Saint Nazaire Infos

Conseil municipal : budget, pourquoi augmenter les impôts ?

Saint-Nazaire serait la troisième ville de France la moins endettée 21% contre 29 % en 2009. Dans ce contexte quel est l’intérêt d’augmenter la fiscalité locale se demandaient les élus de l’opposition municipale.
Une idée du budget pour 100€
Une idée du budget pour 100€

Le budget 2011 de la ville sera marqué par des investissements en forte hausse 50 millions d’euros contre 36  en 2010. Ville Ouest (9 928 592 €), le théâtre (8 310 000 €), transports Hélyce (5 100 000 €), équipements scolaires (2 543 860 €), rénovation et renouvellement du patrimoine (11 490 302 €) sont les gros postes de ce budget, avec le futur aménagement du Bois Joalland estimé à 750 000 €.

Globalement les dotations de l’État devraient baisser de 2 %  soit 400 000 euros de moins sur 100 millions de recettes.

Côté recettes : augmentation du taux communal de la taxe d'habitation, et des taxes foncières de 1,2 %. Sur la totalité du mandat, une augmentation de 2,5 % a été décidée. Une première de 1,3 % est survenue l'année dernière. Cette année, deuxième « tranche » d'augmentation.
Avec l'augmentation de 2 % de la part de l'État, le montant de la facture pour les Nazairiens devrait être d'environ 3,2 %.

L’opposition municipale s’interroge sur cette augmentation des impôts. Pour Jean-Louis Garnier UMP. « Cette augmentation d’impôt est inutile, si la ville empruntait un million d’euros alors qu’elle en a la capacité, elle permettrait d’éviter cette augmentation. Ne pas augmenter les impôts aurait été un signe aussi fort, Monsieur le Maire, que celui d’avoir l’excellente gestion financière que vous nous proposez. Ce qui m’inquiète c’est que vous faites payer à la génération de maintenant des investissements qui vont servir pendant 50 ans. »

Pour Nathalie Bruneau et Roseline Pancarte
« Gérer une ville ce n’est pas gérer une entreprise ! Vous êtes pourtant de fervents applicateurs d’une orientation de plus en plus libérale. Cette augmentation des impôts est injustifiable, la majorité de cette ville qui se disait solidaire, oublie, gomme, les augmentations de charges incompressibles que connaissent nos concitoyens (électricité, gaz, essence) sans que leurs revenus ne s’alignent. Est-ce cela une ville socialiste si vous savez encore ce que ce terme signifie ! »

Jean Christian Diat du groupe centre démocrate s’est servi du conseil comme d’une tribune en allant chercher son inspiration chez Solidarité et Progrès pour expliquer : « Des masses de plus en plus grandes de dettes et de produits financiers fondés sur du vent, vont circuler durant trente ans, jusqu'à l'effondrement  de Lheman Brothers. Ce qui mettra instantanément l'ordre économique mondial en péril.
Les affaires Enron et Lheman Brothers, des arnaques comme celle de Madoff et des coups comme celui du trader Jérôme Kerviel, sont là pour montrer de façon plus visible, que le capitalisme financier américain a mis en place, avec tout un monde de la finance avide de profits mirobolants, des montages internationaux complexes pour le moins opaques."

On est ici très loin du budget municipal.

Pour Bernard Garnier groupe Europe Écologie les verts « d’accord avec l’augmentation de 1,2 % des taxes locales nécessaire pour mener une politique que nous pouvons qualifier d’ambitieuse et prudente à la fois. »

Christian Saulnier PCF : « Ce sont souvent les villes de droite qui votent les non-augmentations d’impôts ! »

Christophe Cotta du groupe socialiste : « notre ambition est d’améliorer les conditions de vie des Nazairiens. Ce budget nous permettra de mettre en place notre politique en faveur de l’école publique, en faveur de nos aînés et en faveur des personnes en situation de handicap. »

Auteur : JBR | 26/03/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Les consommations énergétiques de la Carene à la loupe »
Article suivant : « La médiathèque Etienne Caux se met à la page »

Vos commentaires

#1 - Le 26 mars 2011 à 20h56 par VAILLANT, Saint-nazaire
1- Ville Ouest (9 928 592 €), SUBVENTIONNE à hauteur de 7 942 873 € par l'Etat qui se désengage à travers le dispositif législatif de l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine), (dixit Cotta le seul élu socialiste qui ferme pendant plusieurs mois en pleine crise l'association communautaire qui gère le Plan LOcal pour l'Emploi et l'Insertion (sic!!)

2- Transports Hélyce (5 100 000 €)dont 3 200 000 € de subventions au titre d'espoirs Banlieues 2009,

3- Saint-Nazaire est peut-être la 3éme ville la mieux gérée de France - mais lorsqu'on connait le principe des "vases communicants" on ne s'étonne plus que les transferts de crédits et de compétences à la Carene et aux Sociétés d'Economie Mixte comme la SONADEV, la STRAN... améliore, certes le classement de la ville mais augmente très fortement l'endettement de la Carene et des SEM qui à l'échéance des concessions municipales, présenteront une facture très salées (c'est le cas de le dire) des déficits cumulés depuis une dizaine d'années !!!
#2 - Le 29 mars 2011 à 11h39 par GUILLARD France, Saint-nazaire Ouest
Avec les problèmes financiers du futur centre hospitalier, lorsqu'il va falloir passer à la caisse pour EIFFAGE, cette dette supplémentaire sera prise en compte par qui ? la ville ou la Carène????pour tout ce que fait cette société allons nous avoir les mêmes surprises en fin de parcours? il serait grand temps de s'en inquiéter!toutes les aides données sont t'elles utilisées là ou elles devraient l'être??? une nouvelle arrivée d'aides ne sert t-elle pas à BOUCHER les trous faits avant?? un audit des comptes de la Ville, la Carène, le Centre Hospitalier devraient être mis en oeuvre rapidement car là il y a bien quelque chose qui " cloche !!" et tout ce que les habitants ne savent pas!!PAUVRE FRANCE !!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter