Saint Nazaire Infos

Commémoration du 70ème anniversaire du Jean Bart

Ils ont réussi l'impossible !

Au lendemain de l'Appel du Général de Gaulle, la ville de Saint-Nazaire va vivre un des évènements les plus glorieux de son histoire avec l'évasion impossible du cuirassé le Jean Bart. Le 19 juin, l'aube se lève doucement. L'armée allemande n'est qu'à quelques encablures de St Nazaire et le Jean Bart menace d'être détruit A 4h30, ce géant des mers franchit le goulot de 45m et atteint le chenal du fleuve. A ce moment précis, le Vice-Amiral Ronarc'h considère que son bateau est sauvé. Le capitaine de Frégate Gérald Morillas aujourd'hui président de l'AMMAC Côte d'Amour et intarissable sur le sujet a voulu que cet épisode de la seconde guerre mondiale ne soit oublié de personne et connu de tous. Il a multiplié les démarches pour que soit commémorer officiellement le 70ème anniversaire de l'évasion du Jean Bart. Ce sera chose faite samedi 19 juin 2010 en présence de trois des sept rescapés de cette extraordinaire aventure humaine.

Mis en construction le 12 décembre 1936 au chantier de Loire, le Jean Bart aurait du normalement quitter Saint-Nazaire le 1er janvier 41 et se rendre à Brest pour compléter son armement militaire. Mais à la demande de l'amirauté anglaise, cette date est modifiée et avancée de 3 mois. Malheureusement, les évènements se précipitent et en mai 1940, les armées allemandes enfoncent le le front français. Le port de Saint-Nazaire entrera bientôt dans le rayon d'action de leur aviation et le Jean Bart est menacé. Le Vice-amiral Ronarc'h qui n'est alors que l'officier responsable, réagit et prend ses responsabilités. IL réalise parfaitement, la gravité de la situation. Il y a danger, ça tourne au vinaigre. Sous son commandement, on échafaude toutes les hypothèses possibles et imaginables pour permettre au Jean Bart de s'évader. Mais le chemin de la délivrance est long et parsemé d'embûches. Celui que l'on surnomme "Le  robuste" est doté d'une personnalité peu commune. C'est un vrai breton, comme aime à le rappeler gérald Morillas. Finalement, après d'innombrables péripéties, le cuirassé parvient à échapper à l'aviation allemande et rejoint Casablanca le 22 juin à 17h. Cette évasion à multiples rebondissements est racontée dans un livre de 1951 qui vient d'être réédité par Mlle Geneviève Ronarc'h, fille du Cdt du Jean Bart. A l'époque, elle n'avait que 17 ans. Elle sera présente samedi 19 à 17h au village SNSM pour dédicacer le livre de son père.

Respecter l'humain

Le Jean Bart est un cuirassé long de 248m. A titre d'anecdote, il faut savoir que sa taille est supérieur de 13 m au porte-avions Charles de Gaulle. C'est un véritable géant des mers et son évasion compte du niveau d'avancement de sa construction est une réussite qui va bien au-delà des prouesses techniques. Le capitaine de Frégate Gérald Morillas incroyable passionné met en avant les qualités humaines qui ont permis ce retentissant exploit." Ils ont réussi l'impossible ! Tout s'est joué à quelques minutes. Malgré les nombreuses contraintes, chacun dans sa compétence était là. Il s'agit là d'un exploit humain hors du commun. Les plus grands défis se gagnent en respectant l'humain. Ne pas se laisser atteindre par les difficultés. Cette philosophie du Jean Bart est un phare pour le monde maritime. L'évasion du Jean Bart est un exemple de solidarité. Cela a été et cela doit être aujourd'hui. Nous avons un  devoir de mémoire et l'organisation de ce 70ème anniversaire en témoigne".

Devoir de mémoire

La journée de ce samedi 19 est donc importante à plus d'un titre. Elle sera placée sous le signe de la mémoire, du respect et sans aucun doute de l'émotion avec notamment la remise de médailles de la ville de Saint-Nazaire à trois rescapés de cette aventure âgés de 88 à 93 ans. Parmi eux, le régional de l'étape René Saugrain 92 ans qui habite à Piriac s/mer. Pierre Courtois, peintre officiel de la marine vient de réaliser une gravure représentant l'évasion du jean-Bart. Celle-ci sera exposée sous le hall de toile, dans le village SNSM quai Demange. La poste a pour sa part édité un timbre et enveloppe 1er jour qui sera tiré à 900 exemplaires. Parmi les festivités qui entourent cette commémoration figure également le dévoilement ( à 11h) d'une table d'interprétation érigée devant la façade de l'usine élévatoire à côté d'une ancre offerte par la marine nationale. Par ailleurs, un livret retraçant  l'évasion du Jean Bart et visant à réparer l'oubli vient d'être édité par l'amicale des Marins et Marins Anciens Combattants de la côte d'amour. Six oubliés  y retrouvent leurs compagnons de galère. On y découvre également la liste de l'équipage et des ouvriers des chantiers partis à bord du Jean-Bart.

18/06/2010 | 7 commentaires
Article précédent : « Georgette Ballbé fête ses 106 ans ! »
Article suivant : « Norwegian Epic Ultime retour avant le grand départ jeudi 17 juin »

Vos commentaires

#1 - Le 12 février 2011 à 00h29 par joutel Jean paul, 76520 Franqueville
Au sujet de l évasion du jean Bart , je recherche la liste de l équipage car je viens d appreendre que le pere d un ami marocain qui était alors d origine Yemenite aurait été membre de l equipage lors de l evasion et serait ainsi retrouvé à Casa òu il a fait souche , il est devenu ainsi marin sur le Jean Bart sur lequel il etait lors de l attaque américaine ; son nom est Said Aouad .Ce marin est maintenant décédé et il aurait aussi parlé de naviguation en indochine en 45 , peut on retrouver sur quel navire de guerre était il à ce moment là ?
Merci d avance .
#2 - Le 12 février 2011 à 11h05 par JLG
avez-vous fait une recherche sur http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/ ?
#3 - Le 12 février 2011 à 23h37 par joutel Jean paul, 76520 Franqueville
j ai essayé d aller sur ce site mais je ne trouve que la liste des morts .
Comment trouver cette liste de l equipage du jean bart en juin 1940 .

Merci d avance
#4 - Le 14 février 2011 à 16h10 par Jean louis Garnier
Interrogé le Webmestre répond :"

Monsieur,
il convient pour votre recherche particulière de contacter directement le

service historique de la défense
département MARINE
avenue de Paris
94300 Vincennes


A noter que les fiches des marins décédés au cours de la Seconde Guerre
mondiale seront mises en ligne sur le site Mémoire des hommes courant
mars 2011. Je suis en train de finaliser la saisie.


Cordialement

Christophe DUPONT
Administrateur du site Mémoire des hommes
www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
#5 - Le 23 février 2011 à 22h53 par joutel Jean paul, 76520 Franqueville
Merci pour votre réponse .
Je vais donc essayer de contacter ce service ;
je pense qu il y aun site internet
#6 - Le 27 juin 2011 à 19h26 par abry, La Seyne
monsieur je recherche des document appartenan a mon grand pere louis noel basset ne le 17 02 1898a oran algerie de josephe basset et de anne vivanquo marie a oran le 7 0301925 a mathilde marie tudury il est decede a oran algerie le 18 01 1941 il etait sur le bateau le jean bart je n est pas de date presise peut etre on 1920 recever mes salutation m abry
#7 - Le 08 mai 2016 à 23h11 par guin , Savenay
Louis Guin est parti avec le Jean Bart le 19 juin 1940. Il est revenu sain et sauf du Maroc mais il y a un blanc, nous ne savons pas quand, ni comment. Merci pour la réponse.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter