Saint Nazaire Infos

Cité sanitaire : Le compte rendu de la CFDT

Après la rencontre au Ministère de la santé hier la CFDT rend compte de la réunion dans un communiqué.

"L’objet de cette rencontre était clair : la Cité Sanitaire de Saint-Nazaire doit avoir les capacités de fonctionner, mais comment peut-elle faire face à un loyer exorbitant qui plombe son fonctionnement et l’empêche de faire face à ses charges ? Si rien n’est fait, c’est la qualité de prise en charge des usagers qui s’en voit touchée, ainsi que les conditions de travail des salariés sur l’ensemble de la Cité, autant sur la Clinique de l’Estuaire, que sur l’Hôpital !

Avant la rencontre quelle a été la demande de la CFDT ?
Le loyer : face à une situation financière intenable -  Quelle proposition de l’État ? La CFDT demande à ce que l’Etat prenne ses responsabilités et s’engage durablement sur une prise en charge d’une part du loyer, pour rendre celui-ci viable et supportable :
- pour les établissements
-pour le personnel de l’ensemble de la Cité Sanitaire (Clinique et Hôpital) face aux conditions de travail dégradées.
-pour le maintien d’un service public et de mission publique de qualité auprès des usagers.
La maintenance : il est important de rappeler que le coût du loyer déjà exorbitant, n’inclut pas la maintenance hors bâti.
Pour la CFDT, le groupe ICADE doit rester responsable de la maintenance du gros œuvre.
Les instances internes : il manque une instance représentative des salariés aux deux établissements (Clinique et Hôpital sur le bloc, la pharmacie) dans le groupement  de coopération sanitaire traitant des problématiques communes, reconnue et décisionnelle. La CFDT avait déjà évoqué ce point au ministère et en demande son application.
Autre point vers les politiques locaux :
Qu’en est-il de la vente de l’ex hôpital restant une charge trop lourde à supporter pour le CH ?
N’y a-t-il pas un arrangement possible avec la municipalité ?


Réponse du Ministère
1) Le loyer-bail pose effectivement problème
Une étude de l’Agence Nationale de l’Activité et des Performances est en cours, résultats en fin d’année.
De plus une mission régionale a été lancée, sur demande  de l’Agence Régionale de la Santé, pour faire des « simulations » de sortie sur les enjeux  de financement de regroupements public-privé.
Une étude également, de niveau national, concernant 10 établissements de santé publique est lancée  pour connaître la faisabilité de sortir d’un bail Emphytéotique Hospitalier (loyer).
Pour la CFDT cela ne répond pas à court terme aux conditions de travail dégradées du personnel.
 

2) Aide de l’Etat
Un abondement de trésorerie à hauteur de 2M8 a été faite via l’ARS en date du 28 octobre dernier pour l’année 2013.
Le constat nous amène à dire que cela reste insuffisant. Une solution pérenne doit être trouvée à moyen et long terme, mais aussi pour faire face aux problématiques actuelles sur l’ensemble de la Cité Sanitaire.
Pour la CFDT les 2M8 permettront-ils  de faire face aux conditions de travail dégradées qui engendrent des heures supplémentaires cumulées, un absentéisme important… ? NON même si nous prenons acte de cette aide.
Une réforme en cours va proposer un nouveau mode de tarification plus adapté à la réalité semble-t-il ?  A voir…
La CFDT attend un engagement ferme et pérenne de l’Etat qui permettra d’améliorer les conditions de travail et la prise en charge des usagers.
Le Ministère nous informe que 20 établissements au niveau national sont dans un cas similaire et bénéficient d’un suivi particulier
Un nouveau directeur a pris ses fonctions depuis lundi, le Ministère compte sur une nouvelle dynamique pour renouer le dialogue social ; la CFDT en prend acte".
Communiqué de la Cfdt

 

07/11/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Pour le PCF les ferries SNCM doivent être construits à Saint Nazaire »
Article suivant : « Cité sanitaire : une aide d'urgence sera versée »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter