Saint Nazaire Infos

ConstrucZion : Invitation à construire collectif, monumental, "élévatoire" et éphémère en centre-ville

Pendant cinq jours, du lundi 11 au samedi 16 mai le plasticien Olivier Grossetête va emmener avec lui des centaines de Nazairiennes et de Nazairiens pour réaliser une construction monumentale éphémère et utopique.

Chacun est invité à assembler des boîtes de carton vides pour édifier un bâtiment sans grue ni machine, uniquement avec l'énergie humaine.
Le samedi soir, comme un rituel de fin... place à la destruction générale ! Chacun pourra emporter un morceau de l’édifice.


Artiste hors normes

Olivier Grossetête utilise des supports et modes d'expression diversifiés : sculptures éphémères, interventions urbaines, collages subversifs, petits films drolatique. Papier, carton, procès-verbaux, emballages les plus divers constituent son univers plastique. Avec ces matériaux dits pauvres, Olivier Grossetête a élaboré un langage tout à fait personnel, empreint d'ironie, de poésie et de critique.
À côté de travaux requérant du spectateur une certaine proximité, il investit également l'espace public avec des projets monumentaux, qui, au-delà de leur aspect éphémère, nécessitent une grande
énergie collective.

Les ateliers de construction des éléments de la structure

Afin de préparer la structure de cette construction monumentale, plusieurs ateliers sont organisés.
Les lieux de rencontres et d’échanges sont gratuits et ouverts à tous à partir de 10 ans (les enfants doivent être accompagnés d’un adulte). Les ateliers se déroulent au Salon République, avenue de la République. À noter : il est possible de participer à plusieurs
ateliers.

Pratique :

Les ateliers :
- Lundi 11 mai de 9h à 12h ou de 18h à 21h
- Mardi 12 mai de 14h à 17h ou de 18h à 21h
- Mercredi 13 mai de 10h à 13h ou de 19h à 22h
- Jeudi 14 mai de 10h à 13h ou de 15h à 18h

Vendredi 15 mai début du  montage 10h, esplanade des Droits de l’Homme et du Citoyen - Nelson-Mandela.
Samedi 16 mai à partir de 18h30, pour une fin renversante et une déconstruction joyeuse, chacun est invité à venir faire danser la structure éphémère avant qu’elle tombe.

Construire une réplique de l’Usine élévatoire... le défi lancé par Olivier Grossetête aux Nazairiennes et Nazairiens

 

02/05/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « La Poche de Saint-Nazaire à travers des objets de collection »
Article suivant : « La libération de la Poche de Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 04 mai 2015 à 22h13 par bib
j'y vois déjà une allégorie des commerces de l'Avenue de la République : il y en eu un peu, puis beaucoup, puis plus du tout !

sinon, bon courage à ceux qui participent : aux heures indiquées, soit je travaille, soit je m'occupe des enfants. Je dois manquer d'organisation.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter