Saint Nazaire Infos

À l’école Jules Simon, les parents ne sont pas des moutons

Pour protester contre une fermeture de classes (à un élève près), les parents de l’école nazairienne Jules Simon ont décidé d’y inscrire Vincent, un mouton noir d’Ouessant

Vincent P. c’est le nom du 287e élève en élémentaire de l’école Jules Simon. Un élève pas tout à fait comme les autres puisque Vincent est un mouton noir d’Ouessant baptisé en « hommage » au ministre de l’Education, Vincent Peillon. Un clin d’œil facétieux pour un sujet grave : une énième fermeture de classe. En fermeture à suivre avant la rentrée, elle a été fermée dès la rentrée. « Il y a 286 élèves en élémentaire, c’est juste le seuil et ils ont fermé la classe. C’est circonstanciel : beaucoup plus de CM2 sont partis cette année que d’arrivées en CP. Mais l’année prochaine, il y aura 54 départs pour 62 arrivées. Et c’est sans compter les effectifs lourds des classes de maternelle », souligne Pascale Chamouillet, parent d’élève et membre de la Fédération des Conseils de Parents d’élèves. Et quand on sait que pour que la classe soit rouverte il faudra 305 élèves en élémentaire l’année prochaine, on comprend pourquoi ils ne veulent pas baisser les bras.
 

Comme des moutons

Et pourquoi un mouton ? « Nos enfants ont été comptés comme des moutons, nous nous sommes dit que l’on pouvait considérer le mouton comme un élève », ajoute Pascale Chamouillet. Dès mercredi, les parents d’élèves sont allés rencontrer la directrice d’académie de Nantes lors de sa visite au lycée Bouloche. Et ils y sont allés avec Vincent. « Elle nous a dit qu’il s’agissait d’un problème de moyens et que comme Jules Simon est une grosse école, elle peut très bien absorber une classe dans les onze autres », explique Pascale Chamouillet. Et comme l’école est classée « école normale sans problème », elle n’est pas prioritaire. Une réponse qui n'est pas acceptable pour les parents d’élèves. Ni une, ni deux, ils ont écrit au ministre de l’éducation et au Premier ministre. Le courrier a été reçu, mais aucune réponse n’a été faite. « Selon le Figaro, le ministère ne se sent pas concerné, c’est du ressort de l’académie de Nantes. Ils se contentent de se renvoyer la balle », regrette Pascale Chamouillet. En l’attente d’une réponse, Vincent sera à l’école lundi et tous les jours suivants.
 

Auteur : AP | 07/09/2012 | 7 commentaires
Article précédent : « Saint-Nazaire notre avenir veut rassembler avec l’animateur Philippe Freche »
Article suivant : « Jean de Neyman, hommage à un grand résistant »

Vos commentaires

#1 - Le 08 septembre 2012 à 08h33 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
Hollande ? Peillon ? auriez-vous oublié l'école Jules Simon de Saint Nazaire ?
le relais local, Batteux ? ou êtes vous donc passé ? bloqué dans un bus entre les petits fours et une coupe de champagne ?
c'est pourtant une école publique

que font nos "sauveurs de la France" ? ou sont ils donc passés ? et les promesses ?

nazairiens, vous avez élu la gauche à une large majorité
non je devrais dire vous avez voté contre un homme, ce qui montre l'intelligence
vous avez évacué le pire pour choisir le pire
le mensonge et le profit remplace le mensonge et le profit
c'est un exemple local de ce qui se passe dans toute la France
nos super heros sont en fait des imposteurs avec leurs promesses non tenues
et que dire de nos élus locaux ? ils brillent par leur silence

vive Saint Nazaire vive la France
#2 - Le 08 septembre 2012 à 09h05 par Philippe Freche, Saint Nazaire
"...« Elle nous a dit qu’il s’agissait d’un problème de moyens ..."
Rappellez vous ,on nous avait promis 1000 instituteurs pour la rentrée dont 66 pour la loire atlantique...
On pourrait en dégager UN pour l'école JULES SIMON! n"est ce pas?
Mr GRANGE.P, FAITES UN EFFORTS ET TELEPHONEZ A VOTRE MINISTRE.!
#3 - Le 08 septembre 2012 à 09h43 par intelle, St Nazaire
C'est bien la preuve que les Nazairiens ne sont pas plus bêtes que la moyenne des Français : eux au moins savent compter les moutons ! On les a tellement endormis avec les usines qui ferment et les emplois supprimés que maintenant ils ont l'oeil grand ouvert...
#4 - Le 08 septembre 2012 à 10h15 par mb, Saint-nazaire
Sans faire de politique,je ne comprend pas que la mairie (ps) la carene (ps) le conseil general (ps) le gouvernement(ps) ne se préocupent pas de nos enfants .
A quand on arrive au pouvoir ,il n'y a plus d'abonné présent pour les problemes de nos enfants?
#5 - Le 08 septembre 2012 à 17h25 par rotko
bien joué ! et les enfants seront tout contents ! BRAVO !
#6 - Le 08 septembre 2012 à 21h27 par CREDIB
c'est un Mouton des Landes de Bretagne ! la variante de Ouessant est plus petite. La race des moutons bretons a été sauvée en Brière dans les années 1970. Sans la Brière le mouton breton aurait disparu hors sa variante naine de Ouessant sauvée dans les parcs de Loire-Atlantique.
#7 - Le 11 septembre 2012 à 10h31 par CLEV, Saint Nazaire
Et oui voilà le résultat de la France sous le joug d'un seul parti politique,il fait la pluie et le beau temps.Ils nous ont ou/ont tentés de nous abreuver de leur bonne parole,voilà le résultat.Surtout ne comptez pas sur nos élus locaux ,ils sont aux anges avec tous les rubans à couper,le reste ce n'est rien ,ils sont en poste .Dans cette affaire ce sont nos enfants qui vont en patir,car le nombre d'èlève va augmenter par classe et pour les enseignants cela va devenir ingérable.le maire et sa clique se sont éloigné depuis longtemps de ce que pensent et proposent la majorité des nazairiens ,hormis bien sur leur béni oui/oui

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter