Saint Nazaire Infos

15 000 km à pied : Stéphane Héloir dans les starting-blocks

Un Nazairien partira le 4 juin à pied vers le Tibet. Au programme, onze pays à traverser avant d'atteindre Lhassa. Le coureur chevronné aux envies d'ailleurs prépare son aventure depuis un an.

15 000 km... en courant. Le Nazairien Séphane Héloir partira le 4 juin vers Lhassa, au Tibet, avec pour seul moyen de transport ses jambes. Une aventure humaine plus qu'un défi sportif pour ce passionné de course à pied. « Je vais me servir de mes jambes pour aller voir ce qui se passe ailleurs. » L'aventure en solitaire sera aussi l'occasion pour le cinquantenaire de « se retrouver : faire le vide et garder l'essentiel ». Il a beau se préparer à quitter sa famille pendant environ 500 jours, Stéphane Héloir est serein – « Un an et demi, c'est vite passé. » Un état d'esprit qu'il partage avec les sages tibétins qu'il espère rencontrer à destination. « J'ai toujours été attiré par eux. Leur philosophie et leur façon de vivre me parlent. »

Avant d'atteindre le Tibet, le coureur traversera onze pays. Son voyage en France, d'ouest en est, est bien ficelé. Pendant un mois, il devrait partager son aventure avec des clubs sportifs au cours de 27 étapes. Une fois la frontière italienne franchie, il s'est fixé pour objectif de manger et dormir chez l'habitant. « Je ne me suis rien imposé, ce sera au jour le jour. Une fois mes 35 km journaliers parcourus, il s'agira de nouer contact pour trouver un toit. » Premier objectif du Nazairien : s'ouvrir aux autres. Bien accueilli, le sportif pourrait poser son sac quelques jours, histoire de partager un moment de la vie de ses hôtes. « Je ne m'obligerai pas à courir tous les jours. Il y en a qui partent pour engranger un maximum de kilomètres : je leur laisse. »

Chez l'habitant ou à la belle étoile

Stéphane Héloir n'a pas peur de dormir à la belle étoile, dans un campement de fortune. Qu'ils aient parcouru Le Havre-Istanbul à pied ou Annecy-Istanbul aller-retour à vélo, les sportifs aventuriers aguerris qu'il a contactés sont unanimes : « Ils m'ont assuré qu'il n'y a pas une nuit où je dormirai dehors. Selon eux, dès qu'on quitte notre monde civilisé, les portes s'ouvrent. »

Parmi ses sources d'information, le coureur Jamel Balhi, premier homme à avoir fait le tour du monde en courant. « Il sillonne la planète et réalise des reportages photos. Sa démarche me séduit. » Depuis une rencontre au Cinéville l'année dernière, Jamel Balhi aide Stéphane Héloir dans sa préparation.

Le Nazairien a mis « un coup d'accélérateur » à la préparation logistique il y a un an. Cuisinier au centre croisicais Saint-Jean-de-Dieu, le Nazairien a arrêté de travailler il y a quelques jours. Il lui reste désormais un peu plus d'un mois pour finaliser la préparation de son périple et « dix milliards de choses à faire ! » Le budget est quasiment bouclé. Et il semble presque dérisoire pour un an et demi d'aventure : 7 000€ dont 1 500€ pour les frais quotidiens (soit 3€ par jour) et 500 pour un éventuel retour en avion. Le sac à dos de six kg au plus sera rempli avec le minimum. Les dix paires de chaussures nécessaires seront envoyées au fur et à mesure. Restent surtout désormais des démarches administratives.

« La Terre est un beau terrain de jeu »

Côté physique, difficile d'anticiper une course de plusieurs milliers de kilomètres. « Je ne me prépare pas spécialement parce que je ne sais pas du tout ce qui m'attend. » Vice-président du club Courir à La Baule, Stéphane Héloir a tout de même un bon bagage. Vainqueur des 100 km de Paris en 2008 et 2010, il a par ailleurs une trentaine de marathons à son actif. Et pourrait bien devenir un habitué des « voyages atypiques ». « Tous ceux qui ont vécu une première expérience ont pour but de repartir. À partir du moment où on a mis un pied dans l'engrenage, ça doit être difficile de revenir à la réalité. Et puis la Terre est un beau terrain de jeu... »

Vide-greniers et départ

Stéphane Héloir organise un vide-greniers le 8 mai sur le parking des apprentis à Saint-Nazaire. Renseignements au 06 03 79 27 04.

Départ le 4 juin en fin d'après-midi depuis le fort de Villès-Martin vers la base sous-marine. Stéphane Héloir invite les coureurs aguerris et amateurs à se joindre à lui. Grand départ depuis le village des Grandes marées pour la première étape vers Savenay.

Auteur : CC | 25/04/2011 | 5 commentaires
Article précédent : « Ça roule place de l’Amérique latine ! »
Article suivant : « SNVBA s'impose trois sets à zéro contre Brive (25/22; 25/23; 25/12) »

Vos commentaires

#1 - Le 25 avril 2011 à 16h41 par isabelle
bonjour,
y a-t-il un site afin d'être mis au courant de l'avancée de Stéphane HELOIR? merci par avance pour votre réponse
#2 - Le 29 avril 2011 à 14h20 par Mickael Boissaud, Saint-nazaire
Quel aventurier ! Bravo à ce sportif accompli et bon courage dans son expédition.
#3 - Le 20 juillet 2011 à 22h39 par Menard Marie-Françoise, Bressuire
Où en es-tu dans ton parcours? Comment vas tu?

Nous pensons bien à toi depuis ton passage à Bressuire
#4 - Le 31 juillet 2011 à 12h09 par MARTINEAU JACQUES, Mortagne Sur SÈvre
Un bonjour d'un coureur de l'Entente Sèvre. Nous parlons de toi régulièrement à l'entraînement.
Bone chance sur la route.
Amicalement
#5 - Le 14 mai 2012 à 08h51 par VERNEY Beatrice, Batz-sur-mer
Bonjour Stéphane,

Je ne sais pas si ce message vous parviendra mais j'essaie quand même.
Je voulais avoir de vos nouvelles et savoir si vous avez pu aller au bout de vos projets.
Cordialement

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter