Saint Nazaire Infos

Benoît Hamon expose brièvement le projet socialiste

Les socialistes ne se sont pas mobilisés pour accueillir le porte-parole du PS.
Seulement 150 militants socialistes et élus étaient au rendez-vous ce matin à Saint-Nazaire, avec Benoît Hamon venu présenter le projet socialiste.

Annaïg Cotonnec, secrétaire de la section PS de Saint-Nazaire, rappelle qu’avant les primaires socialistes le PS devra être au rendez-vous des sénatoriales et elle rajoute en présentant Benoît Hamon " les primaires  sont une formidable avancée démocratique ».

Benoît Hamon qui avait soutenu officiellement Laurent Fabius en 2006, a salué l’assistance et les élus présents, et sur le ton de l’humour il a ajouté : « Je n’ai pas de chance mais à chaque fois que je viens à Saint-Nazaire, je ne vois pas le maire. J’espère qu’il n’y a pas de problème avec ma génération, vous saluerez le camarade Batteux de ma part. »

Pour le porte-parole du PS, la dette colossale est une des conséquences de la baisse des impôts payés par les entreprises : « il y aurait 120 milliards de recettes fiscales en plus par an dans les caisses de l’Etat si nous n’avions pas consenti depuis 2000, et là on a aussi une petite responsabilité, toutes ces baisses d’impôts en France ».
Pour Benoît Hamon les baisses d’impôts et la crise financière sont directement responsables du niveau des déficits en France. Il explique que l’Union européenne s‘est dotée d’un nouveau pacte de stabilité de croissance « qui fixe le rythme de désendettement des pays et qui rend automatique les pénalités si ce rythme n’est pas respecté ». « Si nous sommes élus en 2012 cela signifie que lorsque nous ferons le premier budget, la partie réduction du déficit nous obligera à trouver 25 milliards d’euros, pas pour des politiques nouvelles, juste pour respecter le pacte de stabilité de croissance et l’obligation de nous désendetter. » Et le porte-parole du PS d’expliquer que dans ce cas aucune politique de gauche n’est possible avec un handicap aussi important à rembourser. Il estime que l’état providence « a été mis en morceau et par la crise et par la droite » et qu’il faudra demander à l’Europe de renégocier le nouveau pacte de stabilité car « il bafoue la souveraineté populaire et donc les politiques de changement à mettre en œuvre ne pourront se faire à cause de son existence».

Benoît Hamon souhaite pour l’industrie un instrument de contrôle des échanges au niveau européen. Le projet du parti socialiste appelé « juste échange » est une taxe sur les produits au kilomètre parcouru. Cette taxe permettra de lutter contre la concurrence déloyale des coûts de main d’œuvre dans les pays  émergents. "Sauf d’accepter, comme le fait la droite, plus aucune production d’automobiles en France". "Regardez une carte des sites de production automobiles sur 10 ans vous verrez la grande transhumance" conclut Benoît Hamon.

Présidentielle

Benoît Hamon martèle - "Que ceux qui voteront FN, ne viennent pas me chercher après ! Il faut arrêter de faire de ce parti , celui des ouvriers. La France n'a pas de problèmes avec les chômeurs, avec les pauvres, avec les étrangers. La France a des problèmes avec ses élites. Marine Le Pen nous mènera dans le mur. Celui qui vous dit qu'il votera Marine Le Pen, rentrez-lui dedans". Le porte-parole du PS ne croit pas à un second tour Sarko / Le Pen. "Nous serons au second tour de l'élection présidentielle quel que soit notre candidat ou candidate".



 

Benoît Hamon, Annaïg Cotonnec, Chloé Le Bail, fotofrance®
Benoît Hamon, Annaïg Cotonnec, Chloé Le Bail, fotofrance®
Auteur : JBR | 25/06/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Ségolène Royal fait son marché à Saint-Marc sur mer »
Article suivant : « Fête de l’huma »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter