Saint Nazaire Infos

Basket-ball, Nationale 3 : Les Brestois restent les maîtres

Annoncé comme l’épouvantail de la poule, l’Étendard de Brest se présentait sur le parquet de la Berthauderie avec un petit point d’avance au classement sur les Nazairiens d’Éric Loiseau. C’était samedi soir. Mais il n’aura pas fallu attendre longtemps pour s’apercevoir que plus d’un point séparait les deux formations tant la domination finistérienne a impressionné.
Saotic aura été très surveillé par les Finistériens
Saotic aura été très surveillé par les Finistériens

Mais la maladresse locale, inhabituelle, a facilité la tâche des Bretons.
Plus mobiles, plus physiques, mais aussi plus agressifs, les visiteurs, après avoir été accrochés, 6-8 (3e), prendront irrémédiablement le large avec Vounang, Jeddari et Moupegnou qui profiteront des nombreuses maladresses locales et d’un rebond quasi inexistant pour laisser le navire nazairien en rade. Dès lors, la fin du premier quart-temps interviendra sur le score de 17-30. Le deuxième temps de jeu verra les joueurs d’Éric Loiseau refaire une partie de leur handicap avec Kevin Saotic, 31-39 (18e), mais, sentant le danger, les Brestois se montreront de nouveau incisifs pour reprendre leur distance. La pause interviendra sur le score de 35-48. Le troisième quart-temps partira tambour battant, les deux équipes se rendant coup pour coup tant et si bien que l’écart se maintiendra, 54-68 (30e). Restait alors le quatrième et dernier quart-temps qui a souvent permis aux Nazairiens d’affoler les compteurs et leurs adversaires. Mais, malheureusement, Saotic, Mukenge Shay et Blino subissant les foudres d’un arbitrage parfois incohérent, se retrouvant affublés de quatre fautes. Ce sont alors les Brestois qui infligeront un 7-0, menant 75-55 à la 33e minute. Saotic encore, Henderson et Wabo Kouam essaieront bien d’enrayer la belle machine brestoise. Mais le mal était fait depuis le premier quart-temps et jamais l’ABCN ne put refaire le retard accumulé, permettant aux joueurs de Yannick Stephan de rester invaincus.

L’année ou jamais

« Nous sommes venus en favoris. Nous l’assumons tout en étant sereins et en pratiquant un jeu rapide qui a permis de prendre plusieurs ballons à notre adversaire », reconnaissait Yannick Stephan. « Nous avons encore quelques petites choses à améliorer, mais depuis quelques semaines l’équipe est bien en place et nous voilà invaincus pour la neuvième fois en autant de rencontres. Je pense que c’est l’année où jamais car nous avons l’effectif pour monter. Tout a été fait pour. Alors, ne gâchons pas notre joie ».
Le son de cloche était un peu différent du côté d’Éric Loiseau pour lequel « Brest n’a pas montré grand-chose. La marche n’était pas trop haute même s’ils ont six très gros joueurs. C’est nous qui nous leur donnons les ballons pour nous battre. Il y a des jours comme cela. On déjoue, que voulez-vous que je dise à mes joueurs. J’ai ouvert mon banc mais cela n’a pas voulu sourire ».

La fiche technique

ABCN-Brest : 73-90 (13-30, 22-18, 19-20, 19-22).
ABCN. Devezeaud 2, Blino 8, Mukenge Shay 5, Henderson 23, Saotic 16, Sculo, Wabo Kouam 19.

 

23/11/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Athlétisme : L’Athletic Clubs Littoral 44 est né »
Article suivant : « Volley-ball, Ligue A : Les Nazairiens privés de point »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter