Saint Nazaire Infos

Cesbron et Dupuy les récidivistes du Run & Bike nazairien

Le Saint-Nazaire Raid Évasion organisait la seconde édition du Run & Bike. Sur un nouveau parcours entre la base nautique de Villès-Martin et la jetée ouest, très éprouvant. L'épreuve a vu les vainqueurs de l’an passé s’imposer à nouveau. Et de quelle façon !

Ils étaient 95 équipes - un coureur à pied et un vététiste - au départ de cette deuxième édition du Run & Bike. Cette course compte pour le challenge départemental UFOLEP qui comprend cinq épreuves. La prochaine, toujours organisée par le SNRE, aura lieu de l’autre côté de l’estuaire à Saint-Brevin dimanche prochain 29 janvier 2011.
Parmi le peloton des concurrents, il y avait 14 équipes féminines, 9 équipes mixtes et pour le reste des équipes exclusivement masculines. Cette fois, les dirigeants du Saint-Nazaire Raid Evasion avaient choisi de modifier le parcours. Sur les plages nazairiennes, le circuit proposé était de deux boucles de 7,5 km. Entièrement dans le sable. Pas de partie de macadam pour reposer les muscles, mis à part le raidillon d’accès au portique d’arrivée. Hélas, pas vraiment un cadeau, mais une véritable ultime « mise à mort » pour des concurrents arrivant en apnée et pliés de douleur pour retrouver leur souffle.
 

À deux à pousser le vélo

Disputée en couple, cette discipline du Run & Bike permet au coureur à pied et au vététiste de se relayer à leur gré. Le passage de la main à la main du VTT se fait selon leurs sensations afin d’obtenir une efficacité maximum. L’important étant de rester bien groupés car l’arrivée est jugée sur le second équipier.
Comme l’an passé, les Nantais Xavier Cesbron et David Dupuy, issus du triathlon, n’ont pas fait de détail. Ils auraient presque pu faire une boucle de plus. « Nous étions en manque d’entraînement ». Eh bien dites donc ! Le reste du peloton qui ne les a revus durant la course que lors des croisements des allers-retours ou lors du salvateur ravitaillement final, en reste coi.
Au fur et à mesure des arrivées, le sentiment général exprimé concernait la difficulté de rouler dans un sable très mou. Les roues, même avec des pneus dégonflés, s’enfonçaient de 10 cm par endroits. Les commentaires sur la ligne concernaient le même sujet : « C’était la galère, sur une partie du parcours j’ai porté mon VTT sur l’épaule. Nous avons effectué moins de relais que sur le dur » ; « Nous nous sommes pris des gadins à plusieurs reprises. Sur la fin, on poussait tous les deux le vélo » ; « Le vélo ce n’est pas ma spécialité. J’ai été gâté. Je ne connais même mon temps. Écoeuré ».

Allez, pas grave tout cela!
La philosophie du Run & Bike n’est-elle pas : « Pour que la notion de course ne se limite pas à un simple chrono? » Mais au plaisir seulement...

Classements :
1 - Dupuy/Cesbron (Racing club nantais) les 15 km en 55’ 53s
2 - Odiau/D Sousa en 57’ 10s
3 - Monvan/SORIN en 57’ 34s
4 - Vaslet/Lochou en 58’ 12s
5 – L. Chotard/G. Chotard en 59’ 10s

1re équipe féminine – Scouarnec/Louerat en 1 h 14’ 23s

1re équipe mixte – Delphine et Stéphane Questerbert en 1 h 06’ 18 s
 

Auteur : JLM | 23/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Bousculades entre gymnastes autour des agrès à Penhoët »
Article suivant : « Les résultats sportifs de Saint-Nazaire, le Handball Club Nazairien est accroché par Carquefou »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter