Saint Nazaire Infos

Ayrault, les éoliennes et les bateaux

Jean-Marc Ayrault est resté trois heures ce lundi matin à Saint-Nazaire. Flanqué de trois de ses ministres (Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici et Delphine Batho), le chef du gouvernement a lancé la construction des deux futures usines Alstom consacrées aux éoliennes offshore sur le site du terminal marchandises divers et containers à Montoir-de-Bretagne.Il a visité les chantiers STX et prononcé un discours à bord du paquebot MSC Preziosa. Objectif affiché: la relance de la politique industrielle française.

Optimisme béat ? Méthode Coué? Ou alors réel fondement du renouveau industriel de la France? En tout cas le Premier Ministre n’a eu de cesse de répéter que «l’industrie est devant nous», qu’il faut «avoir confiance dans les capacités de redressement de la France» et que «l’industrie du futur se construit ici».
L’ex maire de Nantes était évidemment en pays de connaissance en venant à Montoir lancer la construction des deux futures usines Alstom de la filière des Energies Marines Renouvelables. En 2014, elles remplaceront l’atelier temporaire situé actuellement boulevard des Apprentis. Ces usines d’une surface totale de 2,5 ha dans la zone portuaire de Montoir seront dédiées à l’assemblage des nacelles et à la fabrication des alternateurs des éoliennes en mer. 250 d’entre elles équiperont les champs au large de Saint-Nazaire, Fécamp et Courseulles-sur-Mer à partir de 2016.
En 2015, deux autres sites de production verront le jour à Cherbourg. Y seront fabriqués les pales et les mats.
Chaque engin d’une puissance de 6 MW produira l’électricité nécessaire pour la consommation de 5 000 foyers. Une de ces éoliennes est en test depuis mars dernier sur le site du Carnet à Frossay. Ces essais sont actuellement dans leur dernière phase avant certification. Une deuxième éolienne dont la fabrication vient de s’achever dans l’atelier temporaire de Saint-Nazaire rejoindra dans les prochains jours le port d’Ostende en Belgique, pour être installée et testée dans les conditions réelles de l’environnement marin.

550 emplois à la clé à Montoir et Nantes.

À terme, les usines de Montoir emploieront 300 personnes. Les recrutements se feront progressivement entre 2014 et 2018 avec une montée en puissance à partir de 2016.
250 emplois seront également créés à Nantes dans un centre mondial de recherche et de développement de la filière des énergies marines.Et ce n’est qu’un premier pas puisqu’Alstom entend bien se positionner sur le deuxième appel d’offres lancé le 8 janvier dernier pour deux autres parcs au large du Tréport et des îles d’Yeu et de Noirmoutier.
Jean-Marc Ayrault a aussi annoncé la préparation d’un nouvel appel à projets visant à développer un programme de recherche en matière d’hydroliennes, des turbines sous-marines ou à demi-immergées destinées à capter l’énergie des courants marins. L’Etat s’engage à mettre la main à la poche pour porter « ces nouvelles étapes du développement technologique et industriel ». Un engagement qui se veut durable « contrairement à ce qu’a fait le précédent gouvernement avec la filière du photovoltaïque. Tous les revirements l’ont déstabilisé ».

«La navale française, un grand talent et un grand avenir»

Dans la foulée, Jean-Marc Ayrault et ses ministres se sont rendus à quelques encablures de là, aux chantiers STX. Les membres du gouvernement étaient attendus sur plusieurs dossiers. Ils se sont évidemment félicités de la commande fin décembre du paquebot Oasis pour l’armateur américain RCCL, dans laquelle l’État a joué un rôle majeur. Mais la production ne commencera que dans un an. En attendant, de nombreux sous-traitants vont se retrouver le bec dans l’eau. Mais pour Jean-Marc Ayrault, en se basant sur l’accord sur l’emploi intervenu le 11 janvier entre syndicats et patronat, « il y a d’autres solutions que le licenciement à chaque fois qu’il y a un problème économique. Je ne vais pas dire qu’il n’y aura plus jamais de suppressions d’emplois, mais je crois qu’on peut s’y prendre autrement, notamment par la voie de la négociation entre partenaires sociaux. Des salariés bien payés, correctement formés, des conditions de travail améliorées, c’est aussi la réussite de l’entreprise. Il ne faut pas opposer la performance économique à la performance sociale ».
Concernant d’éventuelles autres commandes, là ce sont les ministres qui sont montés en première ligne. Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, a incité à «faire preuve d’optimisme» et encouragé les Nazairiens à «reprendre confiance en eux-mêmes pour préparer l’avenir. STX c’est la construction navale française. Nous défendons cette filière. Elle a un grand talent, donc un grand avenir et le gouvernement travaille à obtenir d’autres commandes ». Une partie de ces autres commandes attendues pourrait bien venir de la SNCM (société nationale maritime Corse Méditerranée) qui a lancé un appel d’offres pour la construction de huit ferries. Un dossier que Pierre Moscovici dit «suivre de près». Et le ministre de l’économie d’ajouter qu’il se «bat pour que Saint-Nazaire obtienne la commande».

 

21/01/2013 | 16 commentaires
Article précédent : « Bon départ d'activité à la cité sanitaire »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : les opposants neutralisent le paiement d'un parking Vinci à Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 21 janvier 2013 à 20h36 par Républicain, Batz
Marre de voir *****MODERATEUR*******

Qui dans 6 mois seront embauchés à STX ou dans les entreprises intérimaires ?

Si les patrons et les syndicats traitres se prononcent ce seras les travailleurs étrangers = tout bénef , baisse des salaires , main d'oeuvre corvéable à merci et nouveaux syndiqués

Le MRAP la LDH seront heureux , les immigrés trouveront du travail .

Les travailleurs Français seront eux toujours dans la merde

Vive l'amitié entre les peuples vu par les socialistes .

Peule Français la révolte !
#2 - Le 22 janvier 2013 à 08h17 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
on est vraiment dans deux mondes différents

serait-il venu si les chantiers n'avait pas eu le fameux gros contrat ?
#3 - Le 22 janvier 2013 à 11h38 par JC. BLANC, Saint-nazaire
De plus en plus fort , maintenant une éolienne alimente 5000 foyers soit 400 000 pour l'ensemble du parc du banc de Guérande et donc avec une moyenne de 2,3 habitants par foyer une population de 920 000 habitants; alors que le consortium en charge du projet du banc de Guérande annonce 720 000 habitants.
Mais il est à noter que ces 720 000 habitants sont dans des viles et villages complètement mort la consommation des administrations, école, magasins,artisans etc... n'étant pas prise en compte.
Lors des réunions des différents ateliers de concertation mis en place, le consortium du banc de Guérande a admis un rendement de 40% ,soit une puissance réelle fournis de 2,4MW pour une éolienne de puissance nominale de 6MW.
Pour ma part j'attendons, avec impatience, de connaitre qu'elle valeur de consommation moyenne par foyer et ce que cela comprend (avec une part ou non de chauffage )retenu par le consortium.
A mon humble avis la réalité sera bien en de ça des annonces des uns et des autres.
#4 - Le 23 janvier 2013 à 09h43 par Pierre-Yves Vincent, Saint-nazaire
Il faut lire la réaction de J.Batteux dans Presse Océan suite à cette visite : "c'est assez exceptionnel de voir quelle capacité nous avons à rebondir" !!!!!

En bref la mairie veux nous vendre que la commande STX c'est grâce à eux mais que le commerce du centre qui se meurt ils n'y sont pour rien !!!!

Pour eux dans cette ville il y a que 3 grosses entreprises ....alors qu'en réalité il y en a 3000 !!!!

ravi que notre industrie se porte bien mais le monde économique s'accorde à dire que le futur de l'emploi il est surtout dans les PME et TPE !

Encore une fois il s'agit d'un choix politique de vouloir circoncire notre économie à l'industrie pour conserver un électorat qui leur convient !
#5 - Le 23 janvier 2013 à 19h23 par bib, St Nazaire
quel dommage que cette intervention de JM AYRAULT ait été balayée sur nos médias par l'investiture de Barack OBAMA

Nous n'avons toujours pas l'explication des raisons pour lesquelles le gouvernement précédent n'aurait pas fait correctement son travail. Messieurs BATTEUX et AYRAULT affirment mais n'apportent aucune preuve, cela devient classique. S'ils n'ont fait que copier la méthode italienne, ce serait donc qu'on fait fi des règlements et qu'il faut décrocher les marchés publics par tous les moyens et mettant les concurrents devant le fait établi.

Mme BOUILLE a-t-elle demandé à M.MONTEBOURG s'il avait reçu sa lettre de juin dernier ? parce qu'on n'a pas vu grand résultat ?

que devient l'histoire du cablier de France Telecom construit en Norvège ? explication ?

Il me semble que les chantiers et le gouvernement ont su saisir une chance et la concrétiser mais de là à jouer les fiers à bras, je trouve qu'il y a là un certain culot.

Beaucoup conserveront ces paroles converties en écrits...
#6 - Le 24 janvier 2013 à 07h50 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
très bonne remarques de Pierre-Yves Vincent

mais je peux comprendre l'attitude de la mairie socialiste, sans pour autant être d'accord
c'est plus simple de faire front face à 3 chefs d'entreprise qu'à 3000

et comme vous le dites aussi, c'est pas simplement Joel qui est le problème, mais toute la cour qui caquète autour
#7 - Le 24 janvier 2013 à 10h34 par .nelson
A PYV,
La municipalité ne souhaite vous vendre rien. Les chantiers navals ont hélas au long de leur longue histoire été soumis à des parcours sinueux. Après dix années de désindustrialisation à marche forcée, un gouvernement de gauche agit en sorte de mobiliser des banques et de garantir une commande d'un million d'heures de travail. Le précédent gouvernement avait laissé filer par sa propre incurie et sa magnifique incompétence les deux commandes de paquebots vers des chantiers italiens (vives critiques de Mme Lagarde envers le ministre de l'industrie d'allors). Puis se démène pour obtenir la construction de quatre ferries pour la Sncm.
#8 - Le 24 janvier 2013 à 10h38 par Papijean, Saint Nazaire
...ne pas oublier non plus que la santé des "gros" favorise aussi la santé des "petits" ...
je me rejouis du rebond de STX , cela ne peut que "faire du bien " à notre économie locale moribonde !
#9 - Le 24 janvier 2013 à 12h24 par um'mendonné, Saint-nazaire
L'explication étayée de JC Blanc est la seule digne d'intérêt.
pour les autres,la lecture des commentaires de votre groupuscule droitier me réjouis davantage cependant, tant les arguments mi-Moranesques, mi-Le Penistes me semble mettre cette gauche que vous combattez, dans un confort qu'elle ne demande même pas !
Dommage pour vous que vous demeuriez dans la confidentialité ...Encore un p'tit effort!!
#10 - Le 24 janvier 2013 à 15h16 par Pierre-Yves Vincent, Sn
"heureux les simples d'esprit" !

A lire nos "2 gauchos préférés" je confirme bien que la mairie aveugle les simples d'esprits en voulant miser 100% de notre économie locale sur l'industrie en ignorant tout le reste !


de la même façon que le gouvernement, en envoyant ici pas moins de 4 ministres, tente de redorer son blason industriel avec le seul "succès" dans ce domaine en presque un an de gouvernance !!!!
#11 - Le 25 janvier 2013 à 09h34 par Pierre-Yves Vincent, Sn
Papijean je suis absolument d'accord avec vous...mais quand on a dit ça on ne peu pas s'en contenter !

nelson aussi je suis d'accord bien sur avec l’intérêt de cette commande (pas avec votre analyse sur "ce gouvernement a su faire ce que le précédent n'a pas su faire"!)en tout état de cause ce n'est pas notre mairie qui a FAIT quoi que ce soit.

Et je maintien qu'il est dangereux de "mettre tous ses oeufs dans le même panier" ....régulièrement STX obtient une commande "miracle" qui "sauve" la ville au dernier moment et j'ai l'impression que personne n'en tire les leçons mais se contente de se réjouir de ce "sauvetage" !

la ville a d'autres atouts à mettre en valeur économiquement pour que nous ne DÉPENDIONS pas totalement d'une seule et même industrie ...

quid du développement touristique, du tertiaire, du commerce,... par exemple ?
#12 - Le 25 janvier 2013 à 11h50 par .nelson
Pendant dix années consécutives, la droite Chirac et Sarko ont réussi à faire en sorte de perdre 750.000 emplois industriels ! Tout le reste, comme vous dites sans discernement, c'est la mise en activité de la filière éolienne : 3000 emplois prévus, c'est l'admirable fonctionnement de Néopolia pour les pme tpe, c'est le financement par le Cr de l'aide financière/investissement par l'intermédiaire de la banque d'investissements, c'est la refonte avec la participation et l'avis des commerçants concernés du coeur carré. Je continue ?
#13 - Le 25 janvier 2013 à 22h53 par contardictoire , Saint-nazaire
nelson,


vous etes ***MODERATEUR*** reveur comme montebourg
#14 - Le 26 janvier 2013 à 10h29 par Pierre-Yves Vincent, Saint-nazaire
Oui merci de continuer car il me semble bien qu'il n'y a RIEN d'autre !

De plus vous confirmez mes dires en ne citant QUE des actions en faveur de l'industrie à l'exception de la refonte du coeur carré en collaboration avec une asso de commerçants muselé par la mairie ...

Sur ce dernier point je pense que nous aurons largement l'occasion d'en débattre ici dès la semaine prochaine....
#15 - Le 26 janvier 2013 à 14h27 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
.nelson, vous etes dans votre bulle comme à chaque fois

je ne sais pas d'ou vous sortez vos arguments mais surement pas du terrain
faire d'une catastrophe une gloire n'a rien de bien gratifiant

mais je crois que la plupart d'entre nous sommes d'accord pour avancer sur une voie que les politiques refusent de prendre
pour des questions d'intérets personnels sans doute
#16 - Le 28 janvier 2013 à 10h50 par .nelson
A Réfractaire,
comme à l'accoutumé, vous n'avez pas d'argumentaire, que des idées vagues. Le terrain, je pratique tous les jours et je porte un fort intérêt au bassin d'emploi nazairien En fait vous n’avancez que sur une seule voie : la voie de garage. Bonne journée.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter