Saint Nazaire Infos

Cité sanitaire : les personnels seraient « KO debout » selon la CGT

Comme FO, la CGT alerte de nouveau sur la surcharge de travail à la cité sanitaire. Des personnels épuisés et des comptes dans le rouge, la situation reste «pareille mais en pire ».
Bernard Sculo, Céline Renard et Christelle Conan délégués CGT
Bernard Sculo, Céline Renard et Christelle Conan délégués CGT

La CGT pour illustrer la difficulté des services prend l'exemple de la maternité. Elle fonctionne normalement avec des sages-femmes, puéricultrices, auxilliaires puéricultrices, des agents de service hospitaliers (ASH) qui font le ménage. « Déjà on a supprimé les ASH, ce sont les auxilliaires puéricultrices qui les remplacent, autant de temps en moins pour les bébés, les puéricultrices sont surchargées, quant aux sages-femmes elles doivent s'occuper d'au moins 15 groupes maman-bébé(s) et jusqu'à 18 ou 19 alors que cela devrait être 8 à 10. Ainsi alors qu'on a quatre personnes formées à aider les mères pour l'allaitement, elles n'ont pas de temps dédié et le taux de mères qui allaitent chute ». La préparation à l'accouchement par l'acupuncture ou la gymnastique en piscine ont été fermées. Autant d'offre en moins pour les futures mères.
Elle ajoute, « on en est à la troisième réorganisation depuis l'installation, les sages-femmes se sont réunies, elles ont réfléchi pendant deux mois, et ont soumis leurs propositions : mais rien, aucun retour de la direction » explique Céline Renard.
Bernard Sculo rappelle que des personnnels ont été rappelés de leurs congés, et tous grincent contre le nouveau service « efficicience » mis en place et contre l'embauche d'un DRH adjoint, « alors qu'on supprime du personnel ».

L'activité a augmenté de 14 % mais les comptes sont toujours dans le rouge avec un déficit cumulé de près de 1 2 millions d'euros.
Il n'y a pas de norme exigeant un nombre de personnes et de qualification par nombre de patients sauf pour certains services. « Pour ceux-là, on ferme des places, les patients vont à Nantes, on nous demande de toujours faire plus, avec moins ».
L'Agence nationale d'aide à la performance avait proposé 100 suppressions de postes, mais avec l'Inspection générale des services sanitaires qui débarque en automne, ce ne seront plus des « préconisations » mais des « injonctions » craignent les syndicalistes.
Les « burn out » se multiplient ainsi que les arrêts de longue durée, selon le syndicat, des salariés de 30 ou 40 ans quittent la cité sanitaire « et même les administratifs », « ça ne s'était jamais vu » insiste Bernard Sculo. Le groupe a demandé un état des arrêts maladie. « Actuellement nous sommes à 50 personnes en moins » soit ce que le directeur avait annoncé sur deux ans, et «les heures supplémentaires cumulées représentent un équivalent temps plein annuel » ajoute céline Renard.

CFDT, FO et CGT unis jusqu'avant l'été sont désormais séparés dans leurs actions. Pour FO et CGT la dénonciation du bail est une des solutions, CFDT est plus réservée. De son côté le FN commence à s'intéresser à la question annonçant qu'il pense aussi que la dénonciation peut être une solution. « S'ils viennent à une manifestation que nous organisons, nous leur demanderons de partir » déclare Bernard Sculo.

En attendant la CGT mobilise pour le 16 octobre et « continue de porter les revendications suivantes :
- l’arrêt des suppressions de poste ;
- des remplacements à hauteur des besoins ;
- des effectifs suffisants pour travailler en toute sécurité, avec une qualité optimale et dans de bonnes conditions ;
- un nouveau plan de stagiarisation des contractuels ;
- des financements pérennes pour stopper le sous-financement de notre hôpital ;
- la dénonciation du BEH de la Cité Sanitaire et le rachat par des fonds publics sans contrepartie (nous sommes toujours en attente de la réponse du Ministère concernant l’expertise financière du coût de cette dénonciation).
»

Elle espère être soutenue par les élus locaux et espère l'implication forte de David Samzun qui siège au conseil d'administration en tant que maire de Saint-Nazaire.
 

Auteur : LY | 19/09/2014 | 6 commentaires
Article précédent : « Cité sanitaire : David Samzun élu président du conseil de surveillance centre hospitalier »
Article suivant : « Mistral : « Si le cessez-le-feu est respecté » »

Vos commentaires

#1 - Le 19 septembre 2014 à 13h44 par Jean Claude Blanchard, Saint-nazaire
#Bernard Sculo espère être soutenu par les élus locaux !!!
En effet cela est nécessaire. Mais dans le même article déclare ne pas vouloir du soutien du FN .
Que cela lui plaise ou non 3 conseillers municipaux FN sont élus par les nazairiens à Saint-Nazaire, c'est ce que l'on appelle la démocratie.
Donc nous nous passerons de l'avis de
Mr Sculo et soutiendrons le personnel sans son aval.
#2 - Le 19 septembre 2014 à 20h43 par Joseph Robert
La démocratie selon les communistes c'est de se passer d'une partie des élus qui ont été désignés par le peuple souverain et qui ne souhaitent que les aider.

La CGT est obsolète quant à son mode de pensée sectaire et réducteur.

Les patriotes mènent un combat juste et ce pour l'ensemble des travailleurs França

***********MODERATEUR*********
#3 - Le 20 septembre 2014 à 14h08 par giron, Saint Nazaire
Tout d'abord il serait bien de relire les articles avant de les publier, cet article est remplit de fautes...
Ensuite pour ce qui est du sujet, j'ai eu l'occasion d'être opérée en 2013 pour une prothèse d'épaule (chirurgien formidable) par contre une horreur au niveau du personnel soignant...je me suis fait traité de gamine de 15 ans parce que je souffrais et que je demandais de la morphine, car le paracétamol après une chirurgie de la sorte c'est un peu juste!!!! j'ai attendu 4 h pour qu'enfin on daigne me faire une piqure...ouf en 10 minutes la douleur était passée.
j'ai écris au directeur de la cité sanitaire, et j'ai rencontré le médecin responsable du service...j'ai eu des excuses... on m'a demandé si je voulais porter plainte!!!

****
Oups ! Exact !
Merci de nous lire attentivement, en effet c'est la version non relue qui avait été mise en ligne. Désolés de vous avoir montré... les coulisses :).
Cordialement
La Rédac
#4 - Le 20 septembre 2014 à 22h58 par YAJ, St Nazaire
à giron : pour quelqu'un qui se plaint des fautes d'orthographe, sachez qu'après le verbe être il faut écrire "rempli"
@ JC Blanchard : la CGT est libre de choisir les groupes avec qui elle souhaite manifester. N'oubliez pas le contentieux d'Hayange.
Je trouve que vous et vos colistiers faites beaucoup d'agitation, votre stratégie électoraliste ?
#5 - Le 22 septembre 2014 à 13h50 par giron, Saint Nazaire
A La Rédac, Merci pour votre retour, oui effectivement je vous lis avec beaucoup d'attention, j'aime souvent vos articles, même si je ne suis pas toujours d'accord !!!
Bonne continuation

SG
#6 - Le 22 septembre 2014 à 18h08 par Gérard PAGEAUD, Saint-nazaire
Bonjour,
qui est en mesure de donner le nombre total exact de salariés de la cité sanitaire.

Le nombre de salariés encartés CFDT.
Le nombre de salariés encartés FO.
Le nombre de salariés encartés CGT.

Merci

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter