Saint Nazaire Infos

Basket-Ball Nationale 3 : l'ABCN déjoue déçoit et perd

À quatre journées de la fin du championnat, le rêve de terminer dans les quatre équipes de tête s'est définitivement envolé pour l'Atlantique Basket-Club Nazairien. Défaits à domicile (52) contre l'Hermine de Nantes (53), les maritimes vont désormais se battre pour terminer dans la première moitié de tableau.

On l'a dit et répété, l'ABCN est capable du meilleur comme du pire. La formation nazairienne qui cultive avec une certaine aisance l'art de dérouter ses supporters, ses dirigeants, et même son entraîneur a fortement déçu lors de sa défaite face à l'Hermine de Nantes. On serait bien tenté de chercher des excuses dans les raisons de cette défaite, mais pour tout dire, il n'y en a pas. Guillaume Fradin a eu beau se démener pour distiller ses conseils, les joueurs ne l'ont pas écouté. Pire, ils ont fait preuve d'individualisme, alors que l'esprit collectif qui les anime parfois permet d'engranger de très beaux succès à l'image de ceux obtenus face à Laval ou Rezé en ce début d'année. Ajouter à cela, une énorme maladresse aux lancers-francs et au tir à mi-distance, et l'on comprendra facilement les raisons d'une défaite qui n'était pas programmée et qui appellera sans doute les dirigeants à réfléchir sur le choix de certains joueurs pour la saison prochaine. Le président avec son équipe dirigeante fait assurément le maximum, contrairement à certains joueurs qui visiblement n'ont aucun esprit club. D'ailleurs, Patrick Guineheuf était plus déçu au coup de sifflet ne comprenant pas la piètre prestation de son équipe. « Les joueurs ont fait preuve d'indigence notamment aux lancers-francs ». Le terme est peut-être fort, mais il reflète bien le sentiment de tous les observateurs présents dans la salle de la Berthauderie.

Une succession de maladresses incompréhensibles

Au coup d'envoi donné par David Samzun adjoint au maire et M. Moreau directeur d' Intersport, la fête promettait d'être belle pour un public venu nombreux. Sèchement battus au match "aller" (93/76), les Nazairiens se devaient de réagir devant une Hermine de Nantes relativement jeune, mais non dénuée de moyens. Hélas, dès les premières minutes on s'est vite rendu compte que la rencontre n'atteindrait pas des sommets. Malmené, l'ABCN balbutiait son basket se retrouvant rapidement mené 0/5 après 1'30" de jeu. Malgré une bonne défense de zone, les locaux ne parvenaient pas à desserrer l'étreinte faisant preuve d'incroyables d'erreurs dans les passes ou aux rebonds défensifs. Avec un marquage strict sur Henderson, l'Hermine avait également bien compris qu'elle détenait là les clés de son succès. Réagissant de façon sporadique sous l'impulsion de Blino et Haidara, l'ABCN parvenait toutefois à égaliser à 12/12 au terme du premier quart-temps. Dans le second, les deux formations rivalisaient de maladresses, mais les visiteurs parvenaient tout de même par Racon et N'Kounkou à prendre quelques longueurs d'avance 16/22 à la 17'. À 3' de la pause, l'ABCN sortait de sa torpeur et grignotait  son retard. Haidara et Henderson auteur de ses deux premiers points à la 19' égalisaient avant que Saotic ne donne un avantage trompeur à ses couleurs. Menant 26/24 à la mi-temps, l'ABCN revenait de loin à la faveur d'un court moment de folie.

L'ABCN lâche du lest

Le début de 3e quart-temps allait être marqué par un festival de tirs primés de part et d’autre. Henderson y allait de bon coeur pour l'ABCN et Doucet pour l'Hermine lui répondait du tac au tac. Après un chassé-croisé au score, l'ABCN parvenait à prendre 3 pts d'avance grâce à seux lancers-francs de Blino. Un avantage de courte durée puisque Doucet encore lui, égalisait avant que N'Kounkou ne permettent aux siens d'aborder l'ultime manche avec trois points d'avance. Faisant la course en tête, les Nantais pourtant guère transcendants allaient gérer avec à propos le final, malgré une petite réaction d'orgueil des locaux. À 1'30 du coup de sifflet, l'ABCN mené 50/53 bénéficiait de deux lancers-francs. Haidara peu en verve n' inscrivait qu'un seul point, tout comme Siméon quelques instants plus tard.à
9" de la fin, l'ABCN avait la possession de la balle et toutes les cartes en main pour réaliser l'incroyable retournement de situation. Malheureusement et à l'image de la rencontre, les Nazairiens jouèrent petits bras au grand dam de Guillaume Fradin complètement désabusé par le comportement de ses joueurs : « ça a été un match très compliqué où on a bêtement perdu de nombreux ballons. Quand on pense à soi, au lieu de servir le collectif on ne peut pas gagner. On avait à coeur de faire quelque chose devant notre public, mais quand on s'entraîne mal, le résultat est inéluctable. Certains se sont sans doute vus déjà en vacances ». De son côté François Chamaillard le coach Nantais savourait son succès : « Notre objectif était de ne pas les laisser marquer 90 pts comme ils ont l'habitude de le faire à domicile. On a bien géré la raquette et on a essayé de mettre du rythme dans la rencontre. Mes joueurs se sont montrés courageux, solidaires et c'est une grosse perf. ».
 
Saint-Nazaire : Blino 10, Henderson 13, Haidara 9, Siméon 8, Saotic 2, Mukenge Shay 8, Paillat
Hermine de Nantes : Racon 8, Priou 4, Diancourt 2, Maudeux 3, Beilvert 5, Hénaff 5, N'Kounkou 6, Doucet 6, Léger 14.
 

Auteur : YE | 04/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Les résultats sportifs de Saint-Nazaire : première défaite pour les handballeurs du HBCN »
Article suivant : « La Coupe de France des IUT »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter