | 06/12/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Départementales UMP-UDI 44 ou le retour à la IVe république »
Article suivant : « Pierre-Yves Vincent sera le porte-parole de l’UDI pour la 8e circonscription »

Vos commentaires

#1 - Le 08 décembre 2014 à 08h59 par CLEV, Saint Nazaire
comment soutenir ses représentants du ps avec tout le mal qu'ils font au peuple. Que l'on ne dise plus que la politique n'est pas une profession.Mr grosvalet en ai la démonstration pure. souhaitant leur un échec.afin de rénover le conseil général par de nouvelle tête et par de là de nouvelles idées.
#2 - Le 08 décembre 2014 à 14h36 par raminagrobis
Vous n'aurez, Clev, ni nouvelles têtes ni nouvelles idées ! Les Sortis de l'UMP reviendront sans avoir rien appris, et ne proposerons pas grand chose de différent si même ils proposent quelque chose se contentant d'attendre que l'effondrement du PS les ramène au pouvoir. n'est ce pas pas UMPhilare ?
#3 - Le 09 décembre 2014 à 09h24 par Sans Un, Saint-nazaire
Mr Grosvalet le parcours ordinaire d'un apparatchik socialiste....

" il a fait une grande partie de sa carrière dans la vie associative, c’est ce qui l'a progressivement amené à la politique."

Donc pour ainsi dire jamais travaillé,comme beaucoup de dirigeants socialistes de notre époque.

La république des copains *********MODERATEUR********

Mr Grosvalet se vante de connaitre toute les vaches du canton, je souhaite à Blanchard le candidat du FN de s'intéresser plutôt a toutes les femmes et les hommes du canton !

Sortons les sortants ,sortons le PS partout.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter