Saint Nazaire Infos

Coup de gel sur l’Estuaire

Depuis 37 ans paraissait la revue Estuaire est éditée par Saint-Nazaire associations. La CARENNE vient de lui retirer sa subvention au motif principal de la baisse des dotations de l’État. L’équipe du magazine est choquée par cette décision car la revue risque de s’arrêter de paraître.

Le Président de Saint-Nazaire associations a reçu les explications suivantes : "l’évolution des magazines de la Ville et de la CARENE, le développement du numérique ainsi que l’apparition de nombreux gratuits sur la ville rendent caduque l’utilité d’Estuaire sur notre territoire."

« Nous ne pouvons accepter de tels arguments.

Nous ne pouvons accepter cette mise en concurrence de notre hebdomadaire avec des mensuels ou des gratuits qui n’ont pas la même cible, d’un support papier avec le Web, d’une presse associative de proximité avec une communication institutionnelle.

Nous regrettons la brutalité de cette décision de par son absence totale d’informations préalables et de négociations quant à un délai qui nous laisserait la possibilité d’agir pour tenter de sauver Estuaire en inventant d’autres modes de financements.

Nous sommes surtout profondément choqués. Comment est-il possible que les principaux intéressés, vous lecteurs, vous associations, vous habitants, n’aient aucunement été consultés ? » Souligne Mireille Pena 

L’aide financière accordée était de  138 000 €. Une pétition est lancée sur internet pour sauver Estuaire. https://www.change.org/p/collectif-sauvons-estuaire-sauvons-le-magazine-estuaire Elle a déjà recueillie plus de 1200 signatures à ce jour.

Auteur : NG | 27/12/2016 | 3 commentaires
Article précédent : « Avant les présidentielles : quels paysages politiques sur nos territoires ? »
Article suivant : « Saint-Nazaire : Une grande exposition hommage aux Nazairiens morts pour la France »

Vos commentaires

#1 - Le 28 décembre 2016 à 20h58 par umpashilaredutout
"Nous ne pouvons accepter cette mise en concurrence de notre hebdomadaire" Tout le probléme est là, car dans ce refus de la concurrence ne se cache même pas, ans le refus de la nouveauté, le refus de la rentabilité,le refus de la liberté d'entreprendre des autres, l’appropriation (notre) d'une entreprise (Estuaire) par ses salariés et dirigeants alors qu'ils n'en supportent en aucun cas les risques qui sont supportés par le contribuable. M.Samzun est un maire courageux et cohérent ; il a fait la promesse de ne pas augmenter l'impôt local et en conséquence révise les politiques suivies jusqu'à maintenant!
#2 - Le 30 décembre 2016 à 11h41 par couraleau, Saint Nazaire
Devant la précipitation il sur que la fin est proche.
Maintenant le fait de ne pas avoir de concurrence empêche toute innovation et cela n est pas bon.
Pour la partie blabla : car je ne vais pas augmenter les impôts et l état ne me donne plus d argent etc... oui oui bien sur !!!!!!! Dommage que l estuaire n est pas embauché la femme d un maire les subventions seraient tjs là .... bon courage à toute l équipe d estuaire pas cool pour vous ce début d année.
#3 - Le 03 janvier 2017 à 10h19 par PY Vincent, Sn
Sage décision que de supprimer cette subvention ! On espère maintenant qu'il en sera de même pour celle de 170 000 Euros de la mairie à la MEET !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Salon du chocolatAudiences annuelles réseau media-web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter