Saint Nazaire Infos

Ci-gît le mur du belvédère de la plage de Bonne Anse

Le mur de soutènement du belvédère de la plage de Bonne Anse s’est effondré dans la nuit de lundi à mardi. La tempête lui a donné le coup de grâce. Mais l’association de défense de l’environnement Natur’action dénonce la négligence de la CARENE.

« C’est la chronique d’un effondrement annoncé » s’insurge l’association Natur’action. Désormais à la place du Belvédère qui domine la plage de Bonne Anse juste en-dessous du centre de l’Office Municipal de la Jeunesse, un trou béant. Les fortes vagues dues à la tempête de la nuit ont emporté le mur et une partie de la falaise.
« Nous avions alerté la CARENE dans une lettre ouverte à son président, Joël Batteux, il y a 5 ans, le 21 février 2006 » précise Alain Yviquel, le président de l’association de défense de l’environnement. « Début 2006, nous avions également rencontré les services de la sous-préfecture de Saint-Nazaire, mais rien n’a été fait.»
Un an plus tôt, lors de l’annonce des travaux d’aménagement du chemin côtier pour le rendre entièrement pédestre du port de Saint-Nazaire à celui de Pornichet, l’association avait souligné la nécessité de se pencher d’abord sur ce secteur. « C’était LE point noir qu’il fallait traiter en priorité. Mais la seule réponse, quand on en avait une, était : on verra ça plus tard. Pourtant cet accès à la plage était connu pour sa dangerosité. Cela fait plusieurs années qu’il est fermé au public. »
Gabriel Ceroni, membre de Natur’action ne décolère pas : « C’était le seul belvédère en bordure de mer à Saint-Nazaire. Il avait plus de 100 ans et c’est une partie de notre patrimoine qu’on a laissé partir à vau-l’eau. Au départ il n’y avait qu’un petit trou dans le mur. Le réparer n’aurait pas coûté grand-chose, mais au fur et à mesure des marées, l’eau est passée sous les fondations, a creusé la falaise et on voit le résultat aujourd’hui.»

Des aménagements en 2012

Contacté par nos soins, l’adjoint à l’environnement nazairien, Bernard Garnier estime qu’« on ne pouvait pas prévoir que la nature allait faire effondrer mur de soutènement de la falaise. C’est un lieu vivant qui bouge très vite. Par exemple il y a quelques années nous avons investi 300 000 € dans des travaux après l’effondrement de la falaise de Porcé. Et peu de temps après c’est l’autre partie de la falaise qui s’est désagrégée. Il a alors fallu débourser 400 000 € supplémentaires. »
Bernard Garnier rejette en bloc les accusations de laisser-aller. « Je ne peux pas laisser dire que la CARENE n’a rien fait. De très importants travaux de réaménagement étaient d’ores et déjà prévus dans ce secteur de Bonne Anse en 2012. Maintenant que ça s’est écroulé, c’est impossible de prendre une décision en quelques minutes. Il faut faire les expertises nécessaires. Nous sommes soumis à des problèmes techniques, de sécurité, juridiques et financiers. Nous ne pouvons pas tout faire comme ça d’un claquement de doigt. »
En fin d’après-midi ce mardi, les services techniques de la CARENE sont intervenus plage de Bonne Anse pour délimiter une zone de sécurité interdite au public autour du mur effondré. La partie du mur restante menace de s’écrouler à tout moment. Une nouvelle tempête avec des vents annoncés à 120 km/h sur le littoral est prévue dans la nuit de jeudi à vendredi.

Auteur : GG | 13/12/2011 | 3 commentaires
Article précédent : « La CARENE au chevet de Bonne Anse »
Article suivant : « Le Père Noël bientôt de retour »

Vos commentaires

#1 - Le 14 décembre 2011 à 08h16 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
c'est sur que la municipalité préfère mettre des sous dans Meteor plutot que préserver le chemin cotier.

chemin cotier dont tout le monde peut en profiter. a l'inverse de Meteor.

depuis des années, il y aurait besoin de faire des choses sur ce chemin pour le rendre plus attractif et pour que ca devienne une dynamique.
regardez ce qui a été fait sur la plage avec les jeux de plages, maintenant c'est bondé.

mais ... météor, effrondrement d'un mur, ca a un lien ? ... moi je vous l'ai déjà dit : Meteor, c'est le nom d'un tres bon film catastrophe. le nom est bien choisi n'es ce pas ?
#2 - Le 14 décembre 2011 à 09h50 par christian flavian, Sn
Monsieur Garnier semble se défausser de ses responsabilités. Or il n'a rien fait suite aux demandes répétées de Natur-Action!

Il "suffisait" de combler le trou qui s'était creusé il y a 5 ou 6 ans, un petit trou de même pas un demi mêtre cube, puis d'étancheifier la fissure sur la façade du belvédère.
Tout celà pour un cout relativement modeste.

Mais à St-Nazaire on fait tout pour que le patrimoine se dégrade et finisse par disparaitre.

Autre lieu à surveiller de TRES près pour les nazairiens attachés aux "vieilles pierres". La clinique de l'océan rue de Pornichet.

Sachez qu'après son déménagement à la cité sanitaire, le batiment risque d'être ébattu! Un magnifique batiment 19eme comme il en reste peu chez nous. Vérifiable sur les "esquisses de projets urbains" commandités par la ville!(je n'invente donc rien).
#3 - Le 14 décembre 2011 à 11h30 par GUILLARD France, Saint-nazaire Ouest
nous avions pris quantité de photos sur le parcours de ce chemin cÖtier.
Je les tiens à disposition de Natur-Action, si ça peut les aider dans leur démarches et actions à venir.
Ce sera un plaisir pour moi, cordialement Mme France GUILLARD.
téléphone dans l'annuaire.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter