Saint Nazaire Infos

Championnat de France de Boxe Bastien Laforge est passé près de l'exploit !

Hier soir, devant plus de 1 300 spectateurs, Bastien Laforge n'est pas parvenu à s'emparer de la ceinture de champion de France des super-légers. Soukouna détenteur du titre a certes dansé autour du ring, mais a su porter des coups décisifs qui ont fait pencher la décision en sa faveur, au grand dam du public.

Théâtre de tant d'exploits des boxeurs locaux, le Soucoupe accueillait hier le second gala de la saison du Boxing Nazairien. Moment tant attendu de la soirée, le combat entre Bastien Laforge et Abdoulaye Soukouna a été riche d'intensité. Challenger, le Nazairien a sans doute fait le combat de sa vie, mais le résultat final n'a pas été à la hauteur de ses espérances. Le protégé de Stéphane Cazeaux qui disputait son 13e combat dans cette salle mythique a dû s'incliner aux points face au sextuple champion de France. Si d'ordinaire, le chiffre 13 est plutôt considéré comme porte-bonheur cela n'a pas été le cas hier soir au grand désespoir de bon nombre d'observateurs avisés. Mais à y regarder de plus près, la défaite de Bastien Laforge n'est pas totalement illogique. L'intéressé lui-même en a convenu : « Soukouna a beaucoup de métier et c'est sans doute ce qui a fait la différence. Grâce à son expérience, il m'a nettement touché à la fin. Je suis allé à la guerre, mais cela n'a pas suffi. C'est un compétiteur qui a une boxe particulière et on ne peut pas le travailler ». À l'unanimité des juges (94/96 - 94/96 - 93/98), le Nazairien s'incline devant un public tout acquis à sa cause. Bastien Laforge rêvait d'être le 35e champion de France de l'histoire des super-légers. Il devra patienter pour que son voeu se réalise. De son côté, Stéphane Cazeaux avait la tête des mauvais jours après la défaite de son poulain : « Je ne suis pas déçu par la prestation de Bastien, mais par la décision de l'arbitre. Ce dernier n'a pas été très bon et aurait dû donner un avertissement à Soukouna ce qui l'aurait obligé à prendre des risques ». Il est vrai que le licencié du Perreux n'a pas enthousiasmé la foule par la qualité de sa boxe. Mais il est également vrai qu'en refusant le combat, il a su annihiler les velléités de Bastien Laforge. À aucun moment, Soukouna ne s'est énervé. Il n'a que rarement pris des coups qui l'auraient déstabilisé. Le tenant du titre a tout simplement boxé intelligemment en décrochant quelques crochets précis qui ont fait pencher la balance en sa faveur. 

Julie Robert reprend confiance

 

En guise de hors d'oeuvre à ce championnat de France, plusieurs Nazairiens étaient à l'affiche. Valentin Freulon qui disputait la demi-finale régionale des poids moyens s'est logiquement incliné aux points face à Pierre Hubert Dibombe. Plus vif, plus précis, le Nantais très solide sur ses appuis s'est montré à son avantage dans un combat très tactique.

Après sa déconvenue, et sa défaite inattendue, il y a un mois Julie Robert abordait ce match contre la Hongroise Marianna Guliaz avec une réelle envie de bien faire. Et elle n'a pas déçu ses nombreux supporters venus l'encourager. La Nazairienne s'est imposée facilement sur arrêt de l'arbitre à la 5e reprise. Son entraîneur Stéphane Cazeaux pouvait savourer : « Il fallait qu'elle reprenne confiance et c'est chose faite. Elle a fait preuve de sérieux face à une modeste adversaire. Désormais, elle va repartir de plus belle ». Autre boxeur très attendu, Samir Zidi Nettour est apparu moins fringant que lors de son dernier combat. Frédéric Herbache de Saint-Junien lui a offert une belle résistance, mais cela n'a pas suffi pour battre Zidi Nettour qui plus que jamais s'affirme comme le grand espoir français des super-welters. Le Nazairien remporte ainsi sa 13e victoire en autant de combats. Pourtant, Stéphane Cazeaux n'était pas totalement satisfait de sa prestation : « Samir s'est montré moins percutant que la dernière fois. Il n'a pas su varier ses coups et a été trop stéréotypé dans ses attaques ». Quand à Olivier Vautrain, il s'est logiquement imposé aux points face à Jérôme Olivaud de Campbon et se qualifie pour la finale régionale des mi-lourds qui aura lieu samedi prochain. 

Championnat de France de boxe

Auteur : YE | 27/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Résultats sportifs de Saint-Nazaire : la marche en avant du SNHB »
Article suivant : « Basket : L'ABCN veut remonter la pente et c'est tant mieux ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter