Saint Nazaire Infos

Cité sanitaire : Deux ans, et la colère pour gâteau d'anniversaire

La cité sanitaire devait fêter ses deux ans à la fin du mois. Les personnels qui se disent toujours en souffrance ont refusé la cérémonie que proposait la direction.
manifestation en juin 2012
manifestation en juin 2012

La CFDT, FO et la CGT s'accordent pour expliquer que couper un gâteau qui aurait coûté plus de 5 000 euros, après les dépenses importantes pour des séminaires à Saint-Brevin et Saint-André, alors que les suppressions de postes se multiplient « c'est indécent ». L'ambiance n'est pas à la fête à la cité sanitaire.

Les trois syndicats sont très inquiets : l'hôpital de semaine en néphrologie sera fermé définitivement. Soit 14 lits en moins « on pense qu'ils vont servir en suroccupation ». Prévue en juin la fermeture est actée pour le premier juillet mais les équipes ne connaissent toujours pas leurs nouvelles affectations. En soins intensifs ce sont quatre lits qui vont être supprimés. Côté maternité, en suite de couches, là où une sage-femme assurait le suivi de 12 groupes mères et enfants, c'est de 15 qu'elle devra se charger  désormais. C'est contradictoire avec le développement et la qualité des soins. Seule petite consolation : les postes des trois sages femmes de nuit sont conservés. Un taux de fuite de 16 % est constaté : les femmes enceintes qui préfèrent la clinique à l'hôpital ou celles de Pornic ou Savenay vont aussi vers Nantes et comme le taux de natalité baisse l'activité risque de pas augmenter pour ce service.

Pas de visibilité

Les relations avec le précédent directeur en poste n'étaient pas simples mais « avec celui-ci c'est pire, il accepte les réunions mais nous n'avons pas de suite ». Il indique « supprimer des postes au coup par coup ». Cependant les syndicats ne «veulent pas croire que l'ARS navigue à vue».
L'augmentation de l'activité était prévue à 8 %, elle sera de 4 % environ. Pour les suppressions de postes 50 temps étaient prévus sur deux ans : « on est déjà à 30 » s'insurge Céline Renard de la CGT.
Alors que les différents EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) vont se regrouper. Ce sont 17 postes qui vont être supprimés, « et on ne parle pas des départs en retraites non remplacés ».

Voyage à Paris

Les syndicats vont rencontrer les équipes du ministre de la santé avec la députée Mairie-Odile Bouillé et le sénateur Yannick Vaugrenard tout début juillet, pour exposer leur mal-être et leur inquiétude concernant l'économie de la cité sanitaire. « Le directeur ne veut pas demander d'autre aide, mais on ne voit pas comment il va faire, le déficit est de près de 11 M€».
Le bail emphytéotique coûte trop cher selon les trois syndicats qui ne parlent qu'au nom de l'hopital. Pour FO et CGT c'est clair il faut le dénoncer, comme à Corbeilles Essonne,la CFDT est plus mesurée elle veut connaître « contre quoi », que cela ne pénalise pas les postes.
C'est toute la question des conséquences des partenariats public privé qui est en question.

Pas seulement des ratios

Les trois syndicats sont clairs : « nous ne sommes pas là pour saboter l'activité » nous voulons prodiguer des soins de qualités.  Les personnels sont las d'entendre des argumentations à base de ratios. « le soin ça se réfléchit », « des ratios oui, mais pas que !» indiquent els représentants.
Alors que huit médecins ont été recrutés, les personnels non médicaux s'estiment mal-traités quand ils voient leurs postes supprimés.

Pen Bron

Interrogés sur l'arrivée des patients de Pen Bron les représentant syndicalistes  sont aussi en manque d'information : « on devait former un GCS (groupement de coopération sanitaire) pour fonctionner sur des équipements à partager (blanchisserie, cuisine). « On apprend qu'ils vont avoir leur propre cuisine », « il y aune dizaine de postes logistiques dont on ne sait pas ce qu'ils vont devenir ».
Pour l'instant le terrain aurait été vendu et mais le déménagement paraît difficile pour 2016 le bâtiment n'est pas sorti de terre.

Auteur : LY | 21/06/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Les syndicats FO et CGT de STX solidaires des salariés de la SNCM »
Article suivant : « Éolien en mer : prochaines étapes de la concertation »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter