Saint Nazaire Infos

Cité sanitaire : Le personnel hospitalier clame toujours son mécontentement

Entre 300 et 400 personnes ont manifesté mardi 29 avril en début d’après-midi devant la Cité sanitaire, afin de faire entendre leurs nombreuses revendications.
Les syndicats du centre hospitalier appellent à la grève le 15 mai à Nantes
Les syndicats du centre hospitalier appellent à la grève le 15 mai à Nantes

Les grévistes du centre hospitalier nazairien se réjouissent de peu ces derniers temps. Les rares satisfactions ont émané de la météo, qui, à défaut d’être belle n’était pas pluvieuse, et du nombre de personnes massées devant la Cité sanitaire. Pour le reste, Francis Saint-Hubert, le directeur de l’hôpital, reste la cible privilégiée des protestataires.
À 14 h 30, la CGT, FO et la CFDT ont tour à tour pris la parole afin de dénoncer :
- le plan d’économies fixé dans le cadre du Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins (COPERMO) ;
l’annonce de la suppression de 50 postes pour les deux années à  venir ;
- une situation au travail qui se dégrade : le rappel sur des périodes de repos, de RTT, de temps partiels et congés annuels pour remplacer au pied levé les arrêts maladies. « Nous sommes également très inquiets du sort des contractuels », indique Karine Perrais, secrétaire adjointe de la CFDT. « Nous souhaitons qu’ils puissent passer stagiaires, afin de devenir titulaires », poursuit-elle. « On se bat également pour le protocole de résorption de l’emploi précaire », bien que « nous ne soyons pas contre une réorganisation ». 
Autre demande formulée par les syndicats : la fin du bail emphytéotique, qui n’en finit plus d’être un sujet de discorde. Le séminaire organisé par la direction de l’hôpital au casino de Saint-Brevin a lui aussi laissé des séquelles dans l’opinion des grévistes.
Après ces prises de paroles, la grande majorité du personnel en grève s’est rendu sur le rond-point de la Cité Sanitaire, afin de distribuer des tracts aux conducteurs dans le but de les sensibiliser à leur cause. À défaut d’obtenir des garanties sur ce point-là (bien que l’accueil parut plutôt bon de la part des automobilistes), la circulation à quant à elle été bien ralentie jusqu’au rond-point d’Océanis.
Un appel national a été lancé pour le 15 mai, où tous les grévistes sont attendus à Nantes, afin de prendre place dans le cortège et faire ainsi entendre leurs multiples revendications.

 

29/04/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « 1er mai les Bonnets rouges étaient aussi à Saint-Nazaire »
Article suivant : « STX : l'étude du financement des ferries de la SNCM reportée »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter