Saint Nazaire Infos

Basket-ball, Nationale 3 : La sérénité nazairienne

Victorieux ce samedi soir, salle de la Berthauderie, de Quimper (78-67), les Nazairiens de l’ABCN (3e) sont plus que jamais installés sur le podium. Brest est toujours devant. Caen (2e), Le Mans (4e) et Saint-Nazaire ne cèdent pas un pouce de terrain. Tant mieux pour le suspense même si les Finistériens, plus le temps passe, font figure de favoris pour l’accession en Nationale 2.
À l’image de Riaux, les jeunes nazairiens ont eu leur temps de jeu
À l’image de Riaux, les jeunes nazairiens ont eu leur temps de jeu

Dire que les Nazairiens ont accompli leur meilleure performance de la saison sur le plan défensif serait présomptueux. Côté quimpérois, on n’aura pas non plus cette prétention. Toutefois, l’équipe de l’ABCN a fait preuve dans la relation entre les joueurs d’une grande complicité en effectuant deux breaks importants sur ses temps forts. Ce fut ainsi le cas au 2e quart-temps avec un plus 10 points (33-23) après lequel les Quimpérois durent chasser un bon bout de temps. Quand ils crurent avoir fait le plus difficile en revenant à quatre points (52-48) à la fin du 3e quart-temps, l’ABCN en remit une couche pour creuser définitivement l’écart (72-58) et remporter un succès net qui conforte l’équipe sur le podium.
Les Bretons méritaient-ils mieux ? Non, si on constate que l’ABCN a mené toute la rencontre et, qu’à la pause, côté finistérien, il n’y avait eu que trois joueurs à assurer la marque, Palin, Josse et Hello, puisque Busson, très discret sur ses lancers-francs, Minot et Morillas avaient à peine pointé le bout de leur nez avec un modeste 7 points à eux trois. Hans l’Hermitte, l’entraîneur, avait beau dire, après coup, que les « Nazairiens étaient prenables et qu’il y avait une déception au niveau du résultat », il ne pouvait que s’en prendre à ses joueurs et à leur maladresse. On ne citera que les lancers-francs avec un 8 sur 22, un peu plus de 30 % de réussite. Faible à ce niveau. Tactiquement, Quimper a aussi trop insisté sur les shoots extérieurs à répétition qui ne furent primés qu’à trois reprises en première période.

Entente et audace

Les Nazairiens avec une belle entente Saotic-Blino, la présence de Wabo, celle en rôle d’aimant d’Henderson qui monopolise toujours l’attention adverse, l’audace des jeunes qui eurent leurs temps de jeu (Paillat, Riaux, Crusson, Mary) ont été bien présents lors des moments cruciaux. Car il n’y avait que trois points d’écart à la pause et quatre à deux minutes de la fin du 3e quart-temps. Et c’est dans le dernier quart que les Quimpérois explosèrent malgré un Busson retrouvé. Minot fut éliminé, et l’ABCN passa la vitesse supérieure, creusant très vite l’écart avec les lancers-francs qui succédèrent à cette sortie, ne lâchant plus rien jusqu’au bout à l’image de Devezeaud.
Éric Loiseau avait de quoi se montrer satisfait. « En voilà une de plus. Défensivement, nous n’avons pas fait ce que nous aurions dû faire ou, tout du moins, ce que nous avions réalisé dans ce domaine à Vitré. Il y a eu des temps faibles mais, collectivement, nous avons vécu de très belles séquences de notre côté. Il y a de réels automatismes et c’est normal car cela fait un an que l’on bosse. On a de la constance car nous avons toujours le même groupe. J’arrive aussi à donner du temps de jeu aux jeunes comme ce fut le cas pendant dix minutes ce soir pour Mary ».
Il y a une âme à l’ABCN et, forcément, les résultats sont là. Il faudra, toutefois, le samedi 18 janvier, franchir un réel obstacle. « On ira à Fougères. C’est un gros rendez-vous. Nos derniers matchs avec cette équipe se sont achevés en prolongation. Mais on vise toujours le podium. Il ne faudra pas oublier Le Mans qui possède un super effectif. Je ne serais pas étonné que ce soit Caen qui sorte de ce podium au moment des comptes ». Les Nazairiens bénéficieront d’ailleurs d’un petit plus en recevant et Caen et Le Mans. En attendant, il faudra passer par Fougères.

La fiche technique

ABC Nazairien-Quimper : 78-67. Quarts-temps : 20-14, 17-20, 22-16, 19-17. Arbitrage de MM. Boivin et Guilloux.
Saint-Nazaire. Devezeaud (12), Blino (17), Riaux (8), Paillat (4), Mukenge Shay (7), Henderson (12), Saotic (4), Wabo (12), Crusson (2).
Quimper. Calvez (2), Busson (16), Minot (3), Morillas (2), Palin (12), Josse (16), Hello (16).

Auteur : P.M. | 11/01/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Cross-country : L’ACL 44 met ses dames en avant »
Article suivant : « Volley-ball, Ligue A : Un tie-break qui vaut une pépite »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter