Saint Nazaire Infos

Commémoration pour les apprentis nazairiens

Il y a 70 ans, 134 apprentis étaient abattus lors du premier raid américain sur Saint-Nazaire. Au total, 186 civils moururent ce 9 novembre.

C’est le 9 novembre 1942 que s'abattent les premieres bombes américaines à Saint-Nazaire. L’attaque est déclenchée  en plein jour avec des bombardiers lourds B17 et B24 dont la mission était de bombarder la base sous-marine et les installations portuaires nazairiennes.
Préalablement, les autorités américaines avaient averti (via des tracts et la radio) les civils français de l’imminence d’attaques aériennes sur les sites stratégiques (c’est-à-dire bases sous-marines, gares de triages ou encore usines travaillant pour l’Allemagne). Il leur était demandé de s’éloigner de ces objectifs.
Les bombardements des bases sous-marines ont commencé le 21 octobre 1942 avec Lorient et le 7 novembre avec celle de Brest. Pour Saint-Nazaire, ce fut le 9 novembre dans l’après-midi. Les bombardiers étaient divisés en deux groupes, l’un venant de la terre et l’autre la mer. Il étaient attendus par 75 batteries antiaériennes allemandes.

L’objectif du raid était atteint : la base sous-marine et la zone portuaires étaient criblées de balles. Il en était de même pour les Nazairiens et les équipages des bombardiers (de nombreux parachutistes furent abattus en l’air par la DCA allemande).
Parmi les bâtiments portuaires touchés, l’école d’apprentissage du chantier de Penhoët dont une partie des tranchées-abris fut détruite par les bombes. 163 personnes y trouvèrent la mort dont 134 jeunes apprentis des chantiers. Au total, 186 civils moururent ce jour-là.
Une stèle est dressée dans le cimetière de Toutes-Aides. Chaque année, les membres du Groupement des apprentis victimes et rescapés des bombardements du 9 novembre 1942 commémorent l'anniversaire de ce jour et visitent les 21 cimetières où reposent les 134 apprentis, 10 moniteurs et 19 ouvriers des chantiers navals morts sous les bombes de l'aviation alliée.

http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/fr/resultcommune.php?insee=44184&dpt=44&idsource=51808&table=bp08

Auteur : AP | 08/11/2012 | 8 commentaires
Article précédent : « Le printemps des poètes à la médiathèque Etienne Caux »

Vos commentaires

#1 - Le 11 novembre 2012 à 10h51 par Papijean
... critique , quand tu nous tiens .....
Même dans cette article , il est indiqué que des commémorations avaient lieu dans chaque cimetière , je le sais , j'y étais !
alors un peu de retenue , s'il vous plait !!!
#2 - Le 12 novembre 2012 à 13h16 par eric provost
a Philippe qui insiste dans la calomnie. c'est l'adjoint de permanence qui assurait la représentation municipale pour les apprentis, il y avait aussi de nombreux élus dimanche matin pour les commémorations de l'armistice. Si vous voulez savoir comment s'organise tout cela, venez me voir en Mairie à moins que vous ne préfériez rester dans votre confortable anonymat.
#3 - Le 13 novembre 2012 à 10h24 par mb, Saint-nazaire
Tiens le maire disons le futur maire est de retour!!!!!!

Avant mr provost de vouloir donner des conseils et de faire des remarques ainsi de vous justifier,je pense que vous avez assez de boulot a faire en mairie et surtout d'améliorer se manque de dynamisme de notre ville de saint-nazaire!!!!!
#4 - Le 13 novembre 2012 à 11h52 par Papijean
Oui Philippe , sans ces articles et commémorations , vous seriez vous rappelé de ce triste anniversaire ?
moi je me rappelle toujours de mon copain "Dédé" , mort à 15 ans ...
#5 - Le 13 novembre 2012 à 22h04 par Segrais, Saint-nazaire
Calomnie, tout de suite les grands mots !
Vous parlez d'adjoint de permanence, de nombreux élus, d'organisation... Tout de même, M. Provost, pour une telle commémoration, ne pouvait-on pas espérer une représentation à la hauteur de l'événement ? Arrêtez de prendre vos concitoyens de haut, redescendez sur terre. Il était évident que le maire et ses principaux adjoints se devaient de marquer de leur présence cette commémoration dont la presse et ici Saint-Nazaire Infos se sont fait largement écho !
#6 - Le 13 novembre 2012 à 22h25 par Le Mur, Saint-nazaire
Je partage le même avis que **** mederateur ****.
Quand j'ai vu le "programme" des commémorations de ce 70ème anniversaire, j'ai été littéralement interloqué! A aucun moment il n'a été question d'une cérémonie officielle où nos principaux élus auraient pris la parole et fait mémoire de cette tragédie. C'est proprement hallucinant !
#7 - Le 14 novembre 2012 à 08h24 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
ne cherchez pas, il commence a faire froid et nos élus préfèrent se la couler douce dans leur fauteuil près des radiateurs, de la machine à café et pas très loin de l'apéro

notre histoire, nos morts, nos vivants, notre helyce qui ne peut se croiser, notre hopital tout neuf mais déjà mal en point, ils en ont rien à foutre

qu'ils soient de droite ou de gauche, même combat
quand l'aurez vous compris ?
#8 - Le 05 avril 2013 à 23h23 par Philippe Dubacq, Saint-nazaire
Droit de réponse

J'ai été interpellé sur un message que j'aurais posté sur ce forum par une personne me connaissant bien, et qui ne comprenait pas la teneur de mes propos.
J'ai donc découvert avec stupeur que quelqu'un avait utilisé mon mon nom pour une polémique à propos de la mairie et des commémorations, à laquelle je suis totalement étranger.
Que certains choisissent de s'exprimer sous couvert d'anonymat ne regarde qu'eux.
Qu'une personne utilise mon nom pour ce faire est pour le moins choquant, en tout cas d'une malhonnêteté sans limite, et pour le moins paradoxale pour quelqu'un qui parle de "dignité et de respect".
L'usurpation d'identité est passible de poursuites, mais ce serait donner beaucoup d'importance aux fourbes et aux pleutres...
J'ai demandé à ce site de supprimer les messages #5 et #9 *** moderateur****

Philippe Dubacq (le vrai)
Saint Nazaire, le 5 avril 2013.

***
Nous avons supprimé les commentaires 5 et 9
Redac

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter