Saint Nazaire Infos

Danseurs pros et amateurs réunis par le Labo

L'association Le Labo propose ses 7e scènes ouvertes ce week-end au Jean-Bart. Un temps fort qui rassemble professionnels et amateurs autour de la danse contemporaine et offre à l'atelier de recherche et aux "juniors" une rencontre avec la scène.
Ladies par l'atelier de recherche. Photo Laurent Poyard.
Ladies par l'atelier de recherche. Photo Laurent Poyard.

Vendredi et samedi soir, trois compagnies professionnelles, de Ploeren, Le Pallet et Poitiers partageront la scène avec le groupe amateur nantais Elle est là, la vingtaine de danseurs de l'atelier de recherche du Labo, âgés de 28 à 55 ans, et les « juniors », trois jeunes filles de 13 à 18 ans. « C'est un événement qui permet aux amateurs et professionnels de se rencontrer, précise Cécile Aupiais, chargée de production de l'association. Et ce n'est pas toujours évident. Il n'y aucun lieu pour ça. »

Les participants partagent ce week-end le plateau du théâtre de Saint-Marc, utilisé non-stop. Les répétitions sont ouvertes à tous les danseurs et les amateurs sont invités à découvrir « le travail des pros, un travail qu'on ne voit pas forcément avec un simple regard de spectateur ». Petite nouveauté cette année, les compagnies auront la possibilité de présenter leur travail au cours d'une master-class « de la meilleure manière qui soit : dans le mouvement ». Un moment de partage guidé par Julie Coutant, de la compagnie poitevine La Cavale.

Le programme

Gilles Schamber dans Corps de soi, vendredi. Photo Manu Coillot.
Gilles Schamber dans Corps de soi, vendredi. Photo Manu Coillot.

Vendredi
Silence. Petite séance de ciné-live avec la diffusion – pour la première fois à Saint-Nazaire – de Silence, un film réalisé par Benjamin Juhel et tourné dans la ville l'année dernière. Pendant une trentaine de minutes, un danseur évolue dans l'espace public : dans la base sous-marine, sur le toit, dans le port...
Ladies. L'atelier de recherche du Labo investira ensuite la scène avec la pièce Ladies de Gianni Joseph, créée pour quatre danseurs en 2001 et adaptée pour la vingtaine d'amatrices qui composent le groupe. Dans l'univers des années 40-50 aux Etats-Unis, des midinettes toutes de rose vêtues s'obstinent à séduire un prince charmant.
Corps de soi. Un solo de Gilles Schamber. Dans une tenue minimaliste, il proposera un moment « de danse pure », évoquant « la conscience du corps et le dépassement de soi ».

Samedi
Lights. Place aux jeunes danseuses « junior » qui évolueront dans un espace structuré par la lumière.
D'ici danses. Trois danseuses amateures nantaises sont réunies par la passion de la danse avec cette pièce.
Ladies. Deuxième passage des danseuses de l'atelier de recherche avec la pièce de Gianni Joseph.
Le Vertige des curieux. Un duo de la compagnie La Cavale propose une pièce évoquant « l'être dans l'espace ».

A 20h30 au théâtre Jean-Bart vendredi 15 et samedi 16 avril. Tarifs : 7€ réduit (moins de 20 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA et adhérents), 10€ plein.

Auteur : CC | 15/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Du théâtre pour se faire entendre »
Article suivant : « La « peinture sonore » des lycéens de la cité scolaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter