Saint Nazaire Infos

1er mai modeste

FO-FSU-CGT avaient mobilisé environ 500 personnes pour la manifestation traditionnelle.

« Mobilisés, mobilisés » chantait la sono sur un air revu de l'Internationale, pourtant ils étaient à peine plus de 500 rassemblés sous les bannières de la CGT, FO et FSU aux pieds de la grande roue, sur la place de l'Amérique latine vers 11 h 00.

Marie-France retraitée confie qu'elle vient « depuis au moins...plus de 45 ans, si j'en ai manqué  un ou deux c'était vraiment pour des empêchements majeurs, je venais déjà avec mon grand-père, c'est important». Pour Philippe syndiqué lui aussi, « c'est sacré ! ». Il y avait peu de jeunes dans le défilé : « dans les syndicats, ils sont là, mais ils ont du mal à se lever les jours de congés » sourit-il.
Gérard Caillon sécrétaire de l'ULFO a appelé à préparer « la riposte d'ampleur pour faire plier le gouvernement» contre les mesures annoncées par « la Troïka » (grande finance-gouvernement-Medef). « Ce sont les salariés les plus démunis que l'on saigne et les banquiers que l'on soigne ».

Cédric Turcas secrétaire de L'ULCGT soulignait lui aussi le plan du « couple Hollande-Valls  qui a capitulé face aux marchés et répond aux injonctions du Medef », « le plan de rigueur qui ne dit pas son nom ». Il a dénoncé « 230 milliards d'exonérations et aides versées par l'État aux entreprises sans contreparties », et réclamé un « smic de 1700 € brut, comme base de toutes les grilles de salaires ». Il conclut par « ne laissons pas les affaires du Monde, au monde des affaires».
Le cortège s'est ensuite mis en marche
Sur le front de mer la CFDT rassemblait quelques dizaines de personnes et les Bonnets rouges promenaient leurs drapeaux bretons.
L'unité pour l'emploi ressemblait à une mosaïque orange et rouge sur fond de temps gris ce matin à Saint-Nazaire.



 

Auteur : LY | 01/05/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « 1er mai La CFDT pour une Europe démocratique »
Article suivant : « 1er mai les Bonnets rouges étaient aussi à Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 01 mai 2014 à 17h48 par Umphilare
Après les communistes, les autres gauchos, et spécialement les trotskystes de toute obédience ont tué le syndicalisme par leurs propos coupés du bon sens et des réalités, par leur haine de tout ce qui n'est pas eux mêmes.
Seuls quelques politiques désemparés quand ce n'est pas de même origine honorent encore leurs manifestations!
#2 - Le 02 mai 2014 à 14h50 par bib
"c'est sacré" : lien avec une manifestation que je pensais laïque ?

ce n'est qu'un clin d'oeil bien sûr. Comme quoi, les références, le vocabulaire...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter