Saint Nazaire Infos

Départementales : EELV présente ses candidats

À Saint-Nazaire Europe Ecologie Les Verts présentera des candidats sur les deux cantons.

C'est à Agora qu' EELV présentait ses candidats ce samedi matin. Les quatre binômes titulaires et suppléants sont chacun constitué d'un(e) encartée et d'un(e) non encarté(e).

EELV, contrairement aux dernières municipales à Saint-Nazaire, a décidé de se compter sur les deux cantons en se présentant sur ses propres listes, sans alliances ; tout en s'annonçant « ouverte aux dialogues et à la co-construction avec nos partenaires de gauche dans une future assemblée départementale ».

Saint-Nazaire 1

Sarah Trichet-Allaire est la benjamine, née en 1980 conseillère municipale EELV à Saint-Nazaire, elle milite pour l’utilisation les logiciels libres, le féminisme. Elle combat le racisme et a participé à la création d'une librairie coopérative à Saint-Nazaire. En 2008 elle avait été candidate à Nantes avec un suppléant de UDB.
Yann Le Pollotec est aussi nazairien, né en1975, il est actuellement éducateur Montessori pour élèves atteints d'autisme. Il précise qu'il a une vie professionnelle très variée : formateur informatique, responsable d'entreprise dans le bio et l'équitable il agit dans plusieurs associations. C'est sa première expérience politique comme une suite logique de ses engagements associatifs.

Leurs suppléants sont :
Claire Collignon, née en 1975, elle travaille dans le milieu associatif elle se déclare « sensible aux réflexions liées à l'éducation et à la jeunesse ».

Jean-Marc Bonhomme né en 1947 est retraité. Il a exercé comme professeur en sciences économiques et sociales à Aristide Briand (30 ans), longtemps militant syndical CFDT, il accompagne EELV depuis de nombreuses années. Il souhaite le renouvellement des équipes.
Les quatre candidats habitent Saint-Nazaire.

Saint-Nazaire 2

Stéphane Piel est né en 1970, il demeure à Saint-Joachim, il se définit comme « citoyen lambda, non encarté ». Électricien à son compte depuis cinq ans, en SCOP, il « aide aussi son épouse, crêpière Bio local ». Il a travaillé pendant 15 ans comme éducateur en foyer à Enfance et famille à Saint-Nazaire. Il est très sensible à l'aide sociale à l'enfance et se dit « bretonnant ».


Annie Lannon est née en 1955 et demeure à Donges, elle est salariée. Ancienne élue (2008 – 2014) de Donges où elle était adjointe à l'environnement, elle est adhérente à EELV depuis 2014. Elle apprécie d'être «un relais et effectuer un réel travail de terrain».

Les suppléants :
Frédéric Carré est né en 1970, il habite à Saint-Malo-de-Guersac, formateur, associé dans le Periscop où il développe des sites internet. Il a participé au démarrage des jardins partagé dans sa ville, et a été un des fondateurs du Nautile (Noyau d'aide à l'utilisation la transmission des logiciels libres).

Marie-Elisabeth Allaire, la doyenne est née en 1945 et habite à Saint-Nazaire. C'est la mère de Sarah Trichet-Allaire. Elle est professeur retraitée en maths-physique et coordonnatrice du groupe local d'EELV, militante syndicale CFDT puis CGT et féministe. Elle milite contre l'extrême-droite et adhère au MRAP, au collectif de soutien aux personnes sans papiers, à Uni-e-s contre une immigration jetable, ATTAC, etc.. Elle a fondé une association de dons d'ordinateurs   aux adhérents en situation de précarité. Elle accompagne les Verts depuis 1997 (ouverture à Alternative Rouge et Verte issu du PSU). Elle a déjà été candidate (municipales 1995, cantonales 2001 sur le canton de Montoir avec 11, 2 %) et souhaite aussi le renouvellement des équipes.

Le programme

Les huit candidats adhèrent à la motion d'orientation départementale. Ils sont contre le projet de Notre-Dame-des-Landes, « inutile, coûteux et destructeur ». « Il coûterait environ 110 millions au Département qui seraient mieux employés à l'aide au logement et à l'enfance, à la protection des mineurs étrangers isolés». Même si le Département ne leur paraît pas la structure la plus adaptée (mille-feuille), « il est nécessaire d'y être présents »..
Ils prônent une solidarité « réelle », ils sont certains que des emplois peuvent être créés dans la récupération, la réutilisation. Pour eux il faut donner « priorité à la jeunesse, développer les circuits courts, dans les cantines des collèges par exemple, et c'est du ressort du Département ».
Côté transports, « les modes doux devront être privilégiés, et le  fluvial étudié de Nantes à Saint-Nazaire, ainsi que le franchissement de la Loire par bac».
Ce sont ces différents points, parmi d'autres qu'il développeront en rencontrant les électeurs, sur les marchés par exemple. Ils n'annoncent pas de réunions publiques pour l'instant mais espèrent la visite de soutiens de poids national, sans les annoncer déjà.

« Chacun sa route »

À certaines questions les réponses sont franches et développées, à d'autres elles sont des plus concises, voire cinglantes.

Les alliances possibles :

 Avec le Front de Gauche ? « On les a rencontrés dans une ambiance cordiale » indique jean-Marc Bonhomme, mais « on a des désaccords au sujet du Département avec le PC, pour nous il faut le supprimer, sur le rattachement à la Bretagne, sur Notre-Dame-des-Landes » indique la coordinatrice.

Avec les socialistes ? « On a des désaccords profonds ». Si on rappelle les municipales à Saint-Nazaire (EELV avait fait liste commune avec le PS dès le premier tour) Sarah Trichet est très claire : « et assume complètement mais le contexte était différent, depuis la direction du PS s'est éloignée, on ne s'y retrouve plus, notamment sur des sujets comme l'immigration, les sans papiers ». « Il faut réfléchir à un projet de société alternative ».
Quand est évoqué le retour de EELV au gouvernement, « Jean-Vincent Placé, il fait ce qu'il veut » coupe Marie-Elisabeth Allaire.

Le départ de Gilles Denigot ?
Pour Sarah Trichet-Allaire « c'est dommage », pour la coordonnatrice : « il a pris sa décision, il estime qu'il se sent mal, c'est le passé ». Pour elle il y a « d'autres priorités, et beaucoup de travail », elle parle « de problèmes importants, le pétrole... la solidarité » et conclut rapidement « chacun sa route ».

Le vote FN ? Si les candidats reconnaissent que le score « risque d'être important », Marie-Elisabeth Allaire en est certaine : « il n'y a pas de risque d'élu FN » sur ces deux cantons.

EELV sera-t-elle au second tour ? Sinon, et comme le lui prescrit sa feuille de route, elle appellera à voter à gauche.

Voir aussi le communiqué ci-après.




Auteur : LY | 07/02/2015 | 7 commentaires
Article précédent : « Départementales : Les candidats de Démocratie 44 Saint-Nazaire 2 »
Article suivant : « Départementales UMP-UDI 44 ou le retour à la IVe république »

Vos commentaires

#1 - Le 08 février 2015 à 06h43 par YAJ de Torquemada, Pas De Saint Nazaire
come vous le v-oyer oyer brave gens

je serais candidate à ces érec-tions.
Veau T pour moi brave gens.
Les nazé-rien ne sont pas des veaux.
Ils sauront re-con-naitre ma con-pétence
je sorez rendre vert de rage mes con-courants.
Paix et amour
#2 - Le 08 février 2015 à 08h08 par YAJ de Torquemada, Pas De Saint Nazaire
Législatives 2002 Nort sur Erdre ?

Marie-Elisabeth Allaire (Les Verts)

2,98% (88 voix) ...A quand même !
#3 - Le 08 février 2015 à 12h47 par franck berthelot, Saint-nazaire
En famille...
Tiens y'avait des gens proches qui critiquaient les candidatures familiales du FN aux municipales, mais apparemment ça se fait aussi chez les verts.
On y ajoute le cumul des mandats (auquel ils-elles sont opposés bien sûr).

Vis à vis du PS avec qui ils étaient alliés il y a... 10 mois seulement: "le contexte était différent (...) on ne s'y retrouve plus". Ouais c'est ça!

Bon en même temps ils feront entre 2% et 5% c'est pas bien méchant, faut bien un peu de folklore et quelques pseudo rebelles contre le pouvoir en place!
#4 - Le 08 février 2015 à 13h29 par Sarah Trichet-Allaire, Saint-nazaire
Cantonales 2001, Montoir de Bretagne

Marie-Elisabeth Allaire 11,82% (1871 voix)

Comparons ce qui est comparable !

Et la dernière fois, les écolos étaient au 2e tour dans les 2 cantons...

Alors, encore une fois ?
#5 - Le 08 février 2015 à 18h21 par Couprie, Saint- Nazaire
Même si je ne vous ai pas apporté ma candidature, vous avez mon soutien et mes encouragements!
Bonne chance!
#6 - Le 09 février 2015 à 20h06 par Roseline AMELOT-PIGAT, Saint Nazaire
Je rappelle qu'aux dernières cantonales, EELV était représenté par Gilles Denigot et Michèle Viau ; ils sont effectivement allés au 2ème tour, tenant la dragée haute au PS ! Mais ça, c'était avant..
Gilles Denigot et Michèle Viau, personæ non gratæ depuis !
Après des municipales où EELV est allé à la soupe avec le PS et le PC, difficile d'avaler la pilule, quand même ! C'est Valls qui fait fuir nos élus locaux, qui les désolidarisent de leurs copains de la majorité municipale ? EELV n'avait encore rien vu venir avant, avec Hollande aux manettes présidentielles ?
N'oublions pas qu'EELV a fait un beau cadeau au PC 2 mois après les municipales avec la démission d'une conseillère EELV qui, je cite, n'avait pas pris la mesure de ce qu'était un mandat municipal et qui a préféré se retirer !!!
Faut le faire !
- Immaturité politique de la personne en question ?
- Conséquence de la volonté d'anciens "vers" (qui tirent les ficelles) de barrer la route à Denigot et Viau ?
- Gracieuseté altruiste d'un poste supplémentaire de conseiller municipal aux communistes ?

Enfin aux départementales, on est sûr qu'ensuite il n'y aura pas de risque de démission, vu le score électoral à venir !
#7 - Le 14 février 2015 à 23h15 par allaire
l'amertume n'est pas bonne conseillère, elle est même contre productive ! Il ne faut pas dire des choses qu'on ignore ....

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter