Saint Nazaire Infos

Dan Ar Braz est venu célébrer à Saint-Nazaire

Dan Ar Braz, chanteur breton, a fait un passage éclair à Saint-Nazaire (à la librairie Gweladenn) pour dédicacer son dernier album Célébration.

Dan Ar Braz n’est pas un people. Il le clame haut et fort. Il se définit comme un solitaire et a beaucoup de mal à se mettre en avant. C’est pourquoi ce nouvel album est un challenge pour lui. Il préparait l’enregistrement d’un album instrumental quand les morceaux lui sont tombés dessus, l’inspiration étant venue… malgré lui. « J’avais des projets plus modestes mais l’envie de célébrer a été la plus forte », précise le musicien. Environ un an et demi a été nécessaire à la réalisation de cet album. Court ? Pas pour lui ! « Ça a été plus long que d’habitude car je ne voulais pas partir sur un tel projet », explique Dan Ar Braz. Mais... « J’ai été piégé par moi-même », ajoute-t-il.

Une Bretagne unie

Ce nouvel album, Celebration, présente les petits bonheurs de la vie. « C’est un hommage à la vie », souligne le chanteur. Mais c'est aussi un hommage à la Bretagne, symbole de la mère protectrice. Il se définit comme un régionaliste, aspirant à une grande Bretagne (comme l’indique sa chanson « J’avais cinq enfants »). Pas prosélyte, Dan Ar Braz pense que chacun a son opinion et que c’est très bien comme ça. Mais pour lui, « Ce serait bien d’avoir une région forte qui puisse prendre elle-même ses décisions sans dépendre de Paris. Nous n’avons pas besoin d’avoir de drapeau, d’hymne ou de costumes, juste notre terre ». Et de remarquer que lors des manifestations à Nantes pour  raccrocher de la Loire-Atlantique à la Bretagne, ce sont beaucoup de Bretons qui sont dans les rues. La majorité des Nantais sont à leur fenêtre pour regarder et non dans les rues pour manifester.

Remise en question

Saint-Nazaire. La ville et sa base de sous-marins l’émeuvent, comme toutes les traces de la Seconde guerre mondiale. À l’instar de la chanson de Jean-Jacques Goldman « Né en 17 à Leidenstadt », tous ces vestiges l’interpellent et le touchent. Pour Dan Ar Braz, « C’est toujours une remise en question de soi : comment se serait-on comporté dans ce genre de situation ». Une réflexion qui se termine souvent par la conscience d’avoir la chance de vivre dans une époque où on peut dire (et chanter) ce qu’on veut. Et tout particulièrement de le faire depuis cinquante ans avec un public fidèle, la meilleure des récompenses. C’est pourquoi il aurait aimé flâner à Saint-Nazaire, mais les Asturies et Carlos Nuñez n’attendent pas.


Le Celebration tour sera :
11 août à Lorient
24 août à Saint-Quay-portrieux
2 septembre à Gourin
5 octobre à Fouesnant
15 février 2013 à Equeurdreville
15 mars 2013 à Changé
 

Auteur : AP | 21/07/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La Côte, un restaurant ouvrier de Saint-Nazaire »
Article suivant : « L’aspect quotidien de Saint-Nazaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter