Saint Nazaire Infos

1er mai à Saint-Nazaire, les syndicats divisés comme partout en France

La CFDT et la CGT sont apparues séparées ce 1er mai. L’origine de la division remonte à l’accord national interprofessionnel (ANI) signé par la CFDT. La CGT ce matin avait des mots très durs vis-à-vis de la CFDT.
Le rassemblement de la CFDT sur le front de mer
Le rassemblement de la CFDT sur le front de mer

Pour Gérard Bourgenolle de la CFDT « les conditions ne sont pas réunies pour organiser des manifestations unitaires, l’accord du mois de janvier a divisé les travailleurs, on est d’accord avec les autres syndicats sur la hausse du chômage, la pauvreté qui s’installe, on est d’accord sur le constat mais pas sur les moyens à mettre en place pour lutter contre la hausse du chômage. » Entre les syndicats des divergences se font jour sur de nouvelles formes de syndicalisme, la CFDT estimant qu’il faut acquérir de nouveaux droits. « Prenons ce qu’il y a dans l’ANI, mutuelle prise en charge par le patronat, les droits rechargeables sur le chômage, la durée minimum de 24 heures sur le temps partiel, nous nous considérons que ce sont des avancées. » La CFDT reproche aux autres organisations syndicales de n’être pas rentrées dans le processus de négociation pour obtenir plus.

Le rassemblement de la CGT
Le rassemblement de la CGT

Côté CGT, le changement n’est pas au rendez-vous, et le bilan est lourd pour les classes populaires. L’ANI est un accord qui marque le plus grave recul social depuis des décennies. « C’est l’assassinat pur et simple du code du travail et de la hiérarchie des normes. » souligne Fabrice David. « Seule notre mobilisation massive sera en mesure de renverser la situation et de rappeler au Président Hollande que si Sarkozy a été évincé, c’est justement à cause de sa politique au service du monde de la finance. » La CGT observe avec « effroi » la montée du FN qui « se nourrit de la colère de la population, fatiguée d’un appareil politique apparemment plus prompt à accompagner le capitalisme qu’à le combattre. » Fabrice David estime que le Front National vient faire « son marché » à Saint-Nazaire dans une population touchée par la crise. « Nous continuerons de nous battre pour qu’il ne puisse jamais accéder au pouvoir ici comme ailleurs », a indiqué Fabrice David.


 

Faible mobilisation

Au-delà de la division, les syndicats n’ont pas réussi à mobiliser. Une centaine de personnes étaient présentes au rassemblement de la CFDT, avec la présence remarquée d’Europe écologie les verts qui appellent à une mobilisation générale pour l’Emploi. Avec la CGT 350 personnes ont participé à une courte manifestation ou l’on notait la présence du Front de Gauche.

Auteur : JBR | 01/05/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Dégradation du monument nazairien consacré à l'abolition de l'esclavage »
Article suivant : « Consultation sur l'eau »

Vos commentaires

#1 - Le 03 mai 2013 à 08h58 par CLEV, Saint Nazaire
Les 1er Mai ne sont plus ce qu'ils étaient aujourd'hui ce n'est que de la propagande syndicale. Quand est-ce que l'on retrouvera un 1er Mai unitaire,car ce jour est la fête du TRAVAIL et non des bataille s syndicales sur le dos des travailleurs

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter