Saint Nazaire Infos

Conseil municipal : orage dans les rangs de la majorité

Après Le Pouliguen la veille, ville de droite où le maire courait dans les couloirs pour faire revenir son opposition de droite suite à un échange de noms d’oiseaux, c’est au tour de Saint-Nazaire ville de gauche où le maire Joël Batteux a tenté de faire revenir des membres de sa majorité suite à un gros malentendu. Décidément à l’approche des élections municipales nos politiques sont de plus en plus nerveux.
Explications vives entre les déçus de la majorité et Joël Batteux
Explications vives entre les déçus de la majorité et Joël Batteux

L’incident est parti de rien. Le maire présenta le bilan des conseils de quartier « un bilan assez extraordinaire, ceux qui nous reprochent le manque de démocratie participative, c’est vrai au départ, on a été prudent, mais aujourd’hui c’est très actif et positif. » Puis patatrac ! Alors que la parole avait été donnée à des délégués de quartier socialistes d’un seul coup, la salle s’est vidée des élus de la majorité, les Verts et Bernard Garnier, Arlette Mousseau, et Christian Saulnier du parti communiste sans aucune concertation de ceux-ci. La séance fut interrompue le maire tenta dans les couloirs de l’hôtel de ville de comprendre et de les faire revenir. Pour Arlette Mouseau « c’est malhonnête, on s’était mis d’accord sur la manière de procéder par la présentation des élus de quartiers. À la place de cela on assiste à un bilan en solo du Parti socialiste ».  Pour Bernard Garnier «  tout a été bouleversé, alors que nous étions d’accord sur les modalités du débat, cela montre la place que nous réserve la majorité. » Christian Saunier y va également de sa remarque « si c’est le ton qu’ils entendent donner à leur campagne, ils ont mal choisi leur moment ». Pour Joël Batteux, essayant de minimiser l’incident et regrettant l’incident, « nous avions pourtant prévu que chaque groupe puisse s’exprimer ».
On peut comprendre le manque de reconnaissance exprimé par les élus de la majorité et en particulier d’Arlette Mousseau quant on sait l’investissement de ses derniers pour réussir cette démarche de démocratie participative dans les quartiers. Mais ce manque de reconnaissance de la majorité PS méritait-il une telle réaction ? Les arrières pensés politiques à l’approche des municipales y sont certainement pour quelque chose.
 

Les chiffres clefs des conseils de quartier

110 réunion plénières – 31 projets de proximité – 144 réunions de groupes de travail

Pour Joël Batteux « il suffit de regarder la carte des réalisations pour constater combien notre ville s’est enrichie de ce travail et de cette mobilisation. »

Jean-Louis Garnier pour l’opposition « nous ne sommes pas des emballés de la démocratie participative, si nous devions être au pouvoir nous continuerions les conseils de quartier avec quelques aménagement, car nous sommes favorables au respect des oppositions. »

 

29/06/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Précisions sur la sortie du conseil municipal »
Article suivant : « La Ville de Saint-Nazaire prépare ses plages »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter