Saint Nazaire Infos

Augmenter l’attractivité de Saint-Nazaire

Rencontre avec Loïc Rigault, directeur général de Leclerc Immaculée pour parler de la construction du drive de Leclerc et du Bricoman, mais aussi du Ruban bleu.
Loïc Rigault
Loïc Rigault

La petite maison aux volets bleus du rond-point du Point du jour a disparu. Sur le terrain, racheté par Leclerc, un drive sera construit avant la fin de l’année. Plus, d’ici 2015, la zone va être transformée avec la construction d’un Bricoman (une enseigne discount) et d’une aire de restauration dont l’enseigne est encore inconnue. « Nous voulons développer des activités qui augmentent l’attractivité de Saint-Nazaire et qui ne sont pas concurrentes avec le centre-ville », explique Loïc Rigault, directeur général de Leclerc Immaculée. Au final, c’est une centaine d’emplois qui seront créés sur toute la zone.

Drive et Bricoman

Dans ce projet, la prochaine étape est l’ouverture du drive de 2 500 m2 en septembre/octobre. Étape quasi indispensable en ce XXIe siècle où l’e-commerce se développe toujours un peu plus. Les consommateurs pourront donc faire leurs courses sur Internet et venir les chercher tranquillement dans la journée au drive. Quel est le consommateur type de ce genre de service ? « Un jeune couple avec des enfants qui n’a pas le temps d’aller faire des courses. Mais nous savons que ce n’est pas une solution satisfaisante : les gens sont tactiles, ils ont besoin de toucher les produits », ajoute Loïc Rigault. Le drive sera donc très utile quand le temps manque  mais n’est pas incompatible avec des courses en magasin. D’autant plus que tous les produits n’y seront pas : « seulement » 4 500 références de produits de grande consommation (PGC) y seront vendus et 1 500 de produits frais. Le drive répond à une demande, mais ne fera pas bondir les chiffres de Leclerc ; au contraire, son existence va cannibaliser 30 % des chiffres de PGC du magasin.
Les travaux du Bricoman devraient commencer en début ou en fin d’été et finir environ neuf mois après le début. L’ouverture est donc prévue (en voyant large) pour le premier trimestre 2013. Le magasin va s’étendre sur 7 000 m2 de surface de vente (bâti et non bâti).

Le Ruban bleu

Écrire Ruban bleu en rouge, cen'est pas logique, il faut du bons sens en communication.

Leclerc y a un espace culturel. Et ça ne va pas fort. La fermeture de Forum il y a quelques mois a un peu amélioré les chiffres, mais pas suffisamment. « Nous avons un bail (jusqu’à fin 2013) et nous allons aller jusqu’au bout ! », souligne Loïc Rigault. Mais le problème ne vient pas uniquement du Ruban bleu (même si la zone de chalandise a été surestimée) mais aussi de la perte d’attractivité générale du centre-ville. Pour Loïc Rigault, « l’attractivité du centre-ville passe par une bonne communication comme le présenter comme la plus grande galerie commerciale de la région ». Il juge que jusque-là, la communication du Ruban bleu a été mauvaise et trop institutionnelle, pas suffisamment tournée vers les consommateurs. « Ce n’est pas logique d’écrire Ruban bleu en rouge ; et une autre idée du monde, c’est un concept bien trop abstrait ! », explique-t-il. Avec l’accord du groupe Absys, propriétaire du Ruban bleu, les commerces (dont Leclerc) vont proposer des idées de campagne de publicité pour l’été prochain avec au programme du bon sens. Beaucoup de bon sens.
 

Auteur : AP | 31/03/2012 | 3 commentaires
Article précédent : « Débrayage d'une heure chez OCEA ! »
Article suivant : « Certitudes sur la reprise de Baudet vendredi »

Vos commentaires

#1 - Le 03 avril 2012 à 10h11 par franck berthelot, St-nazaire
D'un côté il est logique que la plus ancienne enseigne nazairienne puisse se développer face à la ZAC de Savine à Trignac, mais je trouve dommage que Leclerc ouvre un drive hors site en grignotant du terrain.

Il eut été plus judicieux de créer un accès à l'arrière du Leclerc actuel. M. Rigault reconnait lui-même que le drive va absorber 30% des ventes de l'hyper.

Au moins les clients auraient eu le choix dans la totalité des articles... à l'instar de GEANT qui propose un drive connecté à l'hyper.

Concernant le ruban bleu, Leclerc pourrait augmenter sa fréquentation déjà en ayant une vitrine attractive!

Vue de l'extérieur, ces panneaux austères qui cachent l'intérieur de la boutique ne donnent pas envie d'entrer! (et pourtant je parle en tant que client).

Ouvrir ses vitrines sur le magasin, ou les animer, les décorer agréablement, cela changerait déjà la donne. C'est juste une idée comme ça.
#2 - Le 03 avril 2012 à 14h12 par GASPARVILLE, Saint-nazaire
je note juste que pour vous Mr Rigaud, le centre ville s’arrête au Ruban Bleu....
Dommage!
On oublie trop que le premier employeur en nombre d'heures, c'est le petit commerce de centre ville, et que celui est mis à mal par la crise, mais aussi par le développement de grandes enseignes tout autour de la ville.
Bientôt, il n'y aura que des centre villes identiques partout avec des grandes enseignes implanté en centre ville,et des commerces vides ou on collera des affiches pour donner l'impression aux promeneurs qu'il fait bon se promener...en ville!
juste un exemple : pouvez vous me dire ou trouver une prise électrique en ville? et je ne suis pas dans le bricolage... mais c'est désespérant de devoir prendre sa voiture pour tout un tas de produits qui sont devenus exclusivement distribués par les grandes enseignes.
Guérande se développe à une vitesse dramatique pour tout les petits commerces du centre ville, bientôt Pornic sera vidé également, parce que compte tenu de votre voracité à tous, soutenu par les chambres de commerces, les loyers, les pas de portes augmentent et les indépendants ne peuvent plus créer quelque chose, et ceux qui sont la ont bien du mal à tenir.
Surtout ne pensez pas aux travaux, je suis bien content que cela se fasse, j'espère juste que la prolifération des grandes surfaces va s'arrêter..Que la démagogie de dire un nombre d'emploi créé devrai être vérifié, car bien souvent, se sont des "vases communicants" on déplace un employé,ou alors cela ne représente après les périodes d'essais qu'un tiers de ce qui avait été annoncé! Et surtout on ne communique jamais sur le nombre d'emploi qui ont été perdu à cause de cette prolifération, et quand je compte emploi, c'est aussi bien des employés que des indépendants qui ont misé toutes leurs économies dans une activité..
#3 - Le 13 avril 2012 à 13h39 par GUILLARD France, Saint-nazaire-ouest
C'est la vie moderne mon pôvre ami, c'est le client qui fait que ça se transforme.
Nous crions tous au chômage, mais qui passe dans le côté qui enregistre directement tout votre caddy ? qui va au scanner?? c'est le client.
Il n'est pas obligé à le faire.
S'il ne le faisait pas, la machine ne serait pas amortie donc inutile.
Je ne veux pas parler à une machine, alors je vais vers les charmantes caissières de ce super magasin de l'immaculéé, LECLERC pour ne pas le nommer.
Je suis fidèle depuis 1970, au " Petit Caporal" et encore pour longtemps.
Je ne vois pas l'utilité d'aller en centre ville ou dans d'autres magasins puisque je trouve pratiquement tout ce que j'ai besoin pour vivre correctement.
Pourquoi dépenser du carburant pour aller gagner 1 à 3 centimes sur un produit, qui dans la réalité m'aura fait dépenser 4 à 5 € de carburant.
Comme je le dis aux caissières: " je ne devrais plus payer depuis le temps que je suis cliente et fidèle, je plaisante, quand je paie, je me dis que c'est une partie du salaire de toutes et tous les employés.
Je ne pense même pas que la plus grosse partie est pour le GRAND PATRON.
Il en faut aussi pour donner des emplois.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter