Saint Nazaire Infos

David Samzun a décidé de donner le nom de Simone Veil au Théâtre

Déclaration de David Samzun, Maire de Saint-Nazaire

"En hommage à celle qui lutta toute sa vie pour la liberté du genre humain, l'émancipation des femmes et la construction de l'Europe, je souhaite donner le nom de Simone Veil à notre Théâtre, Scène nationale de Saint-Nazaire. Je présenterai la délibération au prochain Conseil municipal.

La culture, c’est s’ouvrir à des univers variés et pluriels : artistique, technique, scientifique, historique ; c’est une rencontre, un échange, un partage avec l’autre, avec le spectateur, l’artiste, le créateur, l’inventif ; c’est s’ouvrir au monde, aux autres, à l’ici et à l’ailleurs ; c’est aussi s’ouvrir à soi-même. A Saint-Nazaire, nous avons chevillé au corps cette volonté de garantir l’accès à la culture pour toutes et tous, tout en étant attaché à ce que notre ville soit un port de toutes les cultures, de tous les esprits, de toutes les langues et de toutes les couleurs.

Et parce que la culture est également un vecteur puissant et beau de liberté, un domaine de tolérance et d’émancipation, le choix de donner au Théâtre le nom de Simone Veil s’imposait. Depuis son décès, en juin 2017, nous avions entamés des réflexions pour rebaptiser un équipement nazairien en son honneur. Cette décision vient ainsi saluer une femme admirable et d’exception, qui défendit la culture et la liberté tout au long de sa vie.

Pour nous, Simone Veil représente une haute figure morale et une référence intellectuelle. Elle restera pour nous Immortelle, par son statut d’Académicienne bien sûr, mais aussi grâce à ses valeurs, ses engagements et le sens de ses combats. Pour avoir connu le pire, elle travailla au meilleur de l'idéal humaniste et européen. Sa bravoure, son courage et sa détermination dont elle a toujours su faire preuve malgré les épreuves et les adversités doivent particulièrement résonner en nous. Car dans une période agitée où nous assistons à une insidieuse recrudescence d’actes antisémites, la force de ses batailles et de son engagement doivent nous guider et nous rappeler les leçons de notre passé. Son histoire doit demeurer un exemple et une source d'inspiration perpétuelle, pour nous toutes et tous, et nous aider à préparer l’avenir en ne prenant pas le risque de revivre les plus sombres et douloureux moments qu’a pu vivre notre nation".

David Samzun, maire de Saint-Nazaire

14/02/2019 | 20 commentaires
Article précédent : « Saint-Nazaire va mettre en place le droit d’interpellation citoyenne »
Article suivant : « A Saint-Nazaire les parasols sont connectés »

Vos commentaires

#1 - Le 14 février 2019 à 13h11 par Jean-Michel DOYON, Saint-nazaire
Très bonne idée et sage décision.
#2 - Le 14 février 2019 à 17h45 par Chloé, Saint-nazaire
La décision est louable, ce qui est plus discutable c'est la phrase "dans une période agitée où nous assistons à une insidieuse recrudescence d'actes antisémites". "La période agitée" renvoierait-t-elle à l'action des gilets jaunes? Il existe une campagne non moins sournoise tendant à établir un lien entre mouvement des gilets jaunes et antisémitisme. J'espère me tromper.Peut-être un dérapage de langage du Maire ou une mauvaise interprétation de ma part. De toute manière, il est facile de lever le doute.
#3 - Le 14 février 2019 à 18h11 par Moyon, Saint-nazaire
C'est bien sûr une très bonne idée.
Simone Veil doit avoir son nom sur un édifice significatif nazairien.

Néanmoins les mots du Maire sur la culture ne sont pas prêts d'effacer ses errements en matière de choix culturels: éviction des artistes St.Marcois de la salle que leurs expositions peu fréquentes occupaient, mort annoncée du festival "Consonances" par la suppression de l'aide, erreurs de castings pour les programmations des "Escales", "oublis" des entretiens des oeuvres érigées avant lui ...
Je me lance, le maire est-il "sans un" sou au point de n'investir que dans la désignation d'une grande dame de France?
#4 - Le 14 février 2019 à 19h41 par Lemere
On ne peut qu'approuver .
#5 - Le 15 février 2019 à 08h27 par Chloé, Saint-nazaire
La citation ci-dessous n'enlève rien à la décision louable du maire. Ceci dit je m'interroge toujours sur ces statistiques cf ci-dessous. François Pupponi est-il crédible. J'ajoute que mon opinion n'est pas arrêtée. Je suis preneuse d'éclairage.

"En France, les chiffres sur les actes antisémites comme sur les actes anti-chrétiens ou anti-musulmans sont à utiliser avec précaution. En effet, la loi interdit de qualifier une agression selon l'origine religieuse de la victime. Lors du dépôt de plainte, seul le caractère raciste ou discriminatoire de l'infraction est retenu. Les chiffres dont on dispose sont fournis par des associations cultuelles - comme le Service de protection de la communauté juive, dépendant du CRIF - puis recoupés par les services du ministère de l'Intérieur. «Cela permet de déceler une tendance, mais cela n'a aucune valeur statistique et ne décrit même pas la réalité», déclarait François Pupponi, député et ancien maire de Sarcelles, sur Europe 1."
#6 - Le 15 février 2019 à 08h44 par breizh atao, Saint Nazaire
je suis favorable à 100 pour 100 pour elle pour nous pour ne pas oublié !
#7 - Le 15 février 2019 à 09h58 par Borris
Chloé,
Comment prendre prendre votre commentaire au sérieux quand vous parlez de loi vichyste dans un autre article...?
#8 - Le 15 février 2019 à 11h55 par Chloé, Saint-nazaire
Borris, pour que tout soit clair quelle votre position sur "l'autorisation administrative de manifester"? Répondez et tout sera clair. Ensuite j'ai des interrogations, des questions sur les statistiques car je ne bois pas tout comme un âne. Et je suis prête à reconnaître que j'ai parfois tort . Je n'ai pas d'amour-propre mal placé. Mais je ne ruse pas, ça ne fait pas partie e mes méthodes.
#9 - Le 15 février 2019 à 12h03 par Andréa
Encore une fois sanzun surfe sur l'information à son profit. Et le racisme au sens large ?
il dit que c'est en 2017 qu'il a réfléchi à donner le nom de Mme VEIL à un monument nazairien et bien je lui dit que cela aurait dû être fait
ce qui me désole c'est de voir le nom de cette femme magnifique et admirable, être associé à celui de sanzun à l'occasion de cette annonce
#10 - Le 15 février 2019 à 14h20 par Ali GAthore, Guindreff
les nazairiens qui ont claqué 17 millions d euros de leur poche pour construire le theatre auraient ils pu être consultés pour le nom ? un peu comme l aquaparc
#11 - Le 16 février 2019 à 10h24 par endoxa
Simone Veil est une figure morale incontestable de notre histoire contemporaine. Sans aucun doute et aucun débat n'est permis.

Et connaître son histoire, c'est aussi ne pas, dans sa mémoire, l'instrumentaliser.

Souvenez-vous, comment elle avait froidement et vivement réagi quand Nicolas Sarkozy avait proposé que chaque enfant d'une école française "adopte", par la mémoire, un enfant juif déporté et exterminé. Elle n'aimait pas l'instrumentalisation, ce qui, dans tous ces combats, en faisait une grande personnalité.

Alors à la lecture du texte verbeux (dont on imagine les 4 ou 6 mains qui ont choisi les mots de circonstance), sans âme, de M. le Maire, on se sent profondément mal à l'aise, au bord de la nausée. Tout sent l'avant-gout de campagne électorale, l'instrumentalisation. "Dans la période agitée", complexe, on souhaiterait que ces manipulations politiciennes, et l'usage des symboles, cessent. Simone VEIL n'est pas un symbole. Elle est inscrite dans la chair de l'Histoire des français.

Les nazairiens ont attendu leur Théatre plus de 60 ans. Ils l'ont porté ensemble. Un nom peut-il ainsi, sur décision d'une seule personne, si éloignée de la culture par tous ses actes, si prompte à parler de "participation des citoyens", être choisi.

Ne peut-on pas réfléchir, au delà d'une actualité "dans la période agitée", choisir un nom qui incarne la culture populaire, qui a, tout au long de ces années jusqu'à récemment, animé cette vivante citée portuaire, et qui constitue les racines de l'histoire des nazairiens. Un nom qui résonne avec l'histoire des nazairiens, non pas à l'instant, dans l'espace d'un calcul politique, mais d'une riche histoire passée et d'un avenir que l'on souhaite écrire.

Pardon Madame Simone VEIL que votre nom soit ainsi utilisé. Les nazairiens vous aiment pour que votre nom rayonne dans d'autres circonstances.
#12 - Le 17 février 2019 à 11h31 par Chloé, Saint-nazaire
Toujours à propos de l'antisémitisme:
ACTE I :la veille ou l'avant-veille de la manifestation des gilets jaunes du 16 mars à Paris des propos d'Alain Finkielkraut paraissent dans la presse, propos accablant les gilets jaunes.
Acte II: Alain Finkielkraut côtoie par hasard une manifestation parisienne et se fait insulter .
Acte III les médias font grand tapage sur ce qui est arrivé à A.F.
Acte V : montée au créneau de plusieurs responsables politiques;

La machine est bien huilée
#13 - Le 17 février 2019 à 22h24 par Moyon, Saint-nazaire
# 11: d'accord avec vous, çà sent l'opportunisme politique même si l'on ne peut être que d'accord sur le fait de donner le nom de S.V à un édifice local.

# 12:pas d'accord, quelle que soit la personnalité de Finkielkraut, aucune excuses envers les détestables propos tenus et qu'ils faut savoir condamner.

Sur ce dernier point, Chloé, j'ai déjà dis sur un thème récent qu'il faut savoir reconnaitre, distinguer, ce qui doit être débattu de ce qui doit être combattu.
#14 - Le 18 février 2019 à 14h52 par Pierre Lapin
Tout ce qui ne se fait pas avec moi, se fait par nature contre moi...

Quel mandat, Monsieur SAMZUN a-t-il reçu pour changer le nom du théatre ? Les citoyens ont-ils donné un mandat quelconque sur ce sujet en 2014 lors des municipales ?

Ah, oui, c'est vrai, tout mandat impératif est NUL. C'est la constitution de 1958 qui le dit (article 27).

Mais notre Constitution est-elle réellement démocratique ? Nous assure-t-elle d'une réelle séparation des pouvoirs ? Qui est le législateur, qui est l'éxécutif ?

Il en est de même au niveau local. Le Maire ne devrait-il pas être uniquement l’exécutant de la souveraineté populaire ? Quid de la confusion des pouvoirs ?

Je m'interroge : la classe politique a-t-elle simplement mis le nez dehors depuis le 17/11/2018 ?
#15 - Le 19 février 2019 à 10h25 par Andréa
Ce qui est choquant dans le rassemblement d'aujourd'hui contre l'antisémitisme, c'est que celui-ci aurait dû être fait contre toutes les formes de racisme. Quel message nous donne-t-on : être antisémite est plus grave que d'être homophobe ou raciste ?
une phrase prononcée hier par M. KHALIFAT président du CRIF, qui était sur BFM TV,et qui était la suivante : "personne n'a le droit de nier l'éxistence d'Israël, et que cela devait être réprimée par la loi française (ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle)", cela m'a choquée, dans le sens que : c'est bien Israël qui nie l'éxistence de l'Etat palestinien et qui oeuvre sur la scène internationale pour qu'aucun état ne reconnaisse un Etat Palestinien ?. Voilà ce qui était choquant, deux poids deux mesures. Cela choque quand un musulman (pour ne parler que des musulmans) est anti juif mais cela ne choque pas quand c'est un juif qui est anti musulman ? d'autre part, l'antisémitisme ou le racisme (puisque qu'un distinguo est fait entre les deux) vient de tous horizons et n'est pas le fait d'une seule commmunauté. La haine qui sévit à l'occasion des manifestations doit cesser
#16 - Le 20 février 2019 à 04h31 par Andréa
je hais le racisme sous toutes ses formes, et ce qui s'est passé lors de la manifestation de samedi doit être condamné.
J'ai dérivé sur le conflit, ce que je n'aurais pas dû faire car mes propos vont bien sur être mal interprétés or ceux-ci n'engageaient que le conflit.
les musulmans ne sont pas anti juifs tout comme les juifs ne sont pas anti musulmans. J'espère que ce qui s'est passé samedi et à certains propos tenus et twittés ne fera pas naître cet amalgame
toute cette haine est inacceptable
#17 - Le 20 février 2019 à 17h11 par Chloé, Saint-nazaire
"car dans une période agitée" a écrit M. le Maire, qui évidemment ne s'abaissera sans doute pas à préciser ce qui sous tend son expression. Tant que le voile ne sera pas levé, je considérerai pour ma part qu'il attribue la responsabilité "de la période agitée" aux gilets jaunes. C'est si facile de lever l'ambiguité. Pour ce qui concerne l'antisionisme. Les propos contre Finkielkraut sont absolument condamnables. En son temps Mitterand avait exploité l'affaire du cimetière de Carpentras, tout aussi condamnable que ce qui se passe. 6 ans plus tard on a découvert que l'auteur était un skinhead dérangé.On a quand même le droit de ne pas confondre antisionisme et critique de l'Etat théocratique d'Israël.Il faut faire attention à toute forme d'hystérie. C'est pourquoi je vais faire un break!Comme dans l'affaire de Carpentras, on y verra plus clair avec le temps.
#18 - Le 26 février 2019 à 15h18 par Ali GAthore, Guindreff
showmustgo on

et theatre "Coluche " ?

ou théatre "Mireille D Arc "
voire Jeane D arc toute aussi symbolique que SImone Veil, voire un peu plus non ?
#19 - Le 27 février 2019 à 08h52 par Lemere
@ Fredy mercerie
En tout cas ce n'est pas á vous que j'attribuerai sur une scène de théâtre le Prix de l'humour.
Pourriez vous développer quelle symbolique théâtrale vous voyez en Jeanne D'Arc?
Je vous rappelle qu'au delà de la très grande personnalité politique de Mme Veil , á qui l'on doit une si ce n'est la loi la plus libératrice pour les femmes de notre époque , fut académicienne . Et je ne parlerai pas de sa jeunesse broyée dans un camp d'extermination. Rien qu'à ce titre son nom mérite d'être rappelé aux générations futures.
D'ailleurs en ces temps où la bête tente de remuer, je propose que les 6 millions de juifs exterminés par les nazis se voient attribuer en France une rue , un bâtiment public, un parc, bref tout ce qui pourra rappeler aux salopards qui nient l'existence des camps que derrière ce chiffre étaient des enfants , femmes et hommes de toutes conditions, des êtres de chair et de sang que la France d'alors a oublié de protéger
#20 - Le 28 février 2019 à 20h06 par chloé, Saint-nazaire
M. Samzun tente avec ce baptême du théâtre de redorer son blason. Las! on n'oublie pas qu'il a voté Macron au premier et au deuxième tour. Tant et si bien que le 5 mars à 18h devant la Mairie, les organisations syndicales et les gilets jaunes rappelleront leurs revendications. Il parait qu'il a trouvé une poignée de gilets jaunes pour participer au débat voulu par Macron.
C'est aussi le moment qu'il choisit pour annoncer sa candidature pour la prochaine mandature.Il refuse également une salle aux gilets jaunes de la Maison du peuple pour l'Assemblée des Assemblées des gilets jaunes des 5-6-7 Avril. Les fins de mois ne sont pas son problème. On s'en serait douté. La finance a ses valets. Il devrait pourtant savoir que quand la finance n'aura plus besoin de lui, elle le jettera comme elle a toujours fait.Mais pour lui, ce qui est pris, est pris! De quoi faire se retourner dans sa tombe François Blancho! Quels "socialistes" vont se ranger derrière lui? Avec qui s'allier pour essayer de rester dans la course? Les étourneaux qui volent de ce moment au-dessus de Saint-Nazaire déposent leurs fientes sur les trottoirs et les voitures. On dirait une des 7 plaies de l'Egypte. L'équipe municipale manque décidément d'imagination pour les effaroucher! C'est un détail mais que M. Samzun aurait tort de le sous-estimer.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter