Saint Nazaire Infos

D’étranges bêtes s’exposent à l’hôpital

Du 4 juillet au 31 août, le photographe Claude Berchadsky expose ses clichés à l’hôpital de Saint-Nazaire. Des clichés qui – il l’espère – sauront toucher les patients, leurs familles et le personnel.

Claude Berchadsky expose « Les Bestiaires » dans le hall de l’hôpital de Saint-Nazaire. Son exposition se déroule en deux temps : des photos d’animaux imaginaires et des photos de voyage. Roger Mousseau du service de communication de l’hôpital explique  comment faire un choix dans les photos. « Nous choisissons des thèmes neutres et facilement compréhensibles. C’est un lieu où les gens sont confrontés à la maladie, nous proposons une évasion ».

Le Bestiaire
Il y a quelques années, « ma compagne, une plasticienne, fabriquait de petits animaux avec les moyens du bord. Au fur et à mesure, je leur inventais une histoire, j’étudiais leurs mœurs et leur histoire », commence le photographe. Il a alors entrepris de les prendre en photo dans ce qu’il imagine être leur habitat naturel. Toutes les photos sont loufoques et les noms des bêtes le sont aussi : pas de quoi s’ennuyer avec la Salapiote des Marais ou le Gloup. Certaines photos ont été remixées par informatique comme celle où le petit vit à l’hôpital : « j’y ai fait un séjour de quelques jours pendant lequel j’avais fait pas mal de photos. Je ne savais pas dans quel habitat mettre Luluberlu, je l’ai ajouté par infographie », ajoute Claude Berchadsky.

Voyage, voyage
Pour les photos de voyage, Claude Berchadsky s’est replongé dans ses placards : « j’y ai retrouvé des photos que je n’avais pas exposées depuis la fin des années 90 ». Il a fait un choix parmi ses clichés en noir et blanc fait lors de voyages en Inde, au Laos et en Thaïlande. « En Inde, j’ai été coincé la nuit dans un train. Je ne pouvais pas bouger, j’ai sorti mon appareil photo et photographié les gens », explique Claude Berchadsky. Le résultat donne des photos parfois très sombres qui n’ont jamais été exposées à Saint-Nazaire. Pour l’autre voyage, le photographe a fait un parallèle entre « la quiétude du Laos et la dureté de la Thaïlande ».

 

Auteur : AP | 30/06/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « La CGT Portuaire veut perturber le départ de la Transquadra »
Article suivant : « St-Nazaire : La seconde promotion d’Unis-Cité diplômée. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter