Saint Nazaire Infos

Course hors stade : l’ESCO enfin !

L’ESCO 44, club cher à Patrick Rouené, son président, a enfin remporté l’Ekiden nazairien organisé par l’EAC, autre club de la cité. Mais ce ne fut pas si simple que cela en ce samedi après-midi.
Il y avait de très bons spécialistes au départ
Il y avait de très bons spécialistes au départ

Laurent Ollivier, un des leaders hors stade de l’ESCO 44, en a vu d’autres. Mais il a terminé cet Ekiden, marathon par équipe, complètement vidé. Ce n’est pas dans la nature de cet athlète hors normes et habitué des joutes difficiles. Seulement, un Ekiden, c’est six relayeurs. Et les 800 m d’avance chipés par ses partenaires, Allan Bourieau, l’espoir du club nazairien et premier relayeur, puis Johan Fouasson, ont fondu comme neige au soleil. Le NMA nantais a attendu son heure et a frappé fort sur les derniers hectomètres. En fin de parcours, l’ESCO 44 a pioché, pour reprendre les termes propres à ce sport. Et dire que ces athlètes avaient décidé de se réunir sous le nom d’ESCO Les Tortues ! La Fontaine leur a porté bonheur. Mais quelle fin de course de la part des Nantais à qui il n’aura manqué que quelques centaines de mètres pour revenir sur un Laurent Ollivier héroïque au pied de la Soucoupe quand il coupa la ligne d’arrivée. « Je manquais de préparation. Je me suis peut-être emballé un peu vite aussi. J’étais à la fois tranquille et inquiet. Derrière moi, je savais que c’est Jérôme Bernard qui était là ». C’est allé très vite dans le final. Le Nazairien a tenu, permettant à son club, l’ESCO 44, de remporter pour la première fois ce trophée.

66 équipes

Ce fut une très belle course, une superbe organisation. L’EAC sait faire. Mais il n’y eut que 66 équipes. C’est vrai, il faut multiplier par six le nombre de participants car il s’agit d’un relais. Il y avait 125 formations à Chalonnes le week-end précédent. Deux Ekiden, un dans le Maine-et-Loire et l’autre en Loire-Atlantique à une semaine d’intervalle alors qu’il n’en existe qu’une dizaine en France par an, il y a quelque chose qui n’est pas bon. Le choix du samedi après-midi souhaité par un partenaire qui comptait mobiliser une dizaine d’équipes et qui n’en réunit finalement que quatre, était-il aussi le bon ? Un debriefing s’impose. Par contre, rarement on aura vu autant de féminines présentes sur cette course. Il y a là une fenêtre météo, comme l’expriment si bien les marins.

De toute façon, il y aura une 9e édition. Michel Lallouette, le président de l’EAC, n’a rien à se reprocher. « On sait que nous pouvons accueillir plus de 100 équipes. Le fait de décaler au samedi après-midi a-t-il été une bonne chose ? Nous verrons. Il faut aussi que les entreprises jouent le jeu. Mais la vraie difficulté est de réunir six personnes pour un tel relais ». L’Ekiden nazairien n’est pas mort, loin de là. Il lui reste juste à composer avec le calendrier et, pourquoi pas, à prêter une attention particulière à ces dames. Le profil de l’épreuve, la solidarité dans la course, la convivialité qui règne au sein de chaque équipe sont parfaitement adaptés pour elles.

Le Palmarès
1.    ESCO Les Tortues (Bourieau, Fouasson, Bernier, Odiau, Ménard, Ollivier) en 2 h 26 mn 14 s.
2.    Nantes MA (Bedel, Derrien, Charrier, Paillard, Blanconnier, Bernard) en 2 h 26 mn 33 s.
3.    Les Assoiffés Côte de Jade AC (Toupense, Picot, Sorin J.L., Sorin A., Reculeau, Mahé) en 2 h 33 mn 41 s.
4.    ESCO Les Lapins (Mahé, De Sousa, Marchand, Baudinet, Watel, Dréan) en 2 h 34 mn 19 s.
5.    Xavicochclub ( Le Cras X., Kervran, Le Roux, Mautray, Le Cras C., Creignou) en 2 h 34 mn 55 s, et première équipe non licenciée.



 

08/09/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Pêche sportive : Le vivier de l’Orphie se distingue »
Article suivant : « Handball : Les Guérandais arrivent en Nationale 3 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter