Saint Nazaire Infos

750 personnes ont défilé pour manifester contre le pacte de responsabilité

À écouter les organisateurs des différents syndicats, la mobilisation du 18 mars est en demi-teinte.

À 10 h 30, heure du rassemblement à l’appel de plusieurs syndicats, place de l’Amérique Latine, devant la base sous-marine, Patrick Vince, secrétaire de l’union locale de la CGT parlait de « faible mobilisation ». Mais, les minutes défilant, plusieurs centaines de personnes ont finalement répondu favorablement à l’appel afin de dire non au pacte de responsabilité. « Le pacte de l’irresponsabilité », comme le nomme un membre de la FSU. Après une demi-heure de discours, englobant des revendications plus vastes que ce fameux pacte (emploi, salaires, et protection sociale), le cortège s’est élancé dans les artères de la cité portuaire, dans un calme relatif. Pour mettre un peu d’animation, rien de tel que les bons vieux slogans, ou chansons entendues et réentendues lors de manifestations.
Il est à peine midi, lorsque les 750 personnes environ, arrivent devant la sous-préfecture. L'impresssion a un peu changé pour Patrick Vince : « c’est pas mal, mais nous n’allons pas sauter de joie. Le message semble être passé, il faut maintenant poursuivre la mobilisation ». Pour cela, un grand rassemblement est prévu à Nantes, le 4 avril prochain.
Pour Gérard Gueniffey, numéro 13 sur la liste « Saint-Nazaire vraiment à gauche », « c’est tout de même plus que ce que j’espérais ». Chaque délégation a ensuite été reçue par le sous-préfet, et le cortège s’est rapidement dispersé dans les rues de Saint-Nazaire.
 

Auteur : JR | 18/03/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « STX : La SNCM choisit Saint-Nazaire pour ses ferries, reste à les financer »
Article suivant : « STX : Les réactions se multiplient après les annonces « inadmissibles et scandaleuses » de Laurent Fabius »

Vos commentaires

#1 - Le 18 mars 2014 à 22h32 par bib
Et combien selon la police ?

Ces personnes défilent donc contre quelque chose dont il n'est encore rien sorti ? Quelle est leur crédibilité dans la vraie lutte syndicale ?

Messieurs Hollande, Sapin, Moscovici et Cazeneuve (et Cahuzac pour le fun) peuvent-ils leur préciser que les caisses de l'Etat sont vides de chez vide, et qu'ils ont été élus en feignant de prendre conscience de cette triste réalité ?

Quelle est la prochaine randonnée ?
#2 - Le 20 mars 2014 à 18h40 par malin, Pornichet
Les syndicats indiqués sur la banderole sont en partie responsable du fort taux de chômage en France, mais faut pas le rire car on se fait traiter de facho !!!
#3 - Le 21 mars 2014 à 19h03 par hervé
c est vrai que c est la cgt qui délocalise ou qui fait des travailleurs low-coast d'europe de l est.

Franchement, vous êtes pathétiques dans vos commentaires.

Touours le même refrain. Si la France va mal c'est de la faute des droits des travailleurs-euses. Trop drôle les gars.

Vive la Sociale !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter