Saint Nazaire Infos

Baptême républicain pour trois enfants azéris

Situation oblige, c'est dans la plus grande discrétion que s'est déroulée la cérémonie du « baptême républicain » des trois enfants d'une famille azérie. Bernard Garnier adjoint au maire avait accepté de présider ce moment solennel et ô combien important pour les parents et leurs enfants qui sont toujours sous le coup d'une mesure d'expulsion de la part des autorités françaises.

Vendredi après-midi, ils étaient plus d'une trentaine à s'être réunis à l'Hôtel de ville pour soutenir la famille azérie de Monsieur et Madame K actuellement dans une situation illégale. Ces derniers qui ont toujours exprimé leur souhait de demeurer en France ont sollicité auprès des élus de Saint- Nazaire, le parrainage de leurs trois enfants Y, A et S... Ils étaient aidés dans leur démarche par l'UCIJ et le collectif de soutien aux personnes sans papiers. Dans un discours empreint de simplicité et d'émotion, Myriam Chedotal a retracé le parcours cauchemardesque de la famille K alors qu'elle vivait en Azerbaïdjan et la décision de quitter ce pays : « Personne ne quitte ses attaches par plaisir. Ils n'ont pas fait de choix, mais ont été contraints de chercher à se protéger eux et leurs enfants ». Arrivée en France en 2009, la famille K est toujours dans l'impasse et leur situation est devenue intolérable. Selon l'UCIJ, toutes les conditions sont pourtant réunies afin que la situation soit régularisée. Myriam Chedotal dénonce la sourde oreille des différentes institutions concernées : «  Il est regrettable que celles-ci à travers l'OFPRA ou la CNDA continuent à nier ou à ignorer les conclusions des commissions officielles d'enquête ». Et d'attaquer également le préfet de Loire-Atlantique : « Il est tout aussi inacceptable que le Préfet fragilise au quotidien cette famille en prononçant à son égard une obligation de quitter le territoire, alors même que le dernier recours devant la Cour nationale du droit d'asile n'a pas encore été examiné. Il est tout aussi inacceptable que le préfet refuse une autorisation de travail alors que M. K a présenté une promesse de CDI dans une entreprise de ce département. À quelques jours de la 10e journée internationale des migrants, qui rappelle l'adoption par l'Assemblée Générale des Nations Unies d'une convention visant à protéger à travers le monde, les droits des migrants et de leurs familles, cette mobilisation d'aujourd'hui prend tout son sens ». Et de rappeler à chacun : « Nous avons le devoir de la maintenir, pour soutenir, protéger trois enfants et leurs parents, pour que le plus tôt possible, ils deviennent tout simplement des habitants ordinaires, bref nos voisins ordinaires avec des droits ordinaires ».

L'Hôtel de ville, la maison de tous

L'intervention terminée, Bernard Garnier a procédé à la cérémonie officielle de baptêmes des trois enfants, Y, A et S. Jacques Trichet, Yvette Rastel, Jean Gauthier, Marie-Christine Bouchet, Bernadette Lucas et Christian Saulnier ont accepté d'être parrains et marraines. Les documents officiels ayant été paraphés par la famille K, Bernard Garnier a tenu à rappeler à l'assistance l'importance de cet événement : «  Cette cérémonie est une façon de réaffirmer que la famille K était une famille citoyenne du Monde, mais aussi de Saint-Nazaire ». Et de souligner : « L'Hôtel de ville où nous vous accueillons est la maison de tous.Nous défendons des valeurs de tolérance, de solidarité, de citoyenneté et de laïcité. Ce n'est ni plus ni moins que la déclinaison de ce qui est écrit sur le fronton de la mairie à savoir "Liberté, Égalité, Fraternité". J'espère que le bon sens des autorités va prévaloir. En tout cas, c'est avec plaisir, détermination et conscience que je préside cette cérémonie ».

Auteur : YE | 09/12/2011 | 4 commentaires
Article précédent : « Le père Noël était à l'heure ! »
Article suivant : « Grève à Daher »

Vos commentaires

#1 - Le 10 décembre 2011 à 14h33 par ailes droites UMP
On aimerait en savoir plus sur les raisons du départ de cette famille de son pays. En effet l’Azerbaïdjan ne connaît actuellement ni guerres, ni famines, ni catastrophes naturelles, ni persécutions religieuses (chiites à 85%) et si sa " démocratie" est bien faible, ce n'est pas le délire autocratique d'autres républiques de l'ex-Urss.
Par ailleurs utiliser le mot parrainage me paraît plus adéquat que celui de baptême qui pour une famille musulmane pourrait se révéler d'une ambiguïté dangereuse !
#2 - Le 12 décembre 2011 à 00h46 par Apokrif
"celles-ci à travers l'OFPRA ou la CNDA continuent à nier ou à ignorer les conclusions des commissions officielles d'enquête"

De quelles commissions d'enquête s'agit-il ? Leurs conclusions sont-elles publiées ? En quoi l'OFPRA et la CNDA les ont-ils niées ou ignorées ? Comment sont motivées les décisions des l'OFPRA et de la CNDA concernant les intéressés ?
#3 - Le 13 décembre 2011 à 21h14 par allaire, St Nazaire
vous n'imaginez pas qu'on va écrire sur un site des détails concernant cette famille N
un peu de discrétion .
Par ailleurs, pour les ignorants qui ne consultent même pas sur internet les situations des pays, sachez qu'il y a des actes racistes entre azéris et arméniens .
#4 - Le 14 décembre 2011 à 00h03 par ailes droites UMP
Allaire, arrêtez de prendre les gens pour des cons ;
1) Entre Arméniens et Azéris ce n'est pas des actes racistes mais une guerre très refroidie aujourd'hui qui a abouti à l'autonomie de fait du Haut-Karabagh et au départ des arméniens qui habitait ailleurs dans le pays
2) Apparemment cette famille n'est pas arménienne et n'est pas victime d'actes racistes d'origine arménienne ;
3) ma question reste posée ainsi que celles posées par Apokrif

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter