Saint Nazaire Infos

Cracher n’est pas jouer, ou l'insécurité se cache-t-elle derrière l'incivilité ?

La Ville de Saint-Nazaire lance une grande campagne de communication pour essayer d’endiguer les incivilités. La frontière est-elle si étroite pour parler d’incivilité à la place d’insécurité ?

Pour Lydie Mahé adjointe au maire les incivilités sont en progression. Pollution sonore, dégradations de l’espace public, comportements impolis dans les transports, déjections canines sur les trottoirs, crachats. Pour faire évoluer les comportements la Ville de Saint-Nazaire, la Stran, Silène avec le soutien de l’état et la SNCF ont engagé une démarche pour réduire les incivilités.
Depuis 18 mois une équipe de médiateurs sillonne les quartiers de 8 h 30 à 22 h 30. En dialoguant ils arrivent à résoudre les petits conflits de voisinage. La médiation sera développée car la Ville conçoit la tranquillité publique comme un droit légitime des habitants.
De son côté la Silène se structure pour mieux se rapprocher de ses locataires et mieux répondre à leurs attentes quotidiennes. Les incivilités ont un coût de 70 000 € pour la Ville et de 100 000 euros pour l’office public d’habitat. Néanmoins David Samzun président de la Silène estime que « 80% de nos locataires s’estiment en sécurité. » ce qui signifie que pour « 20% des locataires le sujet est sérieux. » David Samzun a rappelé « avoir besoin de tout le monde y compris de la police et sans procédure on ne peut lutter contre l’incivilité. »
On peut néanmoins se demander quelle est la nuance entre incivilité et insécurité. Les vols à la tire sont en progression dernièrement des propriétaires du centre-ville se sont fait découper leur porte d’appartement en pleine journée, et voler le contenu.
 

Un jeu pour développer le mieux vivre ensemble

Cité OK est un jeu pédagogique qui invite les joueurs à se glisser dans la peau d’un personnage fictif et réagir à une situation proposée. Ce jeu de rôle permet de regarder avec d’autres yeux que les siens, de se mettre à la place de l’Autre, ce qui aide à mieux le comprendre et favorise le respect et la capacité de ressentir les émotions de l’Autre. Il n’y a rien à gagner, mais les joueurs tenteront de résoudre des situations conflictuelles sans violence physique ni verbale et sans en référer à la justice ni aux autorités de façon intempestive.
 

Auteur : JBR | 02/10/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « STX : Le FN accuse la CGT d'avoir organisé «un chômage de masse » »
Article suivant : « Conseil Municipal : La gare fait l’unanimité contre elle »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter