Saint Nazaire Infos

Congrès CGT AIRBUS : place aux jeunes et lutte pour la stabilité

Aujourd’hui et demain 25 novembre 2011 se tient le Congrès de la CGT d’Airbus. Une salle quasi-pleine à deux ou trois places près, pour suivre les débats concernant l’action syndicale menée chez Airbus.

L’objectif du Congrès est multiple : présenter la CGT à tous les syndiqués et dans un autre temps préparer l’avenir en travaillant au renouvellement des représentants, une question qui a fait l’objet d’une longue discussion. Un débat d’idée ou chaque syndiqué compte pour un. Dans une démarche démocratique, l’idée est de mettre tout le monde au même niveau, cadre comme ouvrier.
À l’heure où le marché du secteur aéronautique est en pleine augmentation, la CGT s’interroge légitimement sur la manière dont elle doit mener ses combats. La société Airbus, qui a devant elle 10 ans de travail assuré, annonce d’ores et déjà qu’il faut 30 % de flexibilité de l’emploi. Une mesure que dénonce le deuxième syndicat de l’entreprise, derrière Force Ouvrière, comme le souligne Regis Belliot « le développement de l’activité ne doit pas s’accompagner d’un développement de la précarité ». Airbus a créé, en 2011, 170 emplois en CDI, la tendance semble se confirmer pour 2012.
Le marché aéronautique prévoit la création de 28 000 appareils sur les vingt prochaines années, un secteur en forte augmentation. Et pourtant, de plus en plus de charge de travail chez Airbus sont gérées par la sous-traitance. Une démarche d’entreprise que dénonce aujourd’hui la CGT puisqu’elle permet de ne pas s’engager sur de l’emploi stable. Une sous-traitance logistique et manutentionnaire essentiellement dont les individus se retrouvent parfois dans les combats de la CGT tant leur situation est précaire.
 

Un renouveau
Aujourd’hui, le syndicat qui a une centaine de membres sur le site de Gron, porte un nouveau souffle. Fait exceptionnel, en 2011, avec 33 % de votes, la CGT est le premier organisme représenté au Collège Ouvrier ce qui n’avait pas eu lieu depuis 1996 !
Une élection qui n’est sûrement pas sans lien avec le dynamisme de la confédération face au problème des retraites et des salaires. La mobilisation de la CGT sur la question des retraites a permis au syndicat de fédérer une partie de la jeunesse ouvrière. Aujourd’hui, elle a réussi a montrer qu’il était possible d’avoir une démarche démocratique avec des analyses qui aboutissent à des propositions. Quand on lui pose la question de savoir « N’est-ce pas parce que la CGT a réussi à se moderniser et sortir du carcan de l’opposition systématique qu’elle retrouve aujourd’hui plus de jeunes ? » Fabrice David rappelle « Nous avons toujours dénoncé la rentabilité économique à tout prix au détriment des salariés. Sur la question des retraites, le gouvernement ne nous a pas écoutés mais nous avons gagné un débat politique de fond. Nous avons montré qu’il était possible de changer les choix faits par des hommes et des femmes ».
La CGT souhaite lancer le débat sur l’évolution des salaires et la reconnaissance des compétences au sein d’Airbus. Elle appelle bien évidemment à la mobilisation nationale du 13 décembre prochain et confirme que ce n’est qu’une date étape pour une action plus radicale en janvier.

Auteur : SD | 24/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Sécurité aux abords des écoles: appel au civisme »
Article suivant : « Galenix Pharma : les ex-salariés font appel aux pouvoirs publics »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter