Saint Nazaire Infos

David Samzun à Matignon

Ce mardi David Samzun, Maire de Saint-Nazaire et président de la CARENE, a été reçu à Matignon suite à la signature du Pacte culture.

Le Pacte culture   lie l’État et la collectivité va permettre à la Ville de poursuivre sa
politique culturelle dans de meilleures conditions.
La Ville de Saint-Nazaire a souhaité faire de la culture, facteur d’émancipation et de cohésion sociale, un  domaine d’intervention prioritaire en construisant une politique attractive au plus près des citoyens. La Ville et le Ministère de la Culture et de la Communication ont décidé de confirmer leurs  engagements et, à minima, de maintenir leurs engagements financiers respectifs, pour les années 2015 à  2017. L’enjeu de ce pacte est  de garantir les subventions attribuées à la Ville de Saint-Nazaire par l’État  ainsi que celles versées aux structures bénéficiaires de son soutien comme le Théâtre, soit environ 150 000 euros.

Ce pacte culture, concerne en particulier les politiques culturelles suivantes :
et diffusion artistique,
- Création  et diffusion artistique,
- Patrimoine  historique, architectural, urbain, muséal et archivistique,
- Enseignement  et formation artistique et culturelle,
- Livre  et  lecture  publique,
- Industries culturelles,
- Démocratisation culturelle, en particulier éducation artistique et culturelle.

À Saint-Nazaire,  86 % des élèves du primaire des établissements publics ainsi que les élèves du  secondaire sont concernés par les actions mises en place. Dans le cadre du projet éducatif de territoire, la  Ville a réaffirmé cet engagement avec la volonté de structurer des parcours d’éducation artistique et  culturelle articulant les temps scolaires et périscolaires. L’objectif est de développer et de formaliser le projet  dans le cadre d’un contrat local d’éducation artistique.
 
David Samzun a déclaré « L’État et les collectivités locales partagent une vision commune de l’intérêt général et de  l’adhésion à un socle de valeurs indissociables du projet républicain à travers la mise en œuvre  de politiques culturelles sur l’ensemble du territoire national. Ce pacte va nous permettre de  poursuivre la mise en œuvre d’une politique culturelle attractive au plus près des citoyens à l’échelle de la ville mais aussi à l’échelle de l’agglomération pour que chaque initiative profite au  plus grand nombre et contribue au rayonnement de notre territoire. »
 
Depuis de très nombreuses années, Saint-Nazaire met en  place une politique liée aux enseignements et à l’éducation artistique et culturelle. Pour la Ville la culture a un rôle éducatif, comme transmetteur  de la connaissance, de construction de l’individu et d’épanouissement personnel et collectif.

Elle a mis à disposition des Nazairiens des équipements permettant de développer des
projets structurants – le Grand Café Centre d’Art Contemporain, le Théâtre Scène Nationale ou  encore le Life. Elle a, par ailleurs, mis en œuvre une présentation et une valorisation du patrimoine  à travers un inventaire conduit en partenariat avec le service régional de l’inventaire.
Dans les mois qui viennent, cet engagement de la Ville de Saint-Nazaire se poursuivra notamment  par la création d’un nouvel équipement dédié au monde associatif, mais aussi par un travail de  mise en réseau dans le cadre d’un Projet Culturel de Territoire à l’échelle de l’agglomération, par la  réalisation d’un dossier de candidature au Label Ville d’art et d’Histoire et par la signature d’un  Contrat local d’éducation artistique.

Source communiqué de la Ville

20/05/2015 | 6 commentaires
Article précédent : « Désirs de ville salue le Pavillon bleu »
Article suivant : « Le pavillon bleu pour Saint-Nazaire et 30 ans d’existence pour le label »

Vos commentaires

#1 - Le 21 mai 2015 à 14h42 par J.R., S.n.
Quelles phrases creuses. On peut mettre n'importe quoi à la place de culture. Se déplacer à Matignon pour déclarer cela c'est l'argent du contribuable gaspillé.
#2 - Le 21 mai 2015 à 19h07 par bib
apparemment, ça ne parle pas de Consonances...

l'art est bien interprété par les Nazairiens qui souhaitaient conserver la construction en carton représentant l'ancienne usine élévatoire alors qu'une approche documentée de la démarche artistique leur aurait appris que les oeuvres en question sont éphémères...
par ailleurs, qui aurait payé l'entretien de l'oeuvre au Life ?

Messieurs Samzun et Valls sont contents d'eux, j'imagine que c'est tout ce qu'il y a retenir

Ah oui, sinon : "...mais aussi par un travail de mise en réseau dans le cadre d’un Projet Culturel de Territoire à l’échelle de l’agglomération..." ça, c'est de la phrase (et seulement un morceau de phrase). Je suggère un enseignement pour bien appréhender les communiqués de la ville.
#3 - Le 22 mai 2015 à 14h26 par dandylion
C'est le degré zéro de la culture et de la pensée politique. Il ne peut donc pas être question de Consonances. Les jeunes et les moins jeunes nazairiens sont apparemment voués à l'initiation permanente, bien encadrée; ceux qui en auront tiré profit (musiciens par exemple) peuvent s'en aller, pas de place pour eux dans ce patronage voué aux animations de l'ingéniérie culturelle socialiste.
Essayant de répondre à la question: la gauche a-t-elle trahi la culture? Jean-Pierre Vincent, Jérôme Legendre, hommes de gauche, hommes de théâtre expérimentés analysent le comportement actuel du ministère en évoquant Guy Mollet. Le communiqué municipal est digne de ce triste fantôme. Mais ses auteurs ne pourraient être accusés d'avoir trahi la culture que s'ils s'y étaient un jour intéressés et s'ils ne cherchaient pas avant tout à tenir en main les nazairiens.
http://fiction.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-la-gauche-a-t-elle-trahi-la-culture-2015-05-21
#4 - Le 22 mai 2015 à 22h27 par Endeavour, Saint Nazaire
Politique Culturelle ou Culture Politisée ?
#5 - Le 26 mai 2015 à 16h37 par Nelson., Saint Nazaire
Qui est David Samzun ?
#6 - Le 28 mai 2015 à 17h33 par RAOUL
DETRUCTION DU PATRIMOINE HISTORIQUE EST BIEN HONTEUX....

peu de gens connaissaient l'existance de 20 blockhaus derriere la plate forme joubert et qui vont etre détruits tout ça poar ce que la mairie refuse de parler de l'histoire, et veut faire table rase du passé ...

Il y avait un beau potentiel culturel historique à mettre en avant avec la base sous marine, escale atlantique

Quel gachi

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter